Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

relations à l’amant

! Signaler un contenu abusif

Après quelques expériences réussies de candaulisme directif et de candaulisme passif ponctuel, ma femme a fait un break d’un an, tout en sachant que j’étais toujours "partant".
Elle a depuis quelques semaines une relation nouvelle, un amant, et la relation peut s’apparenter au candaulisme passif que j’ai déjà connu par le passé.
Son amant ne sait pas que je suis au courant.
Ma femme est très amoureuse de moi et me raconte avec plaisir ce qu’elle vit avec lui en sentant que ça me plait.
Ma question est relative à l’affection, aux "sentiments", les manques en son absence qu’elle peut ressentir, tout en disant qu’elle fait attention à ne pas être manipulée. Je ne cherche pas à les limiter et j’essaye, en tout cas, de faire en sorte qu’elle ne les minimise pas en m’en parlant, au delà de leurs pratiques sexuelles.
Le concernant, je sens qu’il apprécie d’avoir une certaine emprise sur elle et qu’il en teste le niveau et l’évolution. Je ne suis pas sur pour autant qu’il entre en compétition avec moi (pour le moment). Ma femme ne souhaite pas qu’il apprenne que je sais car elle pense qu’il n’apprécierait pas d’avoir été "trompé" (lol).
Vos avis et recommandations m’intéressent (je ne cherche pas à être rassuré ou inquiété). D’autres ont-ils vécu ou vivent-ils cette situation ?

6 Commentaires

  • Dans ce domaine il y a deux écoles si je puis dire, la 1ère c’est l’amant régulier, au courant ou pas de votre complicité et la 2ème c’est l’amant occasionnel !! Personnellement avec mon épouse on a toujours refusé l’amant régulier qui à notre sens n’amène que des problèmes.
    Personne ne me fera croire qu’une femme ayant un amant régulier donc avec qui elle va faire régulièrement l’amour et ceci sur la durée ne finira pas par avoir des sentiments pour celui-ci. C’est quasiment inévitable, la nature humaine est ainsi faite et lorsque les sentiments arrivent c’est le début des problèmes. Une femme qui n’a aucun sentiment pour un homme fera l’amour avec celui-ci une fois deux fois voir trois et ensuite elle se lassera et aura envie de nouveauté.
    Avec ma femme on a toujours été en accord sur ce sujet, un bon amant elle le voit 2/3 fois et ensuite elle passe à quelqu’un d’autre ce qui a l’avantage de donner du piment aux rencontres sans avoir les risques liés au coté sentimental.
    Quand une femme voit régulièrement le même homme et que celui-ci sait qu’elle est mariée il arrive toujours un moment ou le type va jouer la compétition, la rivalité et tout ça ne peut qu’être malsain pour le couple.
    Moi c’est mon avis, ça fait 12 ans que nous faisons ce type de rencontres et nous n’avons jamais eu de souci ... je ne suis pas certain que ça serait la même chose si ma femme avait un amant depuis des mois ou des années. Pour évoluer positivement dans ce milieu il est bon d’avoir des vrais repères et à mon humble avis le repère principal c’est le couple, à partir du moment où les sentiments interviennent on rentre dans une autre dimension avec des risques inutiles.

  • Je vous trouve bien compliqué que l’amant s’offusque parce que elle aurai avoué à ce dernier que son mari est au courant de sa liaison ça va un peu loin et à la suite de quoi vous vous posez des questions ?? Je trouve ceci bien compliqué il faut rester simple non ?? Vous appréciez que votre femme passe des bons moments et qu’elle vous raconte les détails croustillants c’est super à vivre à se le remémorer ça relance notre cinéma à tous les deux c’est je pense le but recherché, si l’amant est aussi pointilleux essayer de vous en tant qu’homme de proposer à votre épouse un homme qui peut lui plaire (point essentiel) vous vous en faite un complice et c’est lui en tant qu’homme qui vous narrera en détail croustillant ce que votre femme aura subi avec un plaisir non simulé, il n’y a pas de meilleure version car une femme raconte ce qu’elle ressent et apporte pas le genre de détail que seul un mâle ressent dans ses moments la.
    Pour ma part c’est ce que j’ai pratiqué avec ma délicieuse épouse dont vous pourrez lire "Sa première fois" dans les prochains jour et je peux vous affirmer que c’est bien réél

  • merci à tous pour vos commentaires et bienvenue à d’autres qui pourraient suivre.
    tout cela est intéressant.
    à Candaule, vis à vis de l’amant et de son éventuelle volonté de l’avoir pour lui tout seul, je ne sens pas ce risque pour le moment mais je pense qu’il la teste pour vérifier à minima un équilibre de sa relation entre lui et moi, mais aussi bien sur de la rendre supérieure, sans pour autant chercher une exclusivité.
    à Piers19, on se connait "un peu" mais sans qu’il sache ce que je sais. Ma femme ne souhaite pas lui dire car elle pense que ça dénaturerait sa relation et qu’il n’apprécierait pas, tout court. Pas seulement de ne pas l’avoir su dès le début, puisque ça ça pourrait se gérer. Son désir "possessif" lui fait penser qu’il n’est pas homme de partage officiel
    à Claude 345, une relation extraconjugale et sentimentale... un peu bien qu’elle le dément et s’en défend "un peu". Il y a un intérêt à suivre cela.
    Quant à la manipulation de l’amant, elle reste limitée. Elle me dit seulement ce qu’elle fait avec lui et quand elle le voit pour ne pas "toucher" notre couple. Le danger couru par le couple, qu’on pourrait appeler un "jeu avec le feu" est sans doute un peu présent comme dans la plupart des relations candaulistes à des degrés plus faibles...
    Ses efforts pour la séduire, disposer d’elle en priorité et la façon dont elle y répond au moins partiellement pour ne pas lui déplaire sans me déplaire à moi sont sans doute source d’un peu de stress de sa part dans la recherche permanente des équilibres. Mais ce stress relève ce côté femelle qui se partage (et non pas que son mari partage...)
    Enfin, sur un plan sexuel, il se démène bien pour avoir le dessus... sans l’avoir questionné vraiment sur ses relations avec moi. Il doit être attentif à cela.

  • "Ma femme ne souhaite pas qu’il apprenne que je sais car elle pense qu’il n’apprécierait pas d’avoir été "trompé".
    Telles que les choses sont dites, la préoccupation première de votre femme serait de ne pas contrarier son amant. Elle n’assumerait pas cette difficulté. Elle pourrait se soucier de ne pas donner une mauvaise image de son mari auprès de l’amant qui risquerait de la répercuter socialement... Mais non, le problème est de ne pas contrarier l’amant. Cela ressemble à une liaison extraconjugale et sentimentale et à votre place je clarifierais ce point.
    Si pourtant on voulait encore y voir du candaulisme (en tant que complicité de couple) il y aurait lieu de penser que l’amant est manipulé... mais n’est-ce pas un peu accessoire face au danger couru par votre couple. Certes le manipuler n’est pas élégant mais lui-même se préoccupe t’il, en toute élégance et moralité, de la pérennité de votre relation conjugale ? Que le trompeur soit trompé, cela ne me choque pas plus que cela.

  • Pour ma part, je trouve que c’est un peu rude pour l’amant… ça ne me dérange pas d’aimer ma maîtresse même si elle est mariée… En revanche, j’ai besoin de savoir qu’elle est mariée, de connaître son mari… ça permet d’éviter de se faire des idées non ?

  • Oui c’est une vérité qu’il ne faut pas craindre ni négliger, le sentiment est un puissant stimulant du désir. C’est de votre part une véritable ouverture d’esprit que de partager les sentiments qu’elle ressent pour son amant sans vous en offusquer.

    Cette ouverture d’esprit est liée à la confiance que vous avez en votre épouse. Elle a sans nul doute su vous en convaincre et puis il y a des peurs de l’abandon qui ne semblent pas exister chez vous et c’est super.

    Pour moi si votre complicité de couple peut s’apparenter à du candaulisme qualifié de passif il n’en reste pas moins que vous êtes ou que vous avez été particulièrement actif pour régler de manière constructive et bienveillante la relation que vous entretenez avec votre ego.

    Le sentiment de jalousie, la peur de perdre, le besoin d’exclusivité et la capacité dont vous avez fait preuve de ne plus vouloir tout contrôler vous permet d’accéder à une facette du candaulisme.

    J’y vois cependant un frein important :
    L’amant qui ne connait pas l’intensité de votre complicité, peut vouloir votre épouse pour lui uniquement, il sera l’objet d’une fin de non recevoir de sa part. Son ego blessé pourrait vouloir faire ressentir son importance à votre épouse en la privant de rencontre ou par des propos blessants.
    Madame pourrait en souffrir affectivement, ce qui n’est certainement pas le but.

    Il me semble préférable à plus ou moins brève échéance que l’amant soit informé de votre pratique pour en devenir un complice. Dans le cas contraire il est maintenu dans l’ignorance et ne peut pas adapté son attitude en toute connaissance de cause. Ça reste mon point de vue et c’est pas facile j’en conviens.

    J’aurais une question : Comment est-ce que vous vous retrouvez ? Madame s’imagine-t-elle capable de vous accorder une liberté identique ?

    Bises à tous
    Candaule

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription