Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Rencontre providentielle...

! Signaler un contenu abusif

Alors que l’on se sent parfois gagné par un certain désenchantement, ne parvenant pas à trouver un complice à la hauteur de ses espérances, il arrive que le Hasard, de façon providentielle, mette sur votre chemin un être qui, d’un coup de baguette ensorcelante, illumine soudain votre destinée...

Depuis quelque temps je m’entêtais à rechercher ce « Mario » qui, comme pour la mythique Emmanuelle, donnerait un nouvel essor voire une toute autre dimension à mon éducation sexuelle extraconjugale et voilà que le Destin me met entre les mains de celle qui s’avère être une authentique « Juliette »... transalpine aussi prompte qu’un certain marquis à vouloir me faire prospérer sur les chemins du vice...

Rencontrée il y peu, à l’angle des arcades de la place du Capitole et de la rue Gambetta, dans une tenue qui venait de m’être imposée juste quelques minutes auparavant lors d’un déjeuner à la brasserie Le Bibent...

Alors que mon mari venait juste de m’abandonner à mon sort après avoir vérifier que j’étais bien dans la tenue voulue, entièrement nue sous mon chaud manteau en cachemire couleur camel, à l’exception d’un foulard et mon collant roulé à mi-cuisses avec pour seuls accessoires mes clefs de voiture et mon téléphone portable en poche, un motard casqué et vêtu d’une magnifique combinaison noire et rouge stoppa à ma hauteur et me fit signe d’approcher de sa grosse cylindrée rouge.
Remontant sa visière et enlevant le gant de sa main droite, sans même avoir échangé le moindre mot, d’un geste preste et plein d’assurance il glissa sa main glacée sous les pans de mon manteau, et là, à la vue de tous les passants qui circulaient autour de nous sans nous prêter il est vrai plus d’attention que cela, il se saisit de mon sexe à pleine main. Sous l’effet conjugué du froid et de la surprise, je poussais un petit cri étouffé et m’agrippais au rétroviseur de la moto pour ne pas défaillir.

Apparemment satisfait de cette prise en main cavalière, son regard planté dans le mien pour tenter de décrypter ma réaction suite à cette entrée en matière tonitruante, le motard ôta son casque pour laisser apparaître « Juliette ».

Elle me demanda de la suivre... quelques mètres plus loin sur le trottoir d’en face afin d’y garer son engin. Elle me prit ensuite la main et m’entraîna à l’intérieur de l’hôtel Crowne Plaza pour une première partie d’après-midi torride conjuguée exclusivement au féminin...

Voilà les premiers instants de cette rencontre providentielle qui ne manquèrent pas par la suite de nombreux rebondissements aussi surprenants que saisissants…

Comme la retrouver en début de soirée chez moi entrain de dresser la table du dîner en compagnie de mon mari et de mes filles, la savoir coucher à la maison alors que je repartais retrouver son complice à l’hôtel, puis bien plus tard à mon retour, la voir m’accueillir sur le sofa devant la cheminée pour lui prodiguer un jouissif cunnilingus histoire de me faire constater que mon mari était passé par là… Enfin, m’attirer dans la chambre d’ami, où à l’évidence elle n’avait pas encore mis les pieds si ce n’est pour déposer sa combinaison et ses affaires de moto, afin que je finisse la nuit avec elle…

Sans doute me sera-t-il demandé de vous faire d’autres confidences et de me montrer plus prolixe quant à mon « infortune » et les divers plaisirs éprouvés lors de cette première rencontre, mais ce sera alors pour l’année prochaine... H.

1 Commentaire

  • hummm vivement l année prochaine alors
    je ne sais pas si c est réalité ou fantasme mais cette histoire est trèèèèèèèèèès émoustillante
    passez de bonnes fêtes en attendant la suite
    bisous

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription