Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Quel soulagement...

! Signaler un contenu abusif

Quel soulagement quand j’ai découvert l’expression "candaulisme" !

Depuis longtemps déjà, j’éprouvais cette envie, ce désir, ce besoin en fait, de partager ma femme ou même de l’offrir. Je me croyais isolé, gravement dénaturé, sans possibilité d’être compris.

Sans que je m’y attende, j’avais ressenti ce mélange étrangement troublant de jalousie et d’excitation lorsque ma femme avait regardé un bel homme. Une pointe d’agacement, comme une gifle, mais lorsqu’elle m’avoua qu’elle avait envie de lui, au moment où l’éducation me donnait le signal d’alarme d’une colère à venir, je sentis mon sexe gonfler. J’ai chassé ces idées de ma tête.

Puis lorsque nous faisions l’amour, des idées parasitaient mon esprit. Je me surprenais à écarter ses fesses lorsqu’elle était sur moi, comme si je l’avais offerte à un mâle, je jouais avec des carottes en espérant qu’elle pensait à une bite inconnue...

Je lui ai alors acheté un gode : le plus réaliste mais j’ai surtout sélectionné un plus gros que ma queue. Et puis bizarrement, c’est dans sa bouche que j’avais tendance à lui glisser. Elle est si belle avec une queue en bouche.

Puis on a parlé en faisait l’amour. Je devrais dire en baisant. Comme je la traitais de salope, elle acquiesça ! Et la jalousie m’a gagné. Comment ça c’est vrai ? Tu es une salope ?

Je ne maîtrisais pas encore mes émotions, je ne comprenais pas ce que je voulais.

Maintenant, je sais ce que je veux, j’assume ce que je suis. Et je jouis pleinement de mon désir étrange : voir ma femme coucher avec d’autres hommes. Nous conjuguons nos désirs qui sont en totale adéquation, nous déclinons les manières, les types de partenaires, les situations.

Nous aimons franchir des interdits. C’est pour cela que nous aimons qu’il y ait une dose de perversité dans nos jeux. Le sel piquant.

J’aurai probablement l’occasion de narrer quelques unes de nos aventures, mais il y a principalement deux axes : d’une part les jeunes étalons (bien membrés, endurant, très beaux, musclés) qui doivent lui plaire effrontément ; d’autre part les vieux voyeurs (au moins 65 ans) à qui elle adore que je l’offre, soit qu’ils sont maladroits, surpris, impuissants, soit qu’ils sont expérimentés, hautains et dominants.

Quel soulagement...

3 Commentaires

  • Voilà de bien belles soirées en perspective....

  • bon plaisir à vous et avec tant de complicités bien des interdits tombent.Amusez vous de vos désirs et fantasmes

  • Je me reconnais à "donf" dans ce soulagement. Pour moi aussi ça été et c’est toujours la reconnaissance pour cette merveilleuse pratique. Elle prouve l’amour inconsidérée pour l’épouse et les bienfaits du sexe pour le plaisir, rien que le plaisir.
    f.tyroler2@orange.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription