Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Question de vocabulaire

! Signaler un contenu abusif

Salut,

Moins sur ce site qu’ailleurs, il est souvent question, lorsque des hommes, partenaires de couples, parlent de candaulisme, de leur statut de cocufieur... Perso, cela me paraît être assez le contraire de la relation que les pratiques en trio (où il y a toujours un belle part de candaulisme) ou que les pratiques strictement candaulistes impliquent et construisent. Pour ma part, j’y vois un lâcher prise commun qui entraîne le plaisir,différent certes, de chacun des participants. Y compris d’ailleurs, lorsqu’il s’agit de candaulisme passif, c’est-à-dire lorsque la la femme et l’amant se rencontrent hors de la présence du mari ou compagnon. En tout cas, c’est comme ça que je le vois. pas de cocufiage là-dedans, mais beaucoup de machisme et de beauferie..Et vous ?

3 Commentaires

  • Merci de vos commentaires.. Quant à moi, je partage tout à fait l’idée du complice, n’ayant rencontré à ce jour qu’un seul" gode vivant" et ayant trouvé l’expérience assez inintéressante, à vrai dire. Les complices, en revanche, quel beau bonheur d’échange et de partage...

  • Effectivement, les partenaires occasionnels se glorifient d’être cocufieurs. Mais c’est un titre qu’ils se donnent car ils ne font que profiter, pour la plupart, de l’aubaine que représentent les femmes candaulistes, pour leur libido. En fait, pour ma part, je les affuble plutôt du statut moins glorieux de "gode vivant" (tout en étant pas insultant). Pour moi, ils ne servent que pour donner du plaisir au compagnon candauliste par l’intermédiaire de la vue, de l’ouie, du récit de sa maitresse qui fait l’amour avec lui pour le plaisir du trio. Alors, effectivement, les "godes vivants" préfèrent se donner le titre ronflant de cocufieur plutôt que de "gode vivant" qui est moins valorisant.
    Mais à part le fait qu’ils ont pus baiser, ce sont ils vraiment posés la question pour savoir quel a été leur véritable statut dans l’aventure. Et dans le cas ou le gode vivant parvient à revoir la même femme, il devient alors un "amant".
    Mais dans tout cela, ce qui nous importe à nous candaulistes, c’est de bien faire la différence entre cocu et candauliste. Autant pour mon épouse que pour moi, ce que peuvent penser les "disons partenaires" d’elle/salope-putain-etc, cocus, fiotte, etc nous importe peu comparé au plaisir reçu.
    f.tyroler2@orange.fr

  • Personnellement, je préfère le titre de complice au terme de cocufieur… cela peut paraître juste une question de vocabulaire, mais en fait ça va plus loin que ça… l’idée c’est de me mettre au service d’un couple et de les aider à réaliser un fantasme… maintenant il ne s’agit pas non plus de se laisser enfermer dans une question de vocabulaire… si monsieur veut me nommer cocufieur, je comprends aussi ce qui le motive -) L’essentiel dans cette liberté que nous nous accordons tous, c’est que la relation soit mené avec respect et intelligence…
    Manu

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription