Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Récit d’invention et d’imagination pour ma femme

! Signaler un contenu abusif

Mon Amour si tu savais comme je t’aime !
Je t’aime si fort que j’ai encore une fois rêvé de toi cette nuit.
Nous étions attablés sur une de ces terrasses de bord de mer que tu affectionnes tant, en cet instant matinal où la ville s’éveille et se prépare à accueillir le flot des visiteurs dominicaux.
criais-je en direction du jeune et avenant serveur occupé aux préparatifs du coup de feu de midi.
On est si bien là, toi et moi. Toi si belle en cette robe d’été légère et sans apparat, et moi si heureux du choix de cet endroit pour lieu de week-end, genre "escapade amoureuse" , de fin de printemps. Comme toujours mon amour , tu as magnifiquement choisi et trouvé ce gîte adorable où nous sommes arrivés tard dans la nuit.
Ton sourire me ravit et me donne une idée.
Je m’absente quelques instants non sans t’avoir délivré au passage un baiser gourmand et amoureux.
Je reviens prestement, un large sourire aux lèvres...

Tu me connais si bien mon Amour !
Là, je te tends la main, dans laquelle tu trouve, lové en boule , le dernier string à la mode que tu sais si délicatement m’offrir de temps à autre et que tu as acheté sur ce site de lingerie coquine que tu adores.
Tu me rends mon sourire et le glisse en ton entre-jambe, non sans en avoir au préalable inspiré l’odeur, au plus près de ton petit minou.
J’adore !
Quelques rares passants longent le bar et ne remarquent rien.
L’instant est délicieux.
Mon pantalon de toile légère se gonfle légèrement sous l’action velléitaire de mon sexe.
Je m’assied au plus près du bord de mon siège de façon à ce que tu ne perdes pas une seconde du spectacle que je souhaite t’offrir. Tu es si belle , mon Amour !
Ton œil se fait coquin...Tu as compris le jeu.
Tu portes une de tes mains au bord de ton décolleté et en une audace te rendant encore plus belle, tu me dévoile un sein. Magnifique...Au galbe parfait qui appelle la main caressante... A la pointe déjà formée lacérant le tissu et plus encore mon esprit.
Tu le recouvre et élance maintenant ta jambe vers mon intimité. Tu te déchausse et porte au travers le tissu de mon pantalon le dôme de ton pied et caresse mes bourses avides de ces sensations...J’aime...Tu aimes !
Je descend ma braguette et prends en main mon membre frémissant sous ton regard.
Oui, mon Amour, aujourd’hui c’est la journée de la femme....et c’est moi qui t’offre mon Amour, mes désirs, ma soumission...Je suis à toi...Tout à toi ! Fais de moi ce que tu voudras !
Ma virilité se fait forme . Tu aimes !
Ce sont maintenant de tes deux pieds que tu frôle mon sexe au zénith !Tu me fixe au plus profond des yeux , la bouche gourmande et entrouverte. Ta langue m’achève en mimant ce à quoi ta bouche aspire !
Je ne tiens déjà plus !
Je suis au bord de l’explosion et part d’un coup...d’un seul...
Mes délires atteignent les tasses ...Et tu pars dans un fou rire, interpellant le garçon qui revient vers nous... :Je n’ai jamais su si tout était du à son sens de l’humour, de la répartie ou à l’innocence de sa jeunesse...Tu étais si belle et désirable. Nous sommes retournés au gîte et notre journée
ne fut pas très ensoleillée si ce n’est par ta généreuse et ardente beauté que je ne manquais pas de vouloir encore et encore honorer !
Merci de ce si beau rêve mon Amour !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription