Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Quelle surprise ! -7 fin

! Signaler un contenu abusif

Elle est haletante, affalée sur le canapé, vidée par l’orgasme qu’elle vient de vivre.
Toutes ces sensations mêlées : sa chatte, son cul remplis de mes doigts, son clit sous ma langue frétillante... Cette vision m’excite et ma queue reste raide et gonflée...

Je m’assois sur le canapé à côté d’elle. Quelques caresses le long des ses jambes et de son ventre. Quelques mots pour lui dire que j’ai envie d’elle.

Ainsi assis je vois toujours cette porte entre ouverte.
Et c’est maintenant clair pour moi. Depuis le début elle n’est pas seule.
Je peux clairement voir cette silhouette dans l’entrebaillement.

Son mari ?
Peu importe en fait, j’ai envie de sentir mon sexe fouiller ses entrailles comme ma main l’a fait. De la faire jouir à nouveau.

Je lui demande de s’installer sur moi.
Elle me chevauche sans se faire prier.
Quelques coups de langue au passage pour me tenir au garde à vous si c’était nécessaire et la voilà qui s’empale sur mon dard.
La pénétration est de suite profonde, ses chairs dilatées ne demandaient qu’à être remplies.
Elle accélère le rythme de son bassin. je temporise.
La prenant par les hanches, je la fais glisser d’avant en arrière sur mon vit qui reste bien au chaud. Mon gland frottant sa chatte en profondeur aux endroits si sensibles pour elle que mes doigts avaient précédemment agacés.
Elle ronronne.
A ce doux va et vient, s’ajoutent ma bouche jouant de ses tétons. Nos jeux de langues.

Du coin de l’oeil, je regarde de temps en temps cette porte. Et imagine notre spectateur qui se délecte de cette danse sensuelle.

Elle, je la sens de nouveau plus féline. Le feu en elle ne s’est pas apaisé. Au contraire.
Je place donc mes mains sous ses fesses et la soulève légèrement.
Libérant ainsi mon sexe jusqu’au bout du gland de son doux et chaud fourreau, pour mieux me faire engloutir d’un coup sec.
Elle aime ce frottement sur ses muqueuses, et sentir mon pieu taper au fond de sa chatte.
A chaque qu’elle m’avale ainsi profondément, elle laisse échapper un petit cri. Tandis que le frottement la fait gémir.
Elle est de nouveau sur le chemin du plaisir.
Et cette fois nous ne prendrons pas de détours.
Notre spectateur se doit de la voir prendre son pied. Il doit bien être là pour ça.

Je replace mes mains sur ses hanches. Mon chibre la pénètre bien en profondeur et les frottements se font plus rapides et intenses. De mes bras je l’amène et la repousse fermement. La course de nos va et vient est réduite et cette pression quasi permanente ne la laisse pas indifférente.
Elle halète, ses doigts se crispent sur mes épaules.
Ses cris se font plus aigus encore, elle m’encourage à continuer comme ça et je sens de la sève monter.
Nous approchons de l’apothéose et, ajoutant à mon excitation, je fixe cet inconnu qui nous observe toujours.
J’ai l’impression qu’il ne se cache quasi plus pour mieux nous matter.
Nos mouvements s’accélèrent encore et nous jouissons de concert.
Nos corps ne sont que spasmes et frissons de plaisirs. Elle pousse un cri que je ne lui connaissais pas. Rauque et sonore.Son regard se perd dans le vide. Sa chatte et tout son corps se contractent à nouveau.
Puis elle se blottit, vidée, la tête sur mon épaule au creux de mon cou.
"Tu voulais la voir jouir, j’espère que t’as apprécié, pensais-je à l’attention de notre voyeur."
Quelques caresses douces pour apaiser le feu qui couve encore dans nos corps et nos têtes, nous reprenons une coupe de champagne.
Peu de mots, des regards.
Une complicité née du plaisir nous lie.
Sans qu’elle ne soit amenée à se renouveler.
Puisque remarquant que l’ouverture de la porte n’est plus occupée, je lui demande :
" j’ai l’impression que nous ne sommes pas seuls chez toi ce soir. je me trompe ?"
Mi surprise, mi amusée, elle me répond dans un sourire.
C’était bien son mari. Depuis quelques temps ils ont commencé ce jeu. D’abord en club puis chez eux.
Elle sélectionne un inconnu. Lui assiste à ses recherches et l’encourage. L’aidant à choisir la tenue qu’elle portera. Lui demandant ce qu’elle aimerait ce que cet inconnu lui fasse.
Puis il reste à côté. Parfois simplement pour se délecter de la mélodie du plaisir de sa femme dans les bras d’un autre, parfois regardant discrètement comme ce fut le cas ce soir là.
N’ayant jamais auparavant rencontré de couple candauliste, je suis surpris mais aussi heureux du plaisir que j’ai pu lui donner à elle et à lui par la même occasion.
Nous nous quittons enfin. Il est maintenant près de 5 h du matin.
Un adieu plutôt qu’un au revoir puisqu’elle m’explique qu’ils ne souhaitent pas de relations suivies. Si monsieur apprécie voir sa femme prendre son pied avec un autre, il ne voudrait pas prendre le risque qu’elle prenne trop goût à un autre en particulier.
Je respecte tout à fait leurs envies , et efface même devant elle son numéro, en la remerciant pour ce joli moment.
Fin de cette surprenante découverte, mais début de nouvelles aventures complices avec des couples candaulistes ...

7 Commentaires

  • @Paul1705
    Clairement pour une 1ère ce fut une réussite.
    Ce qui m’a donné le goût de renouveler l’expérience avec d’autres couples.
    Et ce n’est pas plus mal que je n’ai pas été au courant de l’existence et de la présence de ce mari, car je ne sais pas si j’aurais donné suite.
    J’avais déjà l’expérience du rôle d’amant de femmes en couple, mais jamais alors que le cocufié était au courant et complice.

    @sdelva

    Merci pour le compliment !
    En espérant que les aventures de madame avec son jeune amant se poursuivent et que le pas ait été franchi pour que tu puisses y assister comme tu le souhaites.
    Au final je trouve que c’est encore plus excitant quand il y a interaction entre le cocufié et le cocufieur. Enfin quand Madame est au courant ...

  • Superbe, un super amant pour une superbe cocufieuse !!!
    Que du bonheur merci !!!

  • Merci Luncouple pour ce commentaire précis, argumenté et le compliment.

    C’est délicat, surtout pour une 1ère pour moi dans cet exercice de la narration érotique, de trouver le juste milieu :
    Aller à l’essentiel et éluder des détails qui font une atmosphère, un ressenti ou se laisser trop prendre au jeu et vouloir se lancer dans des descriptions et des phrases à rallonge.

    Ravi en tout cas que tu sois laissé porter par mes mots et que la complicité entre la belle et son mari te soit parue si évidente.
    C’est ainsi que je l’ai ressentie, mais après coup et grâce à mes expériences suivantes.

    Enfin, tu sais bien mieux que moi ce qui plait à Madame et j’apprécie que t’imagines que je puisse lui faire de l’effet. Ce n’était pas la question ni le but mais c’est vrai que mon plaisir vient d’abord du plaisir que je peux procurer.
    Clairement j’aime en jouer et faire languir sans que ce ne soit non plus un supplice ( quoique parfois ;) ) ma partenaire.
    C’est aussi une façon de mieux connaître une femme, ses désirs, ses habitudes et ses limites... Pour mieux les repousser en volupté tant qu’à faire.
    J’y prends clairement plus de plaisir qu’avec une baise "sauvage" ... Enfin tout dépend du contexte
    Et ce sera peut être le sujet d’un prochain récit
    En tout cas encore merci pour ton point
    Et je m’intéresserai avec curiosité à tes (vos ?) contributions.

  • Bonsoir un très beau récit , composé de plusieurs épisodes qui montent au FMI des saisons crescendo et qui donne envi d’aller voir la suite .
    Suite qui va toujours plus loin , dans les détails mais également , dans le scénario.
    Très belle entente entre la femme Et l amant .
    Le tout construit avec la complicité du mari
    Bravo pour une première expérience candau c est ce sue tout à chacun aimerai connaître
    Au plaisir de vous lire
    Bonne continuation
    Bises
    Claudine et Paul

  • Très joli récit... Bien écrit...
    Mais pourquoi faire plus court ??????????
    Je parle pour moi... Mais ce sont justement les détails, les émotions, ... qui font la richesse d’un récit sur ce forum...
    Le partage...

    Je trouve aussi la complicité entre cet homme et son épouse magnifique !!! Elle qui joue la salope en allant elle même chasser l’homme.. Le ramène à la maison... Se conduit en vraie salope... Probablement au plus grand plaisir des partenaires ramenés au domicile...
    Mais cet homme qui se fait discret, mais ne peut s’empêcher de venir la voir jouir...

    De plus... Toi... Tu plairait à Miss ici :) ah ah ah :)
    Oui... Ses meilleurs orgasmes... Quand l’homme a le "doigté" et la patience... Ces doigts enfuis au plus profond de sa chatte... Mais la langue qui titille le clitoris... L’amener lentement alors mais surement vers le plaisir ultime...
    Tu le raconte très bien... On sent que tu aime surtout donner du plaisir !!!

    Meric pour ce récit...

  • Merci !
    J’étais un peu perplexe par rapport à la longueur du récit, puisque je voulais rendre compte de l’atmosphère, de l’excitation, de ma surprise et donc de tous ces détails que je garde jalousement en mémoire.
    Mais si ce n’est pas "gavant" à lire c’est parfait.
    J’essaierai tout de même de faire plus court pour de prochains récits.

  • Un bien joli récit ! Merci…

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription