Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Rencontre avec un couple cuckold

! Signaler un contenu abusif

Lecteur régulier de ce forum, j’ai envie de partager ma découverte du candaulisme. Cette découverte date de 2010, célibataire, j’allais régulièrement l’après midi dans un club bien connu de la capitale. Ce samedi, il n’y avait foule et après une demi heure d’attente au bar, un couple est arrivé. Jolie femme d’une cinquantaine d’année, sexy, peu vêtue. Son mari très classe, réservé et affable. Nous partageons un verre, et le mari se montre ravi de la faible fréquentation.

Il a envie de voir sa femme se faire prendre mais sans pour autant la livrer en gang bang. Ce qu’ils pratiquent aussi. J’ai pu profiter de la dame dans toutes les positions, par tous les trous. Au moment de jouir, le mari m’a demandé de me déverser, c’était son mot, dans la bouche de femme sans en mettre à côté. Il voulait la voir la bouche remplie et la regarder dans les yeux alors qu’elle avalait mon sperme.

J’ai ensuite rencontré d’autres couples par l’intermédiaire de sites libertins jusqu’à l’an dernier. En juin, un couple d’ami m’invite pour le week end dans sa maison de campagne. Je les connais depuis longtemps, la maison aussi. Nous y avons fait des fêtes mémorables.

Le premier soir, l’alcool aidant, mon copain Jean commence à parler de sexe. Nadine est un peu gênée, comme si elle attendait quelque chose. Jean me parle de leur vie sexuelle avec liberté et m’annonce qu’il a envie de voir sa femme prise par un autre homme. Je lui avais raconté ma découverte du candaulisme, ça lui a donné des idées.

Je comprends la gêne de Nadine, l’interroge du regard et un sourire apparait, elle cligne les yeux. Elle a l’air d’accord avec son homme. Nadine est jolie, bien faite sans un être un canon. Jean me pose clairement la question, je suis d’accord et leur demande un peu comment ils voient le jeu. Nadine me coupe en disant que Jean ne participe pas et qu’elle veut qu’il soit assis « à poil » sur une chaise, avec un collier et une laisse. L’affaire devient intéressante.
- " Il a des fantasmes de soumission et j’ai envie de les lui faire vivre… "
Jean lui sourit aux anges.
Elle se lève et regarde son mari :
- " Tu es certain de ce que tu veux car je crois que rien de ne sera plus comme avant si on va jusqu’au bout ; je t’aime et si tu renonces, je comprendrais et je t’aimerai toujours "
- " Non, je ne renonce à rien, allons y "
- " Tu veux voir ta femme se faire prendre, se faire mettre par ton pote ? tu veux voir ma chatte couler et s’ouvrir avec la bite d’un autre ? "
La voix de Janine a changé à cet instant, plus dure, plus cassante avec Jean en attendant la réponse de Jean elle me fit un grand sourire et au moment du Oui, elle me tendit ses lèvres.

Je l’embrassai, très excité, mon érection pointait. Nos langues se mêlèrent, elle embrassa ensuite son mari
- " Savoure le gout d’un mâle, ma fiote chérie… ".
Le baiser achevé, je restai à les regarder quand elle tendit le bras vers un tiroir. Sa main agrippa une laisse avec au bout, un collier de cuir. Elle sortit aussi un petit martinet.
- " Allez debout, montre toi sous ton vrai jour à ton pote qui va me baiser, montre lui ta petite bite et que tu es soumis… "

Jean se leva, les yeux baissés. Mécaniquement, il se mit à nu, elle lui enserra les couilles, joua avec sa bite molle du bout des doigts, puis lui passa son collier. Avant de la faire asseoir, elle lui gifla le sexe et les couilles avec son martinet. Je vis mon copain se tortiller de douleur et de plaisir mêlé.
- " Merci ma chérie, finit il par avouer. Fais toi baiser devant moi, tu es ma déesse, jouis pour moi, je t’aime… "

A ces mots, elle tira la laisse et installa Jean dans un fauteuil. La laisse attachée à un radiateur. Elle me rejoint sur le canapé. Debout devant moi, je lui passe la main sous la jupe pour saisir son entrecuisse, je serre ses grandes lèvres dans ma paume.

Cette salope est déjà trempée. Entrebaillant sa culotte, je glisse mon pouce entre ses lèvres et l’ouvre sans ménagement. Elle reste là, debout, haletante. Elle gémit :
- " Je suis ta pute ce soir, fais ce que tu veux "
Juste ce que j’aime et qui m’excite.

Toujours assis, je lui ai retiré sa jupe, sa culotte. Je lui ai mis cette dernière dans la bouche, en l’allongeant sur les genoux. Seulement vêtue de son chemisier, elle m’offrait son cul et sa chatte poilue. J’ai commencé par lui doigtée le con, un doigt, puis deux, puis trois, elle coulait comme une fontaine, criait malgré la culotte qui le gonflait les joues. Après une belle claque sonore sur le cul, mon doigt est rentré, à sec, dans son anus serré.
- " Tu ne te fais pas enculer souvent pour une salope dans ton genre… "
- " Non Jean a une queue trop molle et je n’ai jamais été enculée "

Mon excitation a décuplé. Je l’ai placé à quatre pattes sur la canapé.
- " Cambre toi, c’est le grand jour pour ton trou du cul… "
- " Oui, j’en ai envie, j’ai envie de sentir ta queue me perforer, que Jean voit un peu ce qu’il pourrait faire si il était un mâle "
- " Regarde chérie, il va m’enculer sans même me baiser, je suis bien salope pour toi ".

De son côté, il tripotait sa nouille en légère érection. Je ne pouvais plus résister, le préservatif enfilé, j’ai mis mon gland à l’entrée du cul de Nadine, un peu de salive, de sa cyprine et j’ai poussé. Son anus a résisté, mais elle en avait tellement envie qu’elle a fini par m’engloutir. Elle a jouit en même temps que moi. A près quelques secondes, elle s’est retournée, m’a sourit, s’est dégagé pour m’embrasser et dans un souffle
- " Attends, Jean a un autre fantasme… "
Elle s’est levée et à tirer Jean par sa laisse.
- " Aller viens remercier ton pote pour avoir enculer ta femme, ouvre la bouche "

Elle a retiré le préservatif et Jean m’a nettoyé la bite avec sa bouche. Pour finir, elle l’a retourné, lui a embrassé la bouche avec amour et a vidé la capote entre les lèvres de son mari…

J’ai joué de nombreuses fois de couple, Jean a même fini par se faire enculer lui aussi à la demande de sa femme qui guidait ma queue dans l’anus de son mari après avoir été même bien sodomisée. Ce couple a du quitter Paris, si un couple qui a les mêmes envies me lit qu’il n’hésite pas à m’écrire.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription