Accueil > Découvrir le candaulisme >Comprendre >Les différentes formes de candaulisme >

Quelle est la personnalité d’un(e) candauliste ?

Comme nous l’avons vu précédemment, le candaulisme est caractérisé par un fantasme bien précis : voir ou savoir son partenaire faire l’amour avec une ou plusieurs personnes extérieures à son couple. Mais avant de présenter les différentes formes que peut prendre ce fantasme, nous allons définir dans un premier temps l’état d’esprit qui caractérise la personne candauliste.
En effet, la personnalité d’un(e) candauliste se caractérise par tout un ensemble de traits spécifiques très souvent associés et interdépendants, à savoir :

  • La personne candauliste a une image du conjoint qui est vécue comme complice, égale et active,
  • La personne candauliste n’éprouve pas de jalousie, un sentiment qu’il/elle réprouve car celui-ci ne permet pas une générosité spontanée et naturelle et altruisme sans concession,
  • La personne candauliste a des pratiques amoureuses qui visent une complicité amoureuse la plus complète possible, ainsi que la recherche et la réalisation des désirs de l’autre et de son plaisir,
  • la personne candauliste prône le don réciproque et la double découverte, amour/communication/échange,
  • la personne candauliste vit une profonde amitié amoureuse qui ne dissocie pas la communication culturelle et affective de la tendresse et du plaisir physique,
  • ce qui entraine de ce fait un rejet du dualisme judéo- chrétien (concept de la madone et de la putain),
  • la personne candauliste éprouve tout d’abord une attirance pour la personnalité de son/sa partenaire, ce qui explique un rapport au plaisir charnel non dissocié de la personnalité et qui n’est donc pas systématiquement conforme aux canons officiels,
  • la personne candauliste fait souvent preuve de tendresse et d’une grande sensibilité physique et morale souvent fragilisante au quotidien, même si parfois dans les jeux qui l’unissent à son/sa partenaire, il/elle peut faire preuve de traits dominateurs ou masochistes. Cela n’est à ses yeux qu’une facette dite "ludique" de la relation.
  • la personne candauliste, dans les relations quotidiennes, refuse des valeurs et attitudes de rivalité/domination qu’il/elle estime avilissantes et non progressistes ; il/elle préfère ainsi les valeurs consensuelles,
  • la personne candauliste cultive l’amitié totale et généreuse avec les partenaires qui composent sa sphère affective proche,
  • la personne candauliste privilégie en premier lieu le sentiment d’attirance mutuel.

La personne candaulisme a une identité sexuelle à tendance hétérosexuel, elle a cependant intégré un ensemble de valeurs du sexe opposé qui la/le conduise à avoir à l’égard de son/sa partenaire, une relation analogue à celle qu’aurait eu une personne du même sexe que son/sa partenaire. Pour mieux illustrer ce propos qui s’adresse tant à un homme qu’a une femme candauliste, dans un individu de sexe masculin et hétérosexuel un ensemble de valeurs féminines qu’il a parfaitement intégré, le conduisent à avoir à l’égard des femmes, tout en étant un homme, une relation analogue à celle qu’aurait eu une autre femme. Si la bisexualité est souvent associée au candaulisme dans l’inconscient collectif, elle constitue un trait indépendant et n’est pas plus fréquent que chez la plupart des individus dont la sexualité est plus traditionnelle et dont la bisexualité peut être intériorisée, refoulée ou simplement assumée. Le candauliste semble ainsi, mieux assumer la part de féminité ou de masculinité qui le/la compose. Enfin ce type de sexualité dite "complexe" peut-être un gage de pérennité du désir et de la libido chez les individus qui l’assument.

Inscription