Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Sarah (suite)

! Signaler un contenu abusif

Elle le regardait et lui dit :
- " Non depuis 45 mn environ, je pense... Pourquoi ? ""
- " Un connard m’est rentré dedans, je vais gérer..E t vous vous n’avez rien ? "
- " Attendez je vérifie ... "

Sarah fit le tour de sa voiture , elle espérait vraiment que sa voiture n’était pas abîmée car elle venait de l’acheter, une fiat 500 noire et blanche d’occasion mais dans un état neuf .

Elle pensait : " pas aujourd’hui, surtout pas aujourd’hui..."
Heureusement la voiture était intacte, l’homme qui était descendu de sa voiture lui aussi, se mit à regarder plus longuement Sarah, avec un regard vertical qui la mit mal à l’aise..
- " Il semblerait que vous ayez eu plus de chance que moi... Je vais aller à l’accueil du parking, ils doivent avoir des caméras de surveillance.. J’ai été enchanté de vous rencontrer, si vous avez le temps on peut aller boire un café, il y a un bar juste au dessus !? "
- " Heuuu, non c’est gentil, je ne bois jamais de café et je dois aller rejoindre mon mari ".
- " ah pardon ! vous êtes mariée ,désolé, je n’avais pas vu l’alliance. Votre mari, il a beaucoup de chance."
Sarah tourna les talons, gênée et intimidée, la drague, ça n’était pas son truc, elle ne savait jamais quoi répondre, ce qui agaçait toujours Tony.

Elle remonta dans sa voiture et rentra chez elle, décontenancée par cette petite anecdote, elle était dans un parking désert, avec un homme douteux...Mais plutôt séduisant qui la trouvait... jolie...Et qui l’avait draguée ouvertement.
ça la fit sourire et ça lui donnait encore plus d ’assurance.

En faisant couler son bain, Sarah mit une musique douce, Sade ronronnait son "Sweetest Taboo" dans toute la maison pendant que la mousse montait en même temps que l’eau dans la baignoire et que le parfum des huiles essentielles embaumaient la salle de bain.

Sarah alluma quelques bougies parfumées puis plongea dans le bain chaud.
Elle plongea également dans ses pensées et se laissa guider par ses envies et ses émotions, se détendre était la priorité. Elle se mit à rêver que Tony était là à côté d’elle, qu’il lui caressait les seins dans la mousse chaude..

Elle commença à se caresser doucement les seins puis se caressa le sexe , elle partit alors dans un monde de plaisir où tout est permis, souvent plusieurs hommes imaginaires et sans visage étaient autour d’elle et la regardaient avant de pouvoir la toucher, elle s’abandonnait.

La sonnerie du téléphone de Sarah la fit brusquement sursauter , elle revint à la réalité immédiatement, le visage de Tony à l’écran, elle décrocha :
- " ça va mon amour ? "
- " Oui ! je suis dans mon bain... "
- " hummm, je sens ton parfum d’ici ! "
- " pfff, tu es bête, arrête de fantasmer, tu me rejoins à la gare à 19h ? "
- " Oui j’ai hâte ! ... A tout à l’heure, je t’aime ..."

L’heure tournait. Une fois quelle fût parfaitement épilée (jambes, aisselles et maillot façon "ticket de métro") Sarah se badigeonna de crème parfumée sur tout le corps, elle y ajouta quelques gouttes d’huile pailletée qu’elle accentua sur son décolleté et sur ses jambes. Elle ne devait rien laisser au hasard pour ce soir, ce rituel comptait beaucoup pour elle.

La parure de lingerie enfilée, elle enfila sa robe noire préférée avec un décolleté en V devant et dans le dos, la longueur juste au dessus du genou, simple mais efficace, son maquillage n’était ni trop prononcé ni trop léger, son rouge à lèvres rouge mettait sa bouche charnue en valeur, ses cheveux bruns, mi-longs, tombaient en boucles légères sur ses épaules, elle se voyait dans le miroir et se demandait si Tony la trouverait belle.

Chaussant ses escarpins rouges en daim Minelli, Elle se hâta car elle avait hâte de le revoir, trois jours qu’elle ne l’avait pas vu. La valise bouclée et les dernières choses à faire" checkées", elle prit sa voiture pour se rendre à la gare.

Dans le train les hommes la regardaient, elle se sentie à la fois gênée et flattée.
Elle plongea dans son roman afin de faire passer le temps car il y avait environ une heure de trajet.

De temps à autre elle levait la tête et les paysages défilaient, elle pensait à son homme, à leur folie récente , déjà trois ans qu’ils étaient retombés amoureux l’un et l’autre, déjà trois ans que leurs vies sexuelles respectives avait changé, un virage à 180 degrés, comme s’ils avaient décidé de se sentir encore plus vivants et de penser enfin à eux...Ils avaient un secret, ils avaient une relation "extraconjugale conjugale", c’est à dire qu’ils se voyaient désormais de temps en temps comme un couple illégitime, comme des amants de cinq à sept ou pendant l’Heure du déjeuner...
Le rôle de mari et femme ne leur déplaisait pas mais était réservé pour le quotidien et avec les enfants à la maison.
Cela avait changé tellement de choses ! le piment était là, et les idées pour l’alimenter fusaient.
Reconquérir l’autre par le biais du romantisme et du sexe les avaient quelque peu émoustillés et ils ne s’en lassaient pas.

Tony l’ accueillit sur le quai de la gare, ses yeux pétillaient en la voyant.
Il était habillé d’un costume bleu marine et d’une chemise bleu ciel, comme à son habitude, il était très élégant et ne manquait pas de charme, ses grands yeux noirs en amande, son teint hâlé par ses origines méditerranéennes, son sourire charmeur orné de ses dents blanches, ses cheveux en bataille, tout ces détails faisaient craquer Sarah, même après tant d’années de mariage.

Il contempla sa belle qui descendait les marches du train :
- " tu es magnifique ! "
- " Merci ! " Elle l’embrassa ".
Tony prit la valise et ils partirent déposer leurs affaires à l’hôtel.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription