Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Première rencontre (2ème partie)

! Signaler un contenu abusif

Nous nous installons a une table pour 4. Estelle glisse sur le banc en bois vernis pour se coller contre la paroi en pierre. Elle me fait face, P. est à ses côtés. Ce simple plan de table suffit à m’exciter à nouveau. Je m’imagine extérieur aux caresses qu’ils pourraient s’échanger secrètement sous la table. La jupe d’Estelle n’est malheureusement pas assez fendue pour dévoiler la dentelle du haut de ses bas, mais a du remonter suffisamment pour découvrir son genou lorsqu’elle a croisé les jambes.

La conversation s’engage et se décoince doucement. Nous discutons de nos derniers échanges qui nous ont amené à nous retrouver ce soir. Le garçon de café vient interrompre nos chuchotements pour prendre notre commande, puis remonte préparer nos collations. Nous parlons a voix basse bien que la salle soit déserte à l’exception d’un couple a installé au coin opposé au notre. On n’entend a peine la musique en fond sonore.

P. est un libertin expérimenté. Il nous raconte quelques-unes de ses aventures. L’une d’entre elles retient mon attention. Un couple lui avait une fois demandé de venir étreindre Madame alors qu’elle serait attachée au lit conjugal. Le rôle de monsieur était de recevoir P. pour le conduire vers Madame et assister à leurs ébats, assis à l’écart. Mon manque de maturité sexuel ne me permettait de comprendre la cérébralité du jeu. Cependant, je commençais à ressentir mes racines candaulistes tout au fond de moi.

Un jeu de séduction se met doucement en place entre P. et Estelle. Les yeux de P. circulent sur son corps. Ils la détaillent sans pudeur : ses cuisses, sa poitrine, son visage. Je trouve Estelle étonnement à l’aise. Elle est même joueuse dans son rôle de séductrice. Elle accentue certains de ses mouvements pour que nous puissions profiter de chacune de ses formes. Elle joue de ses mains fraichement manucurées en tapotant son ongle sur le haut du verre pour le faire sonner, toute en se mordillant légèrement la lèvre inférieure. P. nous fait plusieurs fois la remarque qu’il trouve Estelle exquise, ce qui a le double effet de m’exciter terriblement, et d’attiser le feu qui semble consumer Estelle de l’intérieur.

Nos boissons sont à moitié consommées quand Estelle demande de se lever pour aller se rafraichir. P. se lève pour lui laisser le passage. Elle glisse à nouveau le long du banc pour se trouver assise face à P. qui se tient debout devant elle. Elle marque un temps d’arrêt et lève les yeux vers lui. Nous pensons évidemment tous les 3 à la même chose : elle est en position idéale pour lui prodiguer une belle fellation. Elle se lève lentement. Au passage devant P. elle se cambre légèrement pour que ses fesses passent aussi près que possible de son sexe et s’y frotte doucement. Elle me regarde en souriant, puis file dans l’escalier pour monter aux toilettes. Je reste interloquer par ce que vient de faire Estelle. P. me regarde en me faisant un grand sourire, ravi de ce qui vient de se passer.

- " Estelle est ravissante… et coquine… "
- " Oui, je le trouve très à l’aise. Elle était très nerveuse avant de venir "
- " J’ai bien senti quand vous êtes arrivés, mais ça à l’air d’aller mieux maintenant. Tu penses que je lui plait ? "
- " Oui, je pense sinon elle ne serait pas si à l’aise. Mais je ne pense pas qu’il se passe quelque chose ce soir pour autant. "
- " Dommage, mais en même temps pas de plaisir sans désir… "
- " C’est joliment dit ! "

Je surveille du coin de l’œil le haut de l’escalier pour voir si Estelle redescend. J’étais tellement sous le coup de l’émotion quand elle est monté que j’ai loupé l’occasion de regarder sous sa jupe. P. remarque que je ne le regarde plus et tourne la tête dans la même direction que moi. Estelle arrive à ce moment-là. Elle descend les premières marches puis ralentit son pas sur les marches suivantes. Elle sait que nous pouvons voir sous sa jupe depuis l’endroit où nous sommes et elle entre dans un jeu d’exhib avec nous. La faible lumière ne permet pas de voir l’entre jambe de ma chérie très bien, mais l’idée suffit à attiser mon désir. Elle écarte les jambes plus que nécessaire pour descendre les marches et se passe sa main sur le pubis pour nous montrer son désir. Les yeux mi-clos, elle ouvre la bouche en forme de « O » comme pour laisser échapper un soupir de plaisir.

Elle arrive en bas de l’escalier et s’approche de notre table, fière d’avoir mis le feu à nos sous vêtements. P. se lève à nouveau pour la laisser passer. Estelle lui tend alors sa main et l’ouvre doucement pour faire apparaitre sa culotte chiffonnée dans sa paume.
- " Tiens, je te la laisse jusqu’à notre prochaine rencontre… "

P. fini par répondre un peu déstabilisé :
- " Merci, j’apprécie beaucoup l’attention. J’en prendrai soin, tu peux me faire confiance "

Cela répond à la question de P : Il est au gout d’Estelle et elle envisage même une deuxième rencontre qui sera plus coquine j’en suis sûr. Je suis aux anges. Dommage que le manque de lumière n’ait pas permis d’apprécier l’initiative d’Estelle quand elle était encore perchée au milieu de l’escalier.

Estelle se rassoit en face de moi et me lançant un sourire complice avec ses yeux pétillants que j’aime plus que tout. Elle est visiblement très excitée par la situation et semble s’être prise à son propre jeu. Je suis fou de désir pour elle a cet instant et pense à la fin de soirée qui nous attend tous les 2. Bien qu’elle exclura P. pour ce soir, il sera certainement présent avec nous quand Estelle me fera une belle fellation, les reins cambrés et la croupe haute pour se faire prendre virtuellement par notre complice.

Nous nous quittons quand l’horloge indique 23h00. Sur le chemin du retour, les questions fusent dans tous les sens... "ca t’a plu... ? tu m’as trouvé comment ? Il est pas mal hein...?"
Le câlin qui a suivi restera un très bon souvenir. Avant de m’endormir, je retourne dans la cuisine pour me désaltérer. En revenant, Estelle est endormie. Je la regarde de longues minutes, les yeux pleins d’amour pour la femme de ma vie.

6 Commentaires

  • Merci pour se superbe recit vivement la suite

  • superbe situation on sent belle complicité chacun semble y avoir pris du plaisir et qui peut prétendre ne pas avoir envie de voir sa femme se comporter ainsi pour le bonheur de son mari ... j’avoue que ma femme m’à offert ce genre de situation (je ne peux que regretter de n’avoir pu apprécier à sa juste valeur notre première grande aventure mais la première fois est surement toujours "impressionnante" pour nombre de nous... )
    mais j’attend notre prochaine aventure avec plus de sérénité.
    En tout cas félicitation à vous très joli scénario ...

  • Merci pour vos commentaires. J’ai pris beacoup de plaisir à écrire ce texte. J’écrirai la suite, mais le boulot ayant repris, j’ai beaucoup moins le temps.
    Je tiens aussi à préciser que tout est vrai dans ce texte, en tout cas aussi vrai que ma mémoire s’en souvient. Cela date de plus de 10 ans.

  • Texte bien écrit, sans vulgarité, avec de l’émotion, des sensations, des sentiments, et un désir croissant de ligne en ligne pour une femme d’un érotisme puissant. Heureux mari !
    La suite !!

  • Oui, d’accord avec Maatkare, on ressent vraiment l’amour que vous portez à votre femme. Pour moi, le candaulisme ne peut se faire sans cet amour réciproque. Et puis ce qui est agréable, vous écrivez correctement. C’est plaisant à lire. A quand la prochaine sortie à trois ?....

  • Ces dernières lignes me touchent beaucoup :)
    Merci pour ce partage.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription