Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Première soirée black

! Signaler un contenu abusif

Bonjour
Je vous ai raconté la soirée que nous avions passé avec David un soir à la maison. Ma petite femme avait franchi le pas et l’idée de faire l’amour avec un autre homme en ma présence ne la choquait plus.

Je dirais même qu’au fil des rencontres, elle y prenait de plus en plus de plaisir. Connaissant Sarah, je m’étais douté dès le départ que cette jeune femme ne pourrait pas se contenter d’un seul et même homme, même si elle n’osait pas le reconnaitre tout d’abord.

Elle avait eu une jeunesse mouvementée, un premier mariage très jeune qui ne fut pas une réussite et une période de célibat entre son premier mari et moi assez active. Elle changeait souvent d’amant.

Donc, une fois après avoir pris conscience de ça, je savais que je devais la laisser s’épanouir dans des rencontres avec d’autres hommes.
C’est donc comme cela que je fus content de la persuader d’accepter mon jeu. Nous avons fait ainsi pas mal de rencontres, 3 à 4 fois par an environ. Nous recherchions son partenaire sur internet et sur des sites libertins. Nous ne fûmes jamais déçus.

Un soir, en rentrant de sa salle de gym, je la trouve bien excitée. Je laisse passer le temps de la douche et du repas et une fois seuls, je lui demande ce qui l’a excitée comme ça.

Elle est déjà très surprise que je m’en sois aperçu. je lis sur elle comme dans un livre.
Elle me raconte alors que dans la salle de musculation, elle a fait connaissance d’un homme. Ils étaient côte à côte sur les vélos et ils ont commencé à discuter.

Puis après avoir quitté la salle et s’être rhabillés, l’homme l’attendait à la sortie de la salle de gym. Ils sont allés boire un pot dans un bar voisin.

Ce jeu a duré plusieurs fois et à chaque fois, la soirée se terminait au bar voisin devant un jus de fruit.

Mais ce soir là, où je l’ai trouvée bien excitée, les choses avaient changé.
Après la salle de gym, comme d’habitude, un verre au bar d’à côté. L’homme lui dit alors que sa voiture est au garage et qu’il va rentrer par le bus.

Sarah lui propose de le raccompagner avec sa voiture. Pendant qu’elle conduit, elle sent une main qui se pose sur sa cuisse. Il en faut plus que ça pour la choquer. Elle ne dit rien, regarde l’homme brièvement et lui fait un sourire.

Il y voit un signe d’encouragement et continue donc sa caresse sur la jambe. Elle a un collant de sport et un body par dessous sa veste.
Les voici arrivés devant chez lui et Sarah va se garer dans un coin sombre du parking. Ma petite coquine a une idée derrière la tête.

Effectivement, à peine arrêté, les bouches se joignent dans un baiser très chaud.
La main de l’homme passe entre les jambes de Sarah qui a toujours son collant et lui caresse le sexe à travers le tissu. Ne voulant pas être en reste, à son tour elle frotte le sexe de l’homme par dessus son pantalon. Les mains de l’homme lui explore tout le corps, jambes, poitrine, fesses mais toujours habillée.

Elle décide qu’il faut en rester là pour ce soir. L’homme descend de sa voiture et Sarah rentre à la maison. C’est dans cet état que je l’ai trouvé à son retour.

Après qu’elle m’eut raconté cette histoire, je vais à la salle de bain pour soulager une envie naturelle. Je vois ses vêtements de sport sur la corbeille à linge salle. Ma curiosité érotique faisant, je recherche sa culotte que je trouve toute trempée à l’entrejambe. Manifestement, ce peit jeu lui a plu.

Je vais appronfondir un peu son envie. Revenant dans la chambre, je la trouve toute nue étalée jambes écartées sur le lit. Manifestement très excitée.
Nous allons faire l’amour plusieurs fois et comme souvent, quand elle sait qu’elle va rencontrer un autre homme, elle va jouir très fort.

Une discussion suit donc cette partie je jambes en l’air et elle m’avoue qu’elle aimerait bien rencontrer cet homme avec moi. Je suis d’accord sur le principe.
Elle prendra donc rendez vous avec lui la prochaine fois qu’ils se verront.

Un soir, elle rentre et me dit qu’ils se sont mis d’accord pour samedi soir. Tout le monde est disponible ce soir là.
Elle passe sa journée de vendredi avec son esthéticienne préfèrée pour faire une chasse complète aux poils. J’aime qu’elle ait son sexe tout lisse.

On décide qu’on fera cette soirée dans notre maison de campagne, pas loin de Lyon.
Le samedi en question, on passe donc l’apres midi à tout préparer. Lumières douces dans le coin salon et lumières rouges et noires dans la pièce câlin.

Comme je ne le connais pas, c’est elle qui va aller le chercher à Lyon. Elle part en jean et en pull, ayant décidé de se changer à son retour.
Une heure plus tard environ, je les vois arriver tous deux et là, grosse surprise, elle ne m’avait rien dit, c’est un black.

Mais il faut reconnaître que c’est un beau black.
Lui aussi est surpris, car elle ne lui a pas dit non plus que son mari serait présent.
On se dirige donc vers le salon, je leur sers un apéritf et pendant que je discute avec Joseph, c’est son prénom, Sarah va se changer.

je lui explique comment nous envisageons la soirée avec sarah et que si ça ne lui convient pas, pas de problème, je peux le ramener à Lyon.
Il me dit que c’est la première fois pour lui cette situation mais que ça ne le dérange pas.

Sarah revient dans la salon. Elle s’est changé, maquillée, parfumée et c’est une peite princesse que j’ai sous les yeux. Elle a enduit son corps avec une de ses huiles dont elle a le secret et elle est habillée d’une mini robe noire très courte et très décollétée devant et derrière. On lui voit très bien les seins, excepté les bouts qui sont cachés sous les bretelles de la robe.

Elle vient vers moi, m’embrasse sur la bouche, me dit merci et s’assoit à côté de moi sur le canapé. Elle croise très haut ses jambes et Joseph assis en face d’elle n’en perd pas une miette.

On se prend l’apéritif puis on va se contenter d’un buffet froid en guise de dîner. Après le repas, j’ouvre une bouteille de champagne et j’invite Sarah à danser.

Elle se frotte immédiatement contre moi et je sens son ventre qui se frotte sur ma queue. Mon érection est immédiate surtout que sa petite langue fouille ma bouche.
Pendant qu’on danse, dans les miroirs du salon, je vois que sa petite robe en strech est remontée et qu’ol lui voit presque entièrement les fesses. Je ne fais rien pour la remettre.

Puis elle change de cavalier, avec toujours la moitié des fesses à l’air. Elle n’a pas mis de culotte. Tout en dansnat, elle commence à déshabiller Joseph. Une fois Joseph nu, elle se tourne vers moi et retire sa robe. Elle est bien nue en dessous. Elle me jette sa robe sur le visage tout en riant. Joseph aussi a une belle érection et la taille de son membre est impressionnante. Elle qui adore ça, elle va se régaler.

Elle a toujours aimé les hommes fortement membrés.

Elle se met à genoux sur le parquet et elle commence à lécher le gros memebre de Joseph. Puis elle le prend en bouche et commence une lente fellation.
Puis se relevant, elle le prend par la main et ils se dirigent vers le coin câlin.

Elle ne va pas perdre de temps en préparatifs. A peine entrés, elle se met sur le dos et demande à Joseph de venir la baiser. Après s’être protégé, Joseph s’installe lui aussi entre ses jambes grandes écartées et commence à pénétrer lentement Sarah.
Dès le début de la pénétration, celle-ci commence à gémir.

Faut dire qu’elle doit bien le sentir vu la taille. Et à ma grande surprise, après quelques va et vient seulement, Sarah a une première jouissance. Elle se remue sous Joseph comme une jument sauvage en lui diant plein de mots d’amour. Lui continue à la pistonner.

Ce corps noir d’ébène qui chevauche ma femme et qui la fait gémir sans arrêt est tout à afait érotique et d’une très grande beauté. Joseph est très musclé et sa transpiration fait briller tous ses muscles. Il a de toutes petites fesses par rapport à sa musculature.

Je regarde avec plaisir l’activité fébrile qu’il a au niveau du bassin et il pilonne ma femme sans faiblir. Celle-ci émét un gémissement continu puis un bon moment après, va jouir une seconde fois. encore plus fort que la première. Lui est toujours dans elle et malgé ses ruades continue son pilonnage. Ils vont comme ça faire l’amour une heure et demie sans discontinuer.

Sarah va jouir quatre fois au total dont la dernière en même temps que lui.
Elle est exténuée.

Je les laisse récupérer un moment puis je les vois qui me rejoignent au salon. Sarah se jette dans mes bras et me remercie encore. A l’oreille, elle me dit que ça été très fort et très bon et qu’elle a joui très fort. Je l’avais entendu.

Elle restera sur mes genoux pendant qu’ils se restaurent un peu. Elle me demande si ça m’a fait bander très fort. Je lui confime que oui et que le spectacle de leur deux corps enlacés était superbe.

Ils vont rester avec moi une bonne demi heure puis Sarah reprend Joseph par la main et ils retournent ensemble dans le coin câlin.

C’est à 4 pattes qu’elle va lui présenter sa croupe prête à être prise. Je vais avoir droit au même spectacle son et lumières que la première fois. Il la tient par les hanches et lui donne de forts coups de bite. Elle l’encourage avec ses mots grivois.
Là encore, elle va jouir deux fois mais lui ne se vide pas, il veut se garder pour sa bouche.

Au bout d’un bon moment une fois encore, il est inépuisable, il s’arrête et se met sur le dos ; sabah va venir sur lui et dans un premier temps, s’empaler sur sa queue.
Puis se laissant tomber sur lui, ils s’embrassent longuement. Elle alterne ses va et vients sur sa queue et se fait jouir une nouvelle fois.

Alors, pour le remercier, elle se met en travers de lui et prend sa queue en bouche. Il lui dit qu’il aimerait venir dans sa bouche. Au bout de quelques temps, je le vois se cabrer et jouir dans la bouche de Sarah. Elle avale au fur et à mesure mais il y en a une telle quantité qu’un filet lui sort de la bouche. Je me précipte vers elle pour l’embrasser et récupérer le peu de sperme qu’elle n’a pu avaler.

A nouveau, un epause est nécessaire et Joseph ne parait pas épuisé. On peut voir qu’il a toujours la forme. Je n’en dirais pas autant de sarah qui commence à montrer des signes de fatigue.

Je lui demande si elle veut qu’on arrête. Non pas encore me dit elle. Je dormirais mieux cette nuit où ce qu’il en reste . L’heure est déjà bien avancée.
Effectivement, quelques temps après, les revoilà partis dans leur coin.
Rapidement je vais entendre ma belle gémir à nouveau.

L’homme est entre ses jambes et lui léche son joli minou. Il me l’avait pas encore caressée de cette façon depuis le début de la soirée. Ma belle était trop pressée de se faire prendre.

Puis ils vont en rester là et revenir au salon. ma belle se met alors devant moi, sors mon sexe et commence à me sucer. Je ne vais pas résister bien longtemps et je vais rapidement lui inonder la bouche. Joseph se rhabille en nous regardant.
Une fois rajusté moi aussi, je vais reconduire Joseph à Lyon. A mon retour, je trouve ma belle encore nue sur notre lit mais profondément endormie ; je ne vais pas la réveiller.
Le lendemain midi, elle dormira jusqu’a midi, elle me racontera la façon dont elle a vécue cette soirée ; ca lui a énormément plus, elle a aussi beaucoup joui et elle aimerait recommencer avec Joseph. Je ne dis pas non surtout que moi aussi, qui ne suit pas bi, il m’a beaucoup plu aussi.

Je lui demande alors si le sperme d’un black a le même goût que le nôtre. Elle me répond qu’aucun sperme n’a la même goût et que le sien à un goût acide assez prononcé. Mais elle le savait !

Ne m’aurait elle pas tout dit . En effet, elle a reconnu qu’ils s’étaient déjà un soir caressés mutuellement. J’avais été aussi surpris de la voir partir à la salle de gym en jupe. Après la gym, elle était sortie sans culotte et il se sont caressés dans sa voiture. Il l’a faite jouir avec ses doigts et elle lui a fait une fellation. C’est pour ça qu’elle avait tant envie de le recevoir. Elle connaissait déjà ses attributs.

On va le revoir avec grand plaisir.

5 Commentaires

  • Que je vous envie de vivre ainsi, librement et complices, une telle sexualité. Mon rêve est d’offrir ma femme à d’autres hommes et surtout à des hommes blacks...Mais pour l’instant elle ne veut pas entendre parler d’amant...(enfin c’est ce qu’elle me dit). Pour ma part, j’aimerai beaucoup sucer de tels mâles...

  • Merci pour votre récit très excitant.
    Je pense qu’en tant que candauliste, l’amant black est souvent un plus.

  • Bravo pour ce récit,
    Et si vous regardez notre photo, vous comprendrez a quel point il peut nous parler.
    Bizzz

  • Très belle histoire, très bien décrite et sacrément bandante. Bravo et merci
    f.tyroler

  • Votre récit est magnifique, bien écrit, détaillé, en bref j’ai pris beaucoup de plaisirs à vous lire cher Rolahel. Continuez à nous régaler de vos aventures, elles sont toujours aussi délicieuses.
    Chaleureusement
    Candaule

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription