Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Quelle surprise ! -6

! Signaler un contenu abusif

Je vois bien qu’elle ne pourra bientôt plus résister à ce traitement.
Ma main est engloutie par son sexe.
Elle accompagne de mouvements de bassins mes pénétrations.
Elle est à point. Le souffle court. Ses gémissements se transformant en petits cris aigus.

Je retire délicatement ma main. La laissant ainsi... haletante, frustrée...
" continue, fais moi jouir" me dit-elle
" quand je l’aurai décidé petite allumeuse" dis je dans un sourire sadique
" lève toi, tu seras mieux allongée pour la suite"
Elle se lève et je peux alors transformer le clic clac en lit. Non sans qu’elle me déconcentre en sortant mon sexe gonflé du pantalon et du boxer qui se faisaient trop étroit.

Le temps de cette manoeuvre, je me tourne vers la porte.
Elle est entre ouverte et un rayon de lumière ajoute sa ligne de clarté à l’ambiance tamisée de notre "salle de jeux".
Je n’y pense plus et installe ma jolie coquine d’un soir sur le dos, mais il me semble qu’on nous observe.

J’ai bien mieux à penser, et surtout envie de poursuivre nos jeux.
Continuer à délicieusement torturée cette blonde qui m’est offerte tout en profitant de sa bouche.
Je m’installe donc sur elle, en 69.

Ma queue dans sa bouche qui ne se dérobe pas, pendant que je reprends mes jeux de mains et de langue.
A une variante près.
Quatre doigts continuent à remplir sa chatte si humide et dilatée par mes attaques précédentes pendant que mon pouce s’introduit par surprise dans son petit trou.
Madame apprécie et ne s’offusque pas.
Au contraire, elle ronronne à chacun de mes va et vient dans ses 2 orifices chauds et si accueillants.
Sa bouche ne l’est pas moins.
Et je la baise littéralement.
Sentant mon gland palpitant sur sa langue, au fond de sa bouche à chacun de mes coups de boutoir.
Je ralentis mes mouvements de bassins tout en accélérant ceux de mes doigts et ma langue. Suçant, lapant, léchant de manière appuyée son clit.
Cette fois, je vais la libérer de ce plaisir qui monte en elle et le laisser exploser.
Il ne faut pas longtemps de ce traitement pour que son corps se contracte sous mes doigts. Ils sont aspirés par ses délicieuses cavernes.
J’accélère encore mes pénétrations, elle lâche ma queue pour libérer ces mêmes petits cris aigus que lui provoquait ma main entière fourrant sa chatte.
De plus en plus rapidement, de plus en plus fort.

Voilà ma douce, pensais je. Tu voulais jouir, c’est fait. Mais la partie n’est pas finie.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription