Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Sa decouverte des plaisirs candaulistes aux detours d’un bel anniversaire

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous, à toutes ...

Ce texte fut publié il y juste un an, debut Sept 2011 sur les restes de "notre" blog longtemps resté en jachère après que j’ai cessé, seul et sans complicité alors de ma belle sur ce point précis, de l’alimenter ...

Notre couple, déjà ancien, puisque "vieux" de 20 ans cette année, est toujours bien vivant, malgré bien des ecueuils, une tempête dont les stigmates s’effacent petit à petit mais qui faillit nous emporter ... C’est fort de cette épreuve qu’il me plait de partager avec ceux qui nous découvrirons ici, ce récit de la découverte qui fit d’une épouse repoussant toute idée coquine hors de l’intimité de nore couple .... Libertine49 !

Nous primes effectivement notre temps (!), mais sans doute celà était-il necessaire .... il lui fallait passer par ce processus d’acceptation d’aspects et de tranches de vie libertine, sans se renier, sans se forcer, ...

Libertins49 fut un pseudo longtemps et toujours utilisé .... le S signait bien la le pluriel, ce pluriel de notre couple, Elle et moi .... même si dans les faits, de Libertin il n’y eu longtemps qu’un ! Qu’importe dans ma tête, dans ma présentation d’alors qui fit aussi de moi à maintes reprises le complice de couples candaulistes nous ressemblant, vivant alors en quelque sorte ce candaulisme contrarié par procuration, nous étions deux .... et si je rêvais qu’elle embrasse un jour ce destin libertin, j’étais toutefois à la veille d’en perdre espoir ...

Donc, voilà juste un an, non content de fêter un bel anniversaire à ma belle comme je le conte ci-dessous, je fut ravi aussi d’acter la naissance de Libertine49 ....
Je rédigeais cet article quelques jours plus tard, dans le train qui filait sur Paris ...
Je restais sous le charme de l’anniversaire de C., de son audace, de son charme, de sa beauté si complète !

Libertin49 et Libertine49 faisant enfin Libertins49 .... !

Permettez que je nous souhaite d’abord longue route ... et à vous tous, et toutes, de belles rencontres à l’image de celle faite avec A. .... et bien d’autres entretemps ...

Aux plaisirs communs ...

"Un bel anniversaire" :

Je file ce matin sur Paris … obligations professionnelles oblige

Mais je me remémore ces derniers jours …. Je veux ce matin partager avec certains amis, mais aussi les vrais candaulistes, certains complices heureux et équilibrés, gentlemen ... ce qui ressemble à un rêve éveillé.

Vous me connaissez, et savez, je n’en ai jamais fait le secret car c’est ainsi que je suis vrai, que je suis en couple, depuis longtemps, papa heureux par ailleurs et que si notre couple était fort et complice, nous ne partagions toutefois pas tout, et en particulier achoppions sur la question du libertinage.

Moi Libertin d’aussi loin que je m’en rappelle, adorant la séduction, à fortiori celle de "forteresses imprenables" ;), amoureux des femmes Femme, des femmes élégantes, soignées, montrant de l’attention envers elles comme consciente de leur pouvoir de séduction ... de ces femmes qui vous font tourner la tête et se dire "voilà une belle femme, raffinée, exquise ... si ses dessous sont à l’image de ce qu’elle révèle ainsi, dans l’instant precis de la vie de tous les jours, alors, le tableau doit être parfait ! et si son audace en privé est egale à son assurance ici .. alors ... " ... point de désir brut, graveleux, point d’idées salaces et déplacées ... mais de belles images, la force de l’imaginaire aidant, et l’idée hédoniste, la liberté de se dire que ma foi, en d’autres circonstances, et si les deux adultes se trouvaient alors quelques atomes crochus, et l’envie délicieuse de se relever l’un a l’autre, un moment en leur compagnie serait sans doute un instant délicieux ...

Ceci sans oublier, sans nier, sans renier celle qui m’accompagne, que j’aime intensément, que j’admire et que je désire toujours autant qu’au premier jour .... bien loin dejà !

Non sans esperer secretement aussi qu’un jour peut être, elles serait ainsi … mais il faut bien l’avouer, plus le temps passait, et plus cette idée s’eloignait ! Elle n’en etait pas moins desirable pour autant, et moi pas moins amoureux … j’en avais accepté l’idée, c’est tout …

Il fut en effet un temps ou je me montrais très insistant, sans doute même ’’lourd’’ auprès de ma belle .. allant sans doute, sans m’en rendre compte, à contrecourant de mes souhaits, la faisant se renfermer un peu plus sur ses "certitudes" que celà n’était "pas pour elle", qu’elle n’avait pas "besoin de ça", qu’elle m’aimait et que que je "lui suffisait amplement !"

Chemin faisant, le dialogue au sein de notre couple étant un de ses ciments, nous trouvâmes toutefois un mode de fonctionnement respectant les désirs et limites de chacun .... je respectais les siennes, et ne faisait pas / plus d’une obsession qu’elle vienne à partager mes désirs, et elle respectait ceux là en me "tolérant" (malgré toutefois sa douleur, dont je me rends compte maintenant que je ne su alors en saisir l’intensité ...) quelques rencontres avec des couples ....

Sans céder, ce qui aurait alors été à contrecœur, à mon désir candauliste, elle le comprenait et me "permettait" en quelque sorte de le vivre par procuration.

C’est ainsi que je rencontrais quelques couples, en essayant d’etre auprès d’eux, le complice que je nous rêvais ... hédoniste, équilibré, privilégiant la beauté de la relation dans laquelle chacun est bien, se trouve bien, et ou la femme est séduite, conquise, jusqu’à s’ouvrir et se donner pleinement, respectant aussi l’homme du couple (et ne le considérant jamais comme inexistant, mais bien comme un égal et respectant la prévalence de leur amour).

Bref, prenant le temps de la rencontre, aimant les connaitre, organisant le rdv pour que les uns et les autres se sentent bien, autour de scénarios muris dans mon inconscient, mais aussi sans doute de la lecture de littérature libertine et erotique, d’échanges avec autres libertins, candaulistes ou non (je veux dire de manière exclusive .... le candaulisme étant bien souvent une des part logique du libertinage pluriel .. si on n’aime pas voir son / sa partenaire avec d’autre, en jouir, y prendre du plaisir, il me semble alors difficile d’apprécier pleinement son libertinage, ...)

Et puis, cet été, à la suite d’une révélation brutale, dramatiquement bouleversante pour ma belle (que je tairais par discrétion), et bien que j’en sois la cause, celle-ci s’ouvrit assez étonnamment à l’idée d’une sexualité plus libre (non pas qu’elle ait été une oie blanche, nous faisions l’Amour de manière régulière, sans tabous ... mais de manière relativement conventionnelle même si nous nous accordions quelques petites folies, en extérieur, en public (en veillant à la discrétion qui alors sied à ce genre de coquinerie), etc ....)

Une vraie révélation ... ce que j’appelle une renaissance !

Un verrou avait sauté ... qui se traduisait non seulement par l’acceptation de fantasmes, dont elle déniait jusqu’alors l’existence, mais aussi par une sensibilité nouvellement découverte de zones érogènes jusque là bien moins sensibles, bien qu’identifiées et titillées ...

Elle s’autorisait quelque chose de nouveau !

Le sentant, et bien que je marchais alors sur des œufs, conscient de la fragilité de la situation, du contexte aussi de sa survenue qui ne prêchait pourtant pas en ma faveur, sentant que la belle s’ouvrait ... et prenant garde de ne pas être tenté de profiter de la situation à outrance (nous en parlâmes, je ne voulais pas qu’elle se sente piégée, je me soucie encore aujourd’hui de cette révélation, en prenant garde a ce qu’elle soit bien assumée ... et que ce ne soit pas un écran de fumée cachant un terrain bien moins agréable, très instable, dont elle aurait souffert ou souffrirait, une fois l’écran se dissipant ...), j’activais quelques contacts que je connaissais ...

Il fut question d’une ballade à l’océan ... que la météo exécrable n’a pas permis mais dont l’idée n’est pas abandonnée

D’un w-end amoureux et parisien qui prend forme .... (passé entretemps .... hummm)

et puis de massages ... dont elle est friande !

Et j’eus alors assez d’audace (ne dit on pas "qui ne tente rien, n’a rien" ... !!) pour envisager proposer, en marge de délicieux autres présents pour son anniversaire, un massage canaille auprès et avec une connaissance récemment découverte ...

J’ai affiné la prise de contact , et rencontré brièvement cet homme avec qui je conversais depuis quelques semaines un des derniers jeudi (son anniversaire étant le vendredi, le lendemain !) ... afin de valider le fait que celui-ci pouvait etre un complice digne de ce nom !

Qu’il me pardonne d’ailleurs, sans doute lui ais-je fais porter une bien lourde responsabilité, mais dont il s’acquitta fort bien ! je pense que chaque homme se sentant proche de convaincre les réticences de son aimée, tremble ainsi intérieurement quand à la réussite ou au fiasco de cette première expérience .... non pas tant pour moi, mes réactions d’alors (car il y a un pas entre le fantasme, et sa réalisation ...) mais de son ressenti à elle ! soit elle aimait ... un peu, beaucoup, .... ouvrant ou non d’autres portes à plus ou moins brève échéance, soit ... au contraire, elle détestait ! la renfermant pour toujours, m’en faisant a juste titre porter la responsabilité ...

Au milieu de tout cela, elle pouvait hésiter, se remettre en question, à tout moment ... sans être jugée, sans être "faible", sans décevoir ....

Bref ! Notre complice devant le cas échéant re-organiser son planning pour la fin de matinée du samedi, je devais le prévenir en conséquence assez vite ... banco, elle est partante ! ou non... ou au contraire : pas maintenant, pas avec toi, pas ici sur Angers.... il me fallait donc faire vite.

C’est ainsi que je lui préparais ce petit cadeau le vendredi matin, en y mettant les formes .... joli carton, belle enveloppe ... mais que je lui remis le midi alors que nous déjeunions de manière relativement pressée ... mais encore enjoués des achats de lingerie que nous venions de faire et qui lui allaient divinement !

Quelle ne fut pas sa surprise ! un instant, je me dis avec effroi que j’avais fait fausse route, que j’avais encore une fois confondu vitesse et précipitation (dans la façon que nous avons nous hommes, si différents des femmes !, à penser que quelque chose est acquis, compris comme nous l’entendons, etc ... alors que nous en sommes encore si éloigné !!) .... et puis, la belle s’ouvrit à l’idée ! Nous nous quittâmes, nous promettant d’y réfléchir et d’en reparler le soir, lors du diner que nous avions prévu en amoureux sur les bords de Loire (un peu de romantisme ne saurait nuire ... lol)

Ce faisant j’envoyais un message à notre complice, lui laissant entendre que rien n’était gagné, mais que ma foi ... et à ma grande surprise je dois bien l’avouer, la belle était titillée par l’idée ... (ses termes) ... mais toutefois peu rassurée tant celà représentait un grand pas pour elle, et pour nous ...

Pendant ces quelques heures, dont je tairais les détails qui ne nous regardent que lui et nous, il sut encore faire preuve de bcp de tact et de compréhension ...

L’a-midi, pensant à son propre ressenti comme à notre emploi du temps de parents (sa / notre rencontre du Samedi matin n’était pas compatible de rdv pris pour nos enfants chez le dentiste .... chose que je n’avais pas intégré, tout à mon plan coquin !! ah ces mecs !!), elle m’envoya un sms me disant qu’elle reflechissait à la meilleure façon, qu’elle irait peut etre seule (!!), que celà serait ainsi plus pratique et qu’elle serait moins impressionnée de ma presence et que je pourrais les rejoindre !

Oufff ! je n’avais pas pensé à celà mais l’étonnement passé, je fus fier de ma belle ... et me dit qu’après tout, c’était bien d’abord pour ELLE que nous faisions celà, que celà sublimait la notion de candaulisme ...

La soirée fut magique, et sa fin d’un érotisme torride que je souhaite à quiconque .... une petite photo fut même dediée à notre complice (qui ... saluons son audace ... n’avait encore jamais ni rien vu de Mme !!) ...

Nous nous endormîmes après qu’elle ai joui à s’imaginer me chevauchant (ce qu’elle faisait alors), tout en suçant la bite d’A. (elle connaissait son prénom et en usait déjà ... c’était bon signe ! )

Le réveil fut plus soumis à de nlles interrogations ... je la rassurais, lui disant que rien, vraiment rien n’était obligatoire ... et elle convenu finalement qu’elle allait s’y rendre, et qu’elle verrait bien (nous avions pris toutes les précautions d’usage ... je savais ou elle se rendait, chez qui, nous avions établi un contact et le feeling était là, bien là .... mais il n’empêche ! elle me bluffait ! quelle audace, quel courage ...)

Peut être prendrait-elle ses jambes à son cou ? peut être se laisserait-elle masser de manière conventionnelle mais sans s’ouvrir à plus ... peut etre, peut être ... lol

A. en était prévenu et en vrai libertin, et gentleman, il en acceptait les termes ... J’avais confiance sur son tact pour respecter la moindre des decisions de ma belle, et la mettre à l’aise ...

Je dus filer avec les enfants chez le dentiste ... et la laissait toute à ses préparatifs ... elle avait choisi sa lingerie avec soin, un bel ensemble L. Charmel, un petit boxer dont l’arrière, mi tulle mi dentelle lui fait un cul d’enfer !!

Nous avions parlé avec A. de notre passion commune, de lingerie, de femmes très féminines, bas, porte jarretelles etc .... il m’avait dit qu’il adorerait ... et que les premiers contacts à son bureau pouvaient être l’occasion d’un jeu de jambes mutin de ma belle, donnant le tempo ... soit elle en jouait, mutine et coquine, soulignant son accord ... soit elle restait timide et fermée, et il savait à quoi s’en tenir ... je lui rétorquais dès la veille, en accord avec elle, qu’il ne devait pas s’attendre à celà, ... une autre fois, si autre fois, peut être ... que la belle serait là, mais que sa mise en condition, son acceptation ne tenait qu’à lui, son tact, son élégance, son coté entreprenant sans brusquer ...

Elle m’envoya un texto, alors qu’elle partait ... en me disant qu’elle avait toutefois mis un petit collier de perles ivoire ... pour l’élégance bourgeoise qui nous plait tant !!

et voilà ... "ma" femme, celle que j’aime plus que tout, celle que j’admire et que je désire, la maman des enfants, celle qui choisi jours après jours de vivre avec moi, malgré mes turpitudes .... ma femme était partie rencontrer un amant ... sous le prétexte certes d’un massage mais dont la finalité était toutefois sans équivoque ...

Il y avait fort a parier que s’il savait la mettre en confiance, elle se donnerait à lui !!

Le grand jour, l’heure H était arrivée !

Nous échangeâmes quelques texto avec elle et avec lui juste avant l’heure fatidique, derniers "calages" pour que tout soit parfait ....

Connaissant les lieux, je lui demandais si en les rejoignant je pourrais être voyeur par l’extérieur (plain pied) mais cela n’était pas possible au final, les abords étant clos ... je mourrais d’envie de la voir se donner ...

Je pris mon temps pour ramener les enfants, passant même faire quelques courses de bricolage (une grande glace miroir pour notre chambre !! le but en étant limpide et cohérent avec ce qu’elle faisait par ailleurs !! ...) puis pris le chemin de leur lieu de débauche ! ....

J’étais excité et timide à la fois ....

J’avais reçu quelques sms entretemps, de lui ... caresse le sexe .... puis une photo sans équivoque (qu’il prit le soin d’effacer de son répertoire, comme des mms devant nous ...) ...

Je ne voulais rompre ce qui me semblait être une belle rencontre, et ne sonnait donc pas ! J’eu la chance qu’on m’ouvre la porte et que je puisse me glisser dans l’entrée ...

et là, moment magique ... dans le couloir, bien qu’assourdi, j’entendis distinctement des gémissements, assourdis d’abord et que l’on ne décelait qu’en tendant l’oreille d’abord, mais allant crescendo ! je n’en croyais pas mes oreilles ....

Ma femme, ma belle .... se laissait aller au point de jouir de manière aussi leste, aussi sonore ! Je goutais à ces feulements pendant une à deux mn ... heureusement l’autre personne qui venait de m’ouvrir le sas d’entrée n’en avait rien entendu et avait filé dans l’ascenseur !

Plaisir incommensurable .... doublé d’interrogation ! Que lui faisait-il, la prenait-il, pour lui tirer ces cris !?

Je poussais la porte , me confrontant alors à des halètements perdant alors de leur intensité, mais gardant tout leur pouvoir érotique ... et me glissait dans l’interstice de la salle de massage (A. est un vrai thérapeute .... lol) .... j’y découvris une scène délicieuse ! elle était alanguie, sur un matelas de soin joliment rehaussé, dans une belle ambiance zen, avec une petite musique, des huiles de massage répandant de belles senteurs ... sa tête pendait à l’extrémité du matelas, elle goutait semble t’il au plaisir de l’après jouissance tandis qu’il la massait doucement de manière intime ! Dieu qu’elle était belle ! Lui m’avait vu .. mais je sus après qu’elle n’avait pas réalisé mon entrée à pas de loup.

Je me glissais après quelques instants auprès d’eux ... il lui susurra qu’elle pouvait relever la tête, que j’étais là .... et je la pris tendrement dans mes bras tandis qu’elle éclatait en sanglot .... je la sais sensible à ce point, pleurant parfois après une forte jouissance ... mais là, je n’étais sur de rien, nullement sur de la raison de ses pleurs ... etait-ce de la culpabilité ? les remugles de nos souffrances récentes, .... du bonheur .... ?

Elle ne mit pas longtemps à me rassurer, me suçant goulument, puis me chevauchant tandis qu’elle prenait notre ami en bouche (le fantasme de la veille) ! Quel sexe mes amis (amies aussi .... lol)

Qu’elle était belle à sucer ce gros chibre ...

Il y aurait encore tant à dire ... mais ce qui ne devait etre qu’un petit post est dejà bien long ....

La conclusion est que ce fut une réussite ... à laquelle je ne croyais plus ! ou si peu .... et que je remercie tant A. pour sa complicité adroite que ma belle pour son audace, son courage ! et son Amour !

Elle me dit qu’elle a adoré son anniversaire !

Je l’adore .... tant et tant !

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription