Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Premières Expériences (souvenirs)

! Signaler un contenu abusif

Salut à toute la communauté,
J’apprécie énormément ce site pour la qualité des témoignages et les commentaires des différents intervenants. Je me décide enfin aujourd’hui à contribuer, moi aussi. Je pense que j’ai toujours été candauliste : j’ai échangé mon premier baiser à 15 ans avec la petite amie d’un copain, une fille « déjà prise », ça m‘excitait !! Bref, j’ai toujours été dans le thème.

J’ai rédigé quelques textes sur mes différentes expériences avec mes petites amies ou maintenant avec ma femme. Il n’y a pas d’ordre chronologique. J’écris au gré des souvenirs et des envies, en revanche tout est vrai. Désolé, d’avance pour les fautes d’orthographe et merci à ceux qui auront la patience de me lire. A bientôt.

Mademoiselle S. C’était ma première relation longue, nous avions 20 ans tous les deux
(…) Rapidement, je me mis à chuchoter à son oreille durant nos rapports et elle me répondait... Ces échanges, faits de transgression, nous stimulaient et décuplaient notre excitation.Elle aimait être dessus, à cheval sur moi et dans cette position, le rituel était bien établi. J’étais allongé sur le dos, elle m’enjambait, se penchait sur moi… Nous nous embrassions fougueusement. Je prenais ses fesses dans mes mains et mon sexe se positionnait naturellement juste à l’entrée du sien. Alors que je commençais à la pénétrer et qu’elle fermait les yeux, je lui disais à l’oreille :
- " Tu veux que je te baise ou que je te fasse l’amour ? "
- " …D’abord, que tu me fasses l’amour…. "

Elle laissait cette phrase en suspens et après quelques va-et-vient (l’espace d’une dizaine de secondes), elle disait systématiquement :
- " ….puis que tu me baises… ".
Cette petite phrase marquait toujours le début des hostilités. Nous nous laissions alors aller à des mots crus … Nous évoquions souvent le fait que je l’imagine en train de se faire prendre. Un soir d’excitation, ces échanges nous menèrent un peu plus loin. Je me souviens qu’elle était venue directement sur moi et sans le moindre préliminaire, elle s’était doucement empalée. Elle était bien humide, lubrifiée…
- " Tu aimes ça ? "
- " …Oh oui…. … Oui… "
- " Mmm... J’aime quand tu te fais prendre… "
- " …Oui … J’aime… "
- " …Mmm… T’es faites pour ça… te faire baiser… "
- " …Oh oui… Oui, c’est bon… "
- " …Tu aimes ça, comme ça ? …Te faire prendre… Comme une salope ?... "
- " Oh oui j’adore… J’adore ça… Encore…Encore… Traites-moi… "
- " Mmm… J’adore que tu te fasses prendre… même par un autre… "
- " Oh…. arrête … … arrête, tu m’excites….. "
- " Oui…. ça m’excite que tu te fasses bien baiser…. "
- " Oh mon dieu…. "
- " Bien défoncer…. "
En lui disant cela, je posais mon majeur sur son petit trou et commençait à le titiller.
- " ….Oui…. oh oui… tu veux que je me fasse baiser ?... C’est vrai ?... ». Son ton était implorant et difficile de dire si elle me demandait de démentir ou bien de confirmer...
- " Oui, je veux qu’ils te prennent comme… "
Je lui enfonçais doucement mon doigt dans l’anus. Je dis encore plus bas :
- " … Comme une chienne… ".
- " Oh… mon dieu… "
- " …Qu’ils te défoncent… Je veux qu’ils t’épuisent… …tu veux ?… "
- " Oh oui … Oui … J’adore… "
Elle s’activait sur moi pendant que mon doigt bougeait doucement dans son petit cul.
- " Encore….Encore…. Dis-moi… "
Elle disait cela en me léchant le lobe d’oreille. J’étais bien à fond en elle et elle remuait son bassin fiévreusement.
- " … Et tu les laisserais jouir dans ta bouche ?... Hein, dis-moi que tu aimerais ça..."
- " … Oh oui…oui… j’avalerai tout… ….Je vais… En sucer…Oh mon dieu…. ".
- " … Oui… Plein… … Tu auras plein d’autres queues… "
- " …Oh… …. Arrête… c’est bon… oh mon dieu… ". Sa voix se brisait sur chacun de ses mots.
- " Oui… Je te ferai baiser par plein d’autres mecs… Tu verras… "
- " Oh Ouuuuiiii !!……. ".
Ce petit scénario l’avait fait jouir plus vite que d’habitude et me semblait-il de manière plus intense. Je sentais les parois de son vagin se contracter comme s’il palpitait. Il enserrait ma queue, très fort. Elle me mordait le torse pour s’empêcher de crier (nous étions chez nos parents à l’époque). Je lui laissais le temps de recouvrer ses esprits en lui caressant le dos. Elle releva ses fesses afin que je me retire (j’étais encore tout dur). D’habitude, même après son orgasme, elle continuait à remuer jusqu’à me faire jouir, mais elle avait visiblement besoin de faire un pause. Elle vint s’écrouler sur mon épaule et se lovât contre moi.

Elle me dit tout bas :
- " Tu es sérieux ? Tes fantasmes là… ".
Je déglutis mais il fallait bien sauter le pas et j’étais en confiance avec ce que nous nous disions en faisant l’amour.
- « Oui… ça m’excite beaucoup… Tu me trouves pervers ? Parce que je t’avoue que ça me fait vraiment… envie, mais je t’aime, tu sais ?... »
- « Mais moi aussi, je t’aime ... Non, mais… ça m’excite aussi… C’est sûr… ». Elle semblait un peu gênée.
- " Ben si ça nous excite tous les deux, où est le problème ? " lui dis-je.
- " Ben oui, ça m’excite… beaucoup… c’est ça le problème… tu vas me rendre folle… "
Elle déposa un baiser sur mes lèvres et me sourit. Elle-même se sentait un peu honteuse et se recroquevilla tout contre moi.
- « Mais non, mais non… » Je disais cela machinalement. Je n’étais pas sûr d’avoir les mots pour la rassurer mais j’étais heureux et excité par la conversation.
Elle reprit :
- " Je… je sais que tu m’aimes et tout… Je sens bien que ça t’excite et que tu es sincère mais je pense que tu serais jaloux si… ".

Chaque mot m’électrisait car je sentais bien que nous étions sur la même longueur d’ondes et je sentais que cela ne demandait qu’à sortir.
- « Mais non je te jure que non, ça me rend dingue moi, regarde… dans quel état…. Rien que d’en reparler… » Et je relevais la tête vers mon bas ventre, elle fit de même et vit mon sexe tout raide qui avait des sursauts, il se soulevait et retombait, hyper tendu.
- " Rhoooo….. " dit-elle mi-gênée, mi-amusée. Elle le prit en main et commença à le caresser, à me masturber tout doucement en descendant vers lui…

Elle me décalottait alors que son visage se rapprochait de mon sexe.
- " Mais c’est fou, ça… ça t’excite à ce point ?... »
- " … Oui… » Arrivais-je à prononcer. « Tu n’as pas idée… »
- " Mais… » Elle s’interrompit et pris doucement mon sexe dans sa bouche. Il était encore luisant de sa mouille mais cela ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle l’avalait presque entièrement au ralenti. Elle se stoppa et le ressortit de sa bouche pour embrasser mon gland. Elle me regardait et faisait des petits va et vient imperceptibles, me masturbant très lentement pendant qu’elle s’adressait à moi :
- " C’est dangereux, tu sais ?… moi j’aurais peur que ça change quelque chose entre nous… "
- " Non je t’assure, moi ça me fait te désirer encore plus… Et ce serait quelque chose qu’on partagerait… Je ne sais pas comment l’expliquer… » Elle buvait mes paroles même si je percevais toujours des freins, fragiles…
- " Tu es incroyable, tu m’apportes tellement de…. Je ne voudrais pas gâcher ce qu’on a… mais j’avoue que… ça me donne le vertige… ".
Elle me reprenait alors en bouche, elle essayait de descendre le plus possible sur ma tige. Je lui caressais l’épaule. Je me redressais et me penchais alors vers son visage. Je lui caressais la joue et faisais doucement pivoter sa tête avec ma main pour la forcer à me regarder. Elle sortit mon sexe de sa bouche et continuait doucement à me masturber en relevant sa tête vers moi. Je m’approchais d’avantage pour lui dire presque à l’oreille :
- " Je te jure que je t’adore, ça ne changera pas. Tu vois dans quel état ça me mets ?"
Un sourire de reconnaissance se dessina sur son visage. Je déposais un long baiser sur ses lèvres, nos langues s’entremêlèrent un instant. Je m’écartais à nouveau et elle se mit à faire de petits baisers à sur mon sexe tout en me regardant dans les yeux.
- " Coquin… " souffla-t-elle entre deux baisers.
Je me sentais pousser des ailes.
- " ça m’excites trop… J’ai très envie que tu le fasses… Promets-moi que tu vas le faire ! ", Je prononçais cette dernière phrase en crispant légèrement ma main autour de son bras.
- " Oui… mais oui… tu es fou, toi … "
Et elle me reprit dans sa bouche plutôt que de finir sa phrase et fermait les yeux en me suçant. C’était trop bon, je laissais doucement retomber ma tête sur l’oreiller pour profiter au mieux de cette délicieuse pipe. Elle suçait divinement bien.
Elle s’interrompit et releva les yeux vers moi :
- " Mais tu te rends compte que ça pourrait vraiment arriver ?... ".
Elle me disait cela en me léchant le sexe tout me regardant dans les yeux avec un sourire. J’étais dans un état second. Mon sexe bougeait presque tout seul dans ses mains.
- " Ah… tu sens comme ça m’excite ?… j’en ai tellement envie… pas toi ?... "
- " Ben si… » avait-elle dit toujours en me léchant le sexe.
- " J’ai tellement envie que tu te fasses prendre, que tu jouisses… ".
Elle était allongée perpendiculairement par rapport à moi. Je tendais la main pour la passer entre ses cuisses et atteignit sa vulve encore toute humide. Elle eut un petit sursaut de surprise.
- " Tu me fais mouiller avec tes cochonneries… " me dit-elle. J’insérais un doigt très facilement dans sa chatte et son bassin se mit à onduler doucement. Je sentais que mes mots faisaient leur effet.
- " Dis-moi que tu en as envie aussi, ça m’excite … "
- " Mais évidemment que j’en ai envie aussi, tu sais bien… ". Elle commençait à gémir, et me reprit en bouche.
- " Et ça pourrait arriver alors ?... J’ai envie que tu jouisses très fort… comme ça avec un autre… "
- " Mmmm….mmm… " dit-elle la bouche pleine, puis ...
- " Evidemment… Fais-moi confiance… " articula-t-elle en souriant et elle reprit sa fellation.
- " J’adore… … Et que tu te lâches complètement aussi… tu le laisseras jouir dans ta bouche ?... »
- " Mmm…. Oui… j’avalerai tout… promis… »
Elle me rendait fou.
- " Et tu penses à quelqu’un, coquine ?... »
- " Mmm ...Je sais pas… ». Elle avait pris un air enfantin et faisait mine de réfléchir avec les yeux au ciel, mon sexe à un centimètre de sa bouche.
- " Allez, dis-moi… tu vois bien comme ça me fait bander… "
- " Mmm… je sais pas… Peut-être Guillaume ? " tenta-t-elle en souriant.
- " Ha ha, le revoilà ce Guillaume… et tu te verrais au lit avec lui… et avec moi aussi ? "
Elle écarquilla les yeux comme quelqu’un qui découvre le contenu d’un cadeau qu’il vient de déballer.
- " Mais je sais pas moi… Toute seule… Ensemble… Tu veux faire un trio aussi ? »
- " Evidemment, si tu te fais prendre devant moi et que je participe, c’est encore mieux" lui dis-je en souriant.
- " Mais quel cochon… quel cochon…". Elle avait un large sourire en disant cela.
- " Ben t’as qu’à lui en parler toi, monsieur le chaud lapin…. Oh… "
Elle réagissait à mes doigts qui s’activaient toujours dans sa chatte.
- " Mmm… Tu te rends compte que ça pourrait être sa bite là au lieu de la mienne ? "
- " Mmouais enfin… Tu feras peut être moins le malin quand je te dirais que j’ai rdv avec lui… un soir… »
- " Mais non… Au contraire, j’aurais une trique de cheval… Et je te préparerai avant, je te lécherai comme il faut pour t’exciter… Que tu sois prête à lui sauter dessus… »
- " Ben là c’est sûr que je ne pourrais pas me retenir… ".
- " Et tu le sucerais alors ? "
- " Ben évidemment… " Elle se remit à me sucer doucement.
- " Mmm, tu vas le rendre fou, il va jouir dans ta bouche…. "
- " … Mmm mais j’espère bien… »
- " …Oh ça m’excite… Il va te défoncer… Ce sera le prochain à te baiser…. »
- " Mmm... Arrête… mmm…. Cochon… Sérieusement ? » Elle s’était interrompu à nouveau et attendait en souriant. Elle jouait avec moi, autant que je jouais avec elle.
- " Mais oui, je suis sérieux… Ce sera lui… je ne suis pas jaloux, ça me fait bander… t’as envie hein qu’il te baise, allez dis-le moi, hein ?… » J’étais comme un enfant.
- " Oui, je crois… Oui… " dit-elle en souriant.
- " Ah… alors il va te défoncer… J’ai envie qu’il te fasse la totale… tu voudrais ? "
- " Mmm… « La totale » ?... Mmm…Oui… Je pense que je le laisserai me faire tout ce qu’il veut… je suis sûr qu’il est doué… "
- " ... Et tu as envie qu’il te traite comme une salope ? "
- " Mmmoui… oui je voudrais qu’il me baise… "
- " Ah c’est bon… Dis-le encore… "
- " Je veux qu’il me baise… Je vais le laisser me prendre par tous les trous…je ferai tout ce qu’il veut… je te promets… et je vais bien m’occuper de lui !! ». Elle me reprit alors dans sa bouche.
- " Oh oui…. Suce-moi…. Suce-moi comme tu vas le sucer… aaaarrhhhhhh… ".
Je jouis violement dans sa bouche. Elle avalait tout, je l’entendis déglutir. J’étais au comble du bonheur…

Elle continua de me lécher pour bien me nettoyer le sexe. Il faisait chaud dans cette chambre. Elle m’abandonna un instant, se relevant pour s’asseoir sur le bord du matelas, à la recherche de quelque chose : la bouteille d’eau qui était au pied du lit. Elle s’en saisit et but quelques gorgées. Elle me regardait en me souriant, la bouteille toujours ouverte.
- " Il a dû avoir les oreilles qui ont siffls Guillaume, tu ne crois pas ? " me dit-elle.
- " Sûrement, mais je te jure que je suis sérieux. Tu vois, même après avoir joui, ça m’excite à mort… Et ça me plaît énormément que tu en aies envie aussi… "
- " Mais ça m’excite vachement, tu le vois bien…. Franchement si j’étais sûre que ça ne change rien entre nous,, tu sais que je serai déjà à quatre pattes devant lui… ".
- " Oh arrête, tu vas me refaire bander " lui dis-je en l’attirant vers moi.
Elle retomba sur le lit. A côté de moi.
- " J’ai pas besoin que tu me sois fidèle, c’est des conneries tout ça, moi j’adorerais que tu couches avec des mecs, qu’on fasse des trios, ou que tu me racontes quand je suis pas là… ".
- " Mais c’est dingue… ça me fout des complexes…moi je ne sais pas si j’accepterais que tu ailles voir ailleurs… ".
Je l’interrompais :
- " Mais moi j’ai pas besoin de ça, je m’en fous… C’est pas pour ça que je t’ai dit tout ça… ",
- " …Mmouais…et en plus, reprit-elle, imagine que ça me plaise… je me connais… ".
- " Mais c’est ça qui m’excites justement que ça te plaise, tu comprends pas ? ça me rend dingue. Je veux que tu te fasses baiser, que tu aies plein d’orgasmes, mais surtout que t’en aies envie… ". Elle haussa les épaules.
- " Ben oui, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? J’ai un mec génial… Dont je suis folle… il veut en plus que je couche avec d’autres mecs… Que demande le peuple ? (rires) « C’est sûr que c’est trop tentant… ",
- " Mmm, tu sais que ça me rend fou de me dire que tu vas te faire baiser par des mecs, putain j’adore… Regarde… ".
Je lui montrai à nouveau mon sexe qui ne débandait quasiment pas… Je glissais à nouveau ma main entre ses cuisses. Elle était trempée. Elle reprit mon sexe en main et eut un petit gémissement ; mes deux doigts venait de la pénétrer. Elle me dit en ondulant son bassin et en fermant les yeux :
- " Mais qu’est-ce que je vais devenir moi ?... ".
La suite ou bien ou autre histoire, un jour.

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription