Accueil > Articles candaulistes >

Reconcilier corps et esprit par la pleine conscience

Il y a trois dimensions à prendre en compte dans une aventure candauliste : la dimension émotionnelle, la dimension physique (les sensations dans votre corps) et la dimension cognitive (les pensées qui habitent votre esprit). Lorsqu’on les combine, on obtient de la souffrance et de l’incompréhension.

Nous vous proposons une autre manière d’aborder notre pratique par la méthode de pleine conscience.
Cette méthode vous permettra de vous rendre compte avant ou lors d’une aventure avec un amant comme notre esprit peut manquer de clarté et devenir alors problématique en terme émotionnel.

Mais c’est quoi la pleine conscience ?

C’est une prise de conscience vigilante de nos propres pensées, actions et motivations. C’est est une démarche qui peut nous permettre d’accéder au lâcher prise par la réduction des aprioris et du stress qu’elle engendre et ainsi nous conduire à être plus spontané, disponible aux plaisirs de notre pratique.

La pleine conscience c’est aussi la qualité de conscience qui émerge lorsqu’on tourne intentionnellement son esprit vers le moment présent. C’est l’attention portée à l’expérience vécue et éprouvée, sans filtre (on accepte ce qui vient), sans jugement (on ne décide pas si c’est bien ou mal, désirable ou non), sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis).

Comment être en pleine conscience ?

La pleine conscience peut être décomposée en trois attitudes à mettre en pratique au quotidien pour mieux les maitriser lorsque l’on vit une aventure candauliste.

- La première est une ouverture maximale du champ attentionnel, portant sur l’ensemble de l’expérience personnelle de l’instant, autrement dit, tout ce qui est présent à l’esprit, minute après minute : perceptions du rythme respiratoire, des sensations corporelles, de ce que l’on voit et entend, de l’état émotionnel, des pensées qui vont et viennent.

- La seconde attitude fondamentale est un désengagement des tendances à juger, à contrôler ou à orienter cette expérience de l’instant présent ; ne pas vouloir controler mais plutôt lâcher prise en confiance.

- Enfin la pleine conscience est une conscience "non élaborative", dans laquelle on ne cherche pas à analyser ou à mettre en mots lors de l’aventure avec le complice du couple mais plutôt à observer et à éprouver.

La pleine conscience c’est une démarche cohérente avec notre pratique ?

Bien sûr, car être dans le moment présent, nous permet de nous rendre compte que les sensations ne sont rien d’autres que des sensations, l’émotion est l’émotion et la pensée n’est que la pensée mais la synthèse de tout ça, l’histoire de notre ego, ça vient en plus. Et notre ego, il est parfois compliqué à gérer !!!

Cette démarche de pleine conscience se veut contemplative, c’est une des raisons qui m’a poussé à rédiger cette article autour du candaulisme en pleine concience : observer simplement ce qui est. Comme une simple présence éveillée et affûtée (ressentir sans intervenir). Comme un équilibre entre ma tête et mon corps, entre cette aventure et mon ego, entre moi et mon partenaire.

Heureux(se) d’être simplement là avec l’expérience qui se déroule moment après moment. C’est une expérience qui, renouvelée de nombreuses fois est libératrice car elle permet de se rendre compte que le bien être ne dépend pas de la disparition de ce qui nous fait souffrir mais de la manière dont nous pouvons établir une relation apaisée avec ce que l’on appelle la souffrance et profiter des sensations, des pensées et des émotions que notre pratique candauliste nous permet de vivre.

10 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription