Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Rencontre hors du temps

! Signaler un contenu abusif

Bonjour, je tiens à vous raconter une histoire récente que j’ai eu la chance de vivre auprès d’un couple candauliste rencontré dans ce site. Ils seront ravis, je l’espère, de lire cette aventure de mon point de vue.
En effet, et malgré mon jeune age, j’ai connu et j’ai aimé voir ma mon ex-compagne profiter de sa beauté et de son charme pour attirer et se faire toucher par des "inconnus" sous mon regard et mon excitation extrême. Mais ce fut la première fois que je me retrouvais de l’autre côté de la barrière. Celle de pervers cérébral exité à la vue d’une belle femme qui ne m’appartenait pas et qui était aimée par un autre homme.
Ce couple me contacte en premier. Nous commençons alors une discussion par message interposée. Nous prenons le temps de discuter de nos anciennes experiences mais aussi de nos fantasmes. Après 3 semaines de dialogues interposées, nous nous donnons rendez vous dans un bar parisien. Je n’attends rien de spécial de ce rendez vous, hormis simplement de la curiosité et l’excitation de ce rendez vous "non conforme".
L’homme de 30 ans est drole, sympathique et attendrissant. Il est cadre dans une entreprise parisienne et semble profiter pleinement de la vie. Après 15 minutes en tête à tête et pensant que sa compagne allait venir, je lui pose la question : "Votre femme est en retard ?"
"Heeu, il faut que je te dise quelques choses, nous sommes en effet candauliste mais je souhaite lui faire une surprise et pour cela, je ne veux pas qu’elle voit ton visage. je suis venu pour voir si tu correspondais à la personne dont j’ai besoin. Je t’avoue que je te veux comme complice dans mon prochain scénario."
Il m’explique alors qu’il souhaite mettre en place un rdv de massage sensuel à domicile pour sa femme. Elle devra rester les yeux bandés pendant toute la durée de la séance.
j’ai ressenti un peu d’appréhension, du stress mais aussi une excitation perverse de toucher, manipuler les tissus cutanés d’une inconnue, d’un corps que je ne connaissais pas.
J’accepte le scénario qu’il me propose avec quelques conditions.

Arrivé au grand soir, je sonne à leur porte. Je suis tiraillé entre une envie de m’enfuir et une envie animale d’aller plus loin, de découvrir des plaisirs nouveaux. Je sens que l’excitation est pleine et que mon sexe est déjà gonflé dans mon pantalon : Je vais toucher une femme que je ne connais pas, que je n’ai jamais vu.
Je rentre, on fait les présentations. Sa femme a les yeux recouverts par un bandeau noir. Sa femme a 34 ans, plus réservée mais terriblement sexy ce soir. Elle porte des collants noirs des grands talons, une robe rouge et un chemisier blanc. A ce moment, je ne regarde plus le mari et je me focalise à analyser et à observer les formes de sa femme. Elle a une silhouette fine, des belles fesses rondes qui rebondissent sous sa jupe et des très belles jambes, très élégantes. Je sens mon coeur accéléré et une envie bestiale de lui déchirer ses collants. Je m’étonne moi-même par ce côté pervers que peut ressentir un homme face un être autant désirable. Le mari est cette fois beaucoup moins bavard et beaucoup plus observateur. Nous commençons par nous asseoir et à boire la bouteille de champagne que j’ai ramené. Après avoir fini la bouteille, je propose le début de la séance. Le mari me montre la table où je vais pouvoir masser, les différentes cremes. Avant de débuter, il me demande si je peux aider sa compagne à enlever ses vêtements. J’accepte sans hésiter. J’étais impatient de découvrir son corps d’autant que mon excitation devenait presque douloureuse dans mon pantalon.
Sentant mes mains se rapprochées de son corps, sa femme sourit. J’ai pu apercevoir un mélange de crainte, de gêne mais aussi de plaisir quand j’émis le premier contact sur sa peau. Je lui descends les collants tout doucement, prenant le temps de toucher ses jambes et ses mollets doux. Ce fut ensuite autour de la jupe et du haut. Elle se retrouve donc dénudée devant moi avec un sexy Tonga et un soutien gorge rouge sang.
"allongez-vous sur le dos, je vais vous dégrafer puis mettre une serviette à la place de votre dessous" dis-je
elle s’exécute lentement, et je peux maintenant réellement apprécier son galbe fessier prononcé. L’envie de plonger, de toucher envahit à ce moment totalement mon esprit.
Toujours dans son silence observateur, le mari me fait signe que c’est parfait !
Je continue alors mon action en dégrafant le soutien gorge de sa femme. Puis je pose la serviette blanche sur ses fesses et je retire le tanga sans plus aucune vue sur son postérieur. Je le retire tout doucement et j’entends un gémissement dès lors que je décolle la base de la culotte de ses lèvres. Je laisse la culotte tombée sur le sol et aperçue l’homme se saisir rapidement de celle-ci pour la humer avec bonheur.
Je peux ainsi commencer le contact de sa peau contre la mienne avec l’intermédiaire d’une huile . Je commence à caresser son dos avec des mouvements lents qui allaient de sa nuque à la base de ses fesses. Les 15 premières minutes me permettent de calmer mon excitation qui était devenu rapidement incontrôlable et de la transmettre à sa femme qui commençait à réellement se laisser aller dans le plaisir.
je vois aussi l’excitation du mari qui se faisait de plus en plus pressante. Il tourne, retourne et cherche les meilleurs points de vue pour atténuer sa soif de voyeurisme. J’exalte de cette situation que je connaissais.
Je me re-concentre sur le massage en me consacrant aux niveaux des membres inférieurs. A chaque remontée de mes mains vers ses adducteurs, un petit gemissement de plaisir s’échappe de la bouche de sa femme alors qu’aucun contact sexuel n’a été effectué. Tout d’un coup je vois sa femme écartée les jambes dans cette position ventrale et je comprends par les signes de son homme la prochaine étape que je devais franchir. Je continue alors à remonter mes glissements sensuels de ses cuisses jusqu’à la base de ses adducteurs avec maintenant un leger touché sur ses lèvres déja bien humides. J’aime, j’adore, j’adhère. Je decide alors d’enlever la serviette blanche de ses fesses et de continuer le massage. Je vois apparaître son merveilleux sexe épilé. Je ne masse plus mais je palpe maintenant de mes deux mains ses fessiers et je commence alors à stimuler les lèvres de madame. Pendant que je commence à la toucher, je commence à sentir une main se rapprocher de l’entre-jambe de mon pantalon. Je me laisse faire. Je me sens comme sur un petit nuage avec un véritable feu d’artifice de sensation. Je ne sens presque que mon instinct sexuel et je mets tous mes efforts pour pouvoir me concentrer sur son plaisir. J’accentue alors les stimulations et je débute une légère pénétration digitale. Les contractions du vagin accélèrent sous mes doigts humides. C’est à ce moment qu’elle se retourne (toujours les yeux bandés), retire mes doigts de son sexe bouillant et sort mon sexe de mon pantalon. Je ne peux me sentir qu’impuissant face à cette décision imprévisible qui me paralyse. Elle commence à me lécher les testicules en me masturbant lentement. Je ne remarque seulement quelques secondes après que l’homme était en train de pénétrer sa femme alors qu’elle, s’attelait à me sucer. Je n’ai tenu pas longtemps dans sa bouche et je jouis comme rarement je n’avais jouis..
Après avoir fini, je regarde la fin de leur ébat très animé, très bestial en participant tactilement sur les formes généreuses de sa femme. Les deux finirent par jouir intensément.
Je partis 5 minutes après sans que sa femme n’eu la chance de voir les traits fins et jeune de mon visage.
A revivre rapidement mes chers amoureux. La bise a vous

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription