Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

présente absence

! Signaler un contenu abusif

J’aurais aimé savoir à quoi vous passez votre temps et ce que vous ressentez lorsqu’il arrive que votre femme découche ou passe un week-end avec son chéri ?

12 Commentaires

  • Excuse Cerebrox je répondais juste à Gothalonia !!

  • Désolé, Gothalonia, de ne pas être une femme et malgré tout de tenter de répondre à votre question. Il me semble que cette épouse abuse de la complaisance de son mari au prétexte qu’il y trouverait, par candaulisme, quelque bénéfice secondaire. On en revient toujours là : un mari qui sait est-il un mari trompé ? particulièrement quand il connaît le contenant mais qu’on lui laisse ignorer le contenu. Difficile question. Plus difficile encore : que faire dans ce cas, quand on craint de perdre sa femme en refusant la situation imposée ? Il n’y a probablement de réponse qu’individuelle. Mais n’y aurait-il pas quelque provocation de sa part, cherchant votre limite ? En théorie quand on cherche votre limite, le plus sage est de la faire savoir clairement, sauf si en la faisant savoir on se met en porte à faux par rapport à la maîtrise dont on s’était prévalu. C’est peut-être la façon qu’a l’épouse de protester contre un candaulisme qu’au fond elle n’a jamais accepté même si elle s’y est soumise de guerre lasse pour ne pas vous perdre. J’ignore qui est ce "vous" et je ne décris qu’un cas de figure possible parmi beaucoup d’autres, celui de la femme pas si complice que ça et pas fâchée de sa revanche. Alors mettre son orgueil dans sa poche et s’incliner devant cette démonstration de force féminine (elles sont plus fortes que nous, il n’y a aucune honte à l’admettre)... s’il n’est pas trop tard ... si elle n’est pas entretemps tombée amoureuse de l’autre. C’est le moment de laisser tomber les grands principes et de réapprendre à se caresser par les neurones. Ce qu’à l’évidence vous sauriez faire... s’il s’agissait de vous.

  • Je n’ai pas dit qu’elle refusait de me tenir au courant. Mais, j’avoue ne pas trop faire de différence sémantique entre les mots "cocu" et "candauliste". Ne sommes nous pas les deux, au fond ?! (bien au fond)

  • Les avis de femmes sont bien minoritaires sur ce site et c’est dommage !!
    Cela dit une femme qui découche deux nuits et deux jours et qui refuse de dire ce qu’elle a fait je suis navré mais ça n’a rien à voir avec du candaulisme ... c’est une femme qui trompe son mari point final.

  • je pense comme tyroler, dans le cas ou la f ne veut rien dir, rien partager, ce n’est plus du candaulisme mais bien du COCUFIAGE,
    ça peut être excitant aussi mais rien a voir avec le candaul, peut être est ce du cuckolding ?
    je suis passé par ces 3 situations, COCU, CUCKOLD, CANDAULISTE
    chacune a ses charmes mais c’est la dernière que je préfère

  • Si votre femme découche deux ou trois nuits sans vouloir raconter ce qu’elle a fait ni avec qui elle était :
    VOUS ETES COCU.
    Et là ce n’est plus du candaulisme

  • Je complète la question : que ressentez-vous quand votre femme découche et refuse obstinément e vous dire pourquoi, ni même ce qu’elle fait de son temps pendant les deux jours et deux nuits de son absence. Sachant que cette femme ----VOTRE femme____vous impose ces escapades de deux jours régulièrement, trois WE complets de deux jours pour chaque tranche de temps de deux mois.

    Et qu’en plus vous constatez que votre femme n’a pas été là où vous la croyiez, mais refuse cependant de vous donner la moindre info sur ce qu’elle a fait de son temps. Et malgré tout cette femme se dit à vous, jure qu’elle ne veut pas vous remplacer, mieux, à son retour, elle revient dans votre lit vous câliner.

    J’aimerais beaucoup que si des femmes lisent ce texte, elles nous disent sans détours ce qu’elles pensent exactement de ce comportement. Des hommes aussi bien sûr, mais c’est essentiellement les avis de femmes qui m’intéressent au plus haut point.

  • Nous avions prévu de faire ainsi, et elle avait fait une pipe à un routier dans les WC d’une aire de repos. Nous l’avions refait deux fois. Mais elle m’a demandé d’assister à ces expériences à partir du jour ou un représentant de commerce avait essayé d’aller plus loin et qu’elle avait dû se débattre pour refuser .Heureusement j’étais derrière la porte qu’elle ne fermait jamais à clefs. Mais je dois reconnaitre que c’est très excitant de s’imaginer ce qu’il peut se passer entre mon épouse et un inconnu.

  • chacun son truc OSMOSE mais il me semblerait que ma femme ne serait pas vraiment à ce qu’elle ferait avec son amant si elle m’envoyait des sms et/ou photos pendant leurs ébats
    quand elle est avec un amant de passage ou plus régulier elle n’a pas le coeur a interrompre ses galipettes et son plaisir par l’envoi de sms et autres, elle est concentrée sur son plaisir de l’instant
    un sms juste avant et juste après pourquoi pas mais pas pendant l’action,
    enfin c’est mon avis, mais si toi et ta femme fonctionnez différemment pourquoi pas...chacun son truc
    le principe c’est prendre son plaisir et en donner

  • d’accord avec petitou !! moi il lui est arrivé de recevoir un amis pendant que je bosser de nuit !!dur dur de travailler dans c’est conditions j’avais pas l’esprit au boulot !! mais qu’elle joie le matin as mon retour etquel festival !!

  • Pareil pour moi. Il m’est arrivé de m’absenter pour deux jours et donc une nuit. Il était convenu que ma femme et son amant en profitent. Le soir venu, dans ma chambre d’hotel, j’ai bien tenté de lire un livre, mais j’étais ailleurs ! Je ne pouvais m’empêcher de m’imaginer ce qui devait se passer chez moi. Je recevais d’ailleurs pontuellement des sms de ma femme : "Je l’attend, il va bientôt arriver", "Il est là, il te dis bonjour", "Il me pénètre"... Puis arrivèrent par mms quelques photos qui me placèrent au coeur de l’action, venant tant du téléphone de mon épouse que de celui de son amant : cunni, fellation, levrette...
    Que faire d’autre que de se masturber ?

  • le chéri de ma femme... c’est moi, maintenant ses amants notamment quand elle en a un un peu plus régulier pendant un certain temps sont pour elle des pourvoyeurs de ses fantasmes et de son plaisir sexuel qu’elle peut considérer avec une certaine tendresse (la reconnaissance du ventre en qq sorte)mais qui ne sont pas à proprement parlé ses chéris
    cela mis au point,
    je te reponds que lorsqu’elle découche une nuit ou un WE avec un amant je suis dans un état second, je suis constamment excité, j’imagine ce qu’ils font , ce qu’elle ressent,je bande et parfois me caresse et meme fini par me branler en attendant fiévreusement son retour pour la tenir dans mes bras et...
    et voilà !
    et je pense que c’est l’attitude de tous les maris cocus, cuckolds ou candaulistes

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription