Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Première expérience candauliste a 24 ans !!

! Signaler un contenu abusif

Cette histoire vraie s’est passée il y à maintenant près de dix ans ; ma femme Aure et
moi pratiquions l’échangisme en couple et avec couple depuis environ un an et demi
avec des aventures plus ou moins réussies. Jusqu’au jour où je lui proposais un trio
avec un homme histoire de varier un peu, elle hésita au début puis me dit être
partante, j’étais aux anges puisque j’avais derrière la tête d’envisager celui-ci avec
un black, mon fantasme de voir ma femme faire l’amour avec un black allait se
réaliser.

Je m’empresse alors de contacter un couple d’amis échangistes qui m’avait
dis connaître un beau garçon black très sympa, très respectueux, sachant bien s’y
prendre avec les femmes et de plus n’allant pas contre le mythe sur la taille de leur
sexe.

Je me mis donc en contact avec ce jeune homme appelé Bouba, notre prise de
contact fut sympathique et nous décidons donc d’une date pour cette rencontre.
Le jour venu, Aure est un peu stressée, ma jolie femme - de 24 ans, d’1m63 pour 51kg, châtain foncée aux yeux bleu, poitrine ferme 90b - se pare de beaux dessous sexy : Des bas noirs, un joli string en dentelle noire et un bustier assorti à son petit haut moulant bleu, une mini-jupe en jeans et des talons aiguille.

Nous voila en route et une heure plus tard, nous appelons Bouba pour qu’il vienne nous chercher sur une place près de chez lui, nous le voyons arriver : Bel homme, belle allure, tout comme nous l’imaginions, Aure me dit avant qu il n’approche :
- " Il est vraiment mimi hum"
Tout de suite elle parait beaucoup moins stressée. Une fois les présentations faites, Bouba nous propose d’aller nous promener un peu en ville, nous le suivons tout en discutant, il à l’air lui aussi très intéressé par Aure, puisque son regard ne se détache de son derrière que pour plonger dans son décolleté ou pour lui lancer des regards brûlants de désir.
Ensuite nous allons boire un verre en ville puis faire plus ample connaissance puis continuons autour d’un petit dîner en pizzeria, Bouba est un jeune informaticien de 24 ans d’origine sénégalaise d’1m 80 pour 70kg, aux cheveux très court et au regard ténébreux.

Sortis de table, nous le suivons jusqu’à son petit studio coquet dans un immeuble de
la vieille ville, là il nous propose un digestif que nous acceptons ainsi que les suivant. Les choses sérieuses vont commencer, nous convenons de faire un strip-poker pour détendre l’atmosphère, après plusieurs parties, nous voici Bouba et moi en slip et Aure dans ses sous-vêtements noirs décris précédemment. C’est à ce moment que nous décidons de pimenter la partie, chose qu’Aure et moi avions convenu depuis le début !!

Je vais donc chercher dans notre sac un bandeau afin de bander les yeux d’Aure et un
caméscope pour immortaliser ce moment, ceci avec l’accord de Bouba bien entendu et pour usage personnel. Nous plaçons Aure, les yeux bandés maintenant, à quatre pattes sur le lit de Bouba, celui-ci se plaça rapidement derrière elle pour attraper ses
seins au travers son bustier et la caresser jusqu’à ses hanches, ce qui fit se cambrer
le dos d’Aure.

Je voyais maintenant le slip de Bouba se remplir rapidement et ça n’en finissait pas, emprisonnant son membre qui ne demandait qu’à en sortir. Puis Bouba pelota les seins d’Aure d’une main et de l’autre, vint s’immiscer dans son intimité, elle acquiesça d’un petit gémissement et en voyant les doigts noirs de Bouba sortir de la fente d’Aure blanc de mouille, je pris mon caméscope pour immortaliser l’instant.

Ce qui eu pour effet sur moi aussi de me faire bander comme jamais, ma queue à
l’étroit dans mon slip me faisait mal de désir.

N’y tenant plus Bouba ôte le bustier et le string d’Aure pour mieux admirer son corp quasi nu, je n’en perds également pas une goutte et regarde ces grandes mains noires
et fines qui parcourent le corps de ma petite femme. Bouba s’allonge sur le dos à coté
d’Aure et moi caméscope à la main quitte mon slip près à craquer, je m’allonge à ses
cotés, Aure vient se placer à nos pieds, sa main gauche sur une cuisse de Bouba et
l’autre sur ma cuisse gauche.

Sa bouche vient à la rencontre de mon sexe dressé, elle lèche mon gland du bout de la langue, je relève la tête pour la filmer. Sa main part à la recherche du sexe de Bouba toujours prisonnier de son slip. Elle pose ses mais sur les hanches de Bouba, tirant légèrement vers le bas, il comprend rapidement et décolle ses fesses du atelas.

En deux secondes le slip se vide de son contenu, je ne peux m’empêcher de regarder et sa queue rasée et noire ébène à demi flasque, moitié levée s’offre à ma vue. Aure n’imagine encore rien, les yeux toujours bandés, elle descend le slip jusqu’à ses chevilles puis remonte le long de ses cuisses pour venir à la recherche du gland bien décalloté.

Sa main droite tient ma queue et avec sa main gauche saisie le vit de Bouba. A ce moment elle sert sa main sur ma queue comme un peu surprise par sa taille, sa bouche s’abat sur l’énorme bite de Bouba pour gober son gland comme si c’était une cerise gonflée de jus beaucoup trop mur. Ma queue est tendue à mort, je jouis intérieurement de plaisir de voir cette hampe si longue entrer et sortir de la bouche d’Aure, le contraste noir blanc étant très excitant.
Elle lui lèche la queue et tantôt la suce, l’avale à fond de gorge, lui lèche les couilles...

Quel spectacle, de temps en temps j’ai aussi le droit à une petite attention, mais qu’importe pourvu qu’elle prenne du plaisir. Bouba doit d’ailleurs en prendre également vu les gémissements qui s’échappent de sa bouche.

Après bien vingt bonnes minutes de cette fellation, Bouba se relève, prend Aure dans
ses bras, l’embrasse goulument tout en la retournant sur le dos et il descend entre ses cuisses puis écarte les grandes lèvres charnues d’Aure de ses longs doigts fins.
Il titille un peu son petit capuchon sans insister (pas trop car je lui avais dit qu’Aure n’est pas très clitoridienne mais très vaginale) puis son index tranche entre ses lèvres, ça brille et elle mouille comme une folle. Il lui introduit celui-ci tout en venant lécher ses lèvres avec sa langue. L’objectif braqué vers la scène, je m’approche d’Aure qui me suce et relâche ma queue quand le plaisir devient trop fort.

Elle roule des hanches, et couine de plaisir :
- "Prends moi j’ai trop envie."
Bouba se redresse, tirant le tiroir de sa commode, attrape un préservatif "king size" (oui il faut dire qu il est très bien monté le garcon 22cm par 6 nous avouera-t’il ensuite) et l’enfile rapidement puis s’abat sur Aure, guidant son gland à l’entrée.
Il entre tout doucement, Aure soupire, elle lui attrape les fesses et tire vers elle pour faire entrer en entier ce long et gros mat noir, le pubis de Bouba contre le sien. Il lui
donne un coup de reins, elle râle de plaisir. Bouba commence ensuite un va-et-vient,
sa bite noire entre et ressort de la fente distendue d’Aure, je jubile et immortalise l’instant, le va-et-vient s’accélère, j’ai du mal à voir sa bite entrer et sortir de sa chatte.

Ça va trop vite, Aure gémit de plus en plus fort, je vois sa bouche qui grimace mais elle aime puisqu’elle appuie encore sur le derrière de Bouba pour qu’il la pénètre toujours plus profondément. Elle défaille et crie, elle jouit !!! Mais Bouba ne s’arrête pas, il la lime comme un fou, ce qui la fera partir de nouveau en criant
- "Ouiiiiiii !!!"
Bouba lui donne encore quelques coups de reins puis se retire.
Il se redresse, Aure reprend ses esprits, elle demande à boire, je lui donne un verre
d’eau. A peine me le rend elle que Bouba lui prend les pieds et les relève puis la pénètre de nouveau. Les genoux d’Aure touchent presque ses épaules et Bouba la besogne maintenant avec force et rapidité.

Aure ne tarde pas à jouir encore mais Bouba ne semble pas venir, il se retire, la met à quatre pattes et se place derrière elle, ajuste son sexe qui s’enfonce en elle et lui attrape les fesses. Il entame des séries de va-et-vient tantôt rapide tantôt lents, plus ou moins profondément ;

Aure exulte et vient plaquer sa poitrine contre le matelas afin de relever ses fesses et d’être pénétrée encore plus profondément. Bouba se redresse, lui donne une tape sur la fesse droite puis il fait rouler ses doigts sur ses tétons, ce qui a pour effet de l’exciter et de le faire bander plus encore plus. La preuve Aure gémit de plus en plus fort ;

Bouba commence à gémir aussi, plus il la lime plus il gémit. Tout à coup il râle, son
corp entier s’ébranle, il donne quelques derniers gros coup de reins, Aure n’en peut plus, sa chatte est toute rouge. Bouba s’abat sur ses fesses, repu, puis se retire. La
chatte d’Aure coule de mouille, la hampe noire, qui n’a presque pas dégonflé, se retire entièrement avec en son bout une dose impressionnante de sperme qui pendouille dans la capote.

Tout deux s’allongent sur le dos, cote à cote, ils se regardent, s’embrassent et profitent de ce moment d’apaisement. J’étais loin de me douter que la nuit ne faisait que commencer !!!!

4 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription