Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Première expérience avec un couple

! Signaler un contenu abusif

J’avais décidé de me promener seul dans une forêt, ayant besoin de prendre l’air. J’étais dans une période de manque et un peu sous tension. L’idée de me masturber dans un bois afin de décharger ce trop-plein m’est venue. J’ai toujours aimé pouvoir me promener la bite à l’air. Après avoir roulé quelques kilomètres sur des routes secondaires, j’ai commencé à longer une grande forêt qui sentait bon le printemps. Je me suis arrêté sur une petite aire donnant sur un long chemin. Alors que j’avais déjà parcouru quelques centaines de mètres, j’aperçu une voiture immobilisée sur le bas-côté, l’avant face à moi. Intrigué, je me suis approché quelque peu et vit un couple en train de se caresser. Le garçon avait déjà la queue à l’air et la fille était seins nus. Ils avaient rabattu les deux sièges avant et étaient allongés côte à côte. Elle lui suçait la bite gentiment et lui les seins qu’elle avait très jolis, vu de loin. Le couple devait être à peine plus jeune que moi. Ne voulant pas les déranger, je voulus m’éloigner discrètement lorsque le garçon descendit la vitre du côté conducteur et me lança : « qu’est-ce que vous diriez de nous observer en train de baiser ? » Après un bref instant de surprise, je lui répondis presque malgré moi : « pourquoi pas ? ». Il me répondit avec un regard entendu : « si vous avez envie, vous pouvez vous mettre à l’aise… Ma copine aimerait beaucoup voir une autre bite que la mienne. Je m’appelle Arnaud et ma copine Corinne. » Je luis dit : « enchanté, je m’appelle Stéphane. » Un peu gêné tout de même, je m’approchais du véhicule. Je commençais déjà à bander, ce qui se remarqua assez facilement par la bosse dans mon pantalon. Arnaud devina la raison de ma réticence et me dit : « n’ayez pas peur, il n’y a pratiquement personne qui emprunte ce chemin à cette heure-ci. » Faisant fi de ma résistance, je sortis ma queue déjà gonflée de mon pantalon. Arnaud interpella Corinne et lui dit : « regarde chérie cette nouvelle bite, qu’en penses-tu ? » Elle lui répondit avec une petite moue coquine : « elle est moins longue que la tienne mais assez jolie, j’aime bien… » Corinne me regardait avec un sourire en coin ; ses magnifiques seins ronds et fermes étaient surmontés de larges aréoles et des tétons qui sortaient ne demandant qu’à être caresser. Cela me fit bander encore plus fort. Arnaud commença à lui ôter son jean et ensuite sa petite culotte qui était déjà trempée. Je découvris une jolie chatte toute rasée qui dégoulinait de plaisir. Elle écarta les cuisses pour découvrir de grandes lèvres gonflées et des petites qui laissaient pointer un mignon clitoris. Arnaud se mit à lécher ce charmant minou et à titiller le bouton d’or. Corinne se cambra de plaisir. A ce spectacle excitant, je commençais à me branler fort. Arnaud demanda à Corinne ce qui lui ferait plaisir. Elle lui dit : « prend-moi en levrette afin que je puisse mieux m’approcher de la queue de Stéphane ». A ces mots, elle se mit à quatre pattes, bien cambrée, son splendide cul vers l’arrière du véhicule. Arnaud se glissa derrière elle en bandant comme un âne. Il présenta son gland tout luisant devant le trou du vagin et y entra comme dans du beurre. J’admirais le spectacle de cette longue queue allant et venant dans cette chatte toute ouverte et dégoulinante de plaisir. Ayant toujours rêvé de pouvoir mater en réel une levrette, j’étais comblé. Le spectacle de Corinne à quatre pattes, le dos cambré et les seins qui balançaient était merveilleux. Je découvris également un plaisir inavouable, soit voir une autre bite en train de limer une chatte. Insensiblement, je m’approchais du visage de Corinne qui haletait de plaisir sous les coups de butoir d’Arnaud. Elle poussa de petits cris et tint fermement les fesses d’Arnaud pour qu’il aille plus profondément dans son vagin et se laissa aller jusqu’à l’orgasme. Sans le lui avoir demandé, elle prit ma queue et se mit à me la lécher goulûment. Cette sensation me fit trembler et je poussai un léger râlement. Je me mis à luis caresser les seins tout en admirant la vue de cette bouche en train de gober mon gland et ma bite. Arnaud jouissait du spectacle et redoublait ses vas et viens. Nous étions tous les deux au bord de l’orgasme lorsqu’il lui dit : « ma petite cochonne d’amour, tu aimes ça avoir deux queues pour toi toute seule, hein ! » N’en pouvant plus, j’éjaculais à gros jets dans la bouche de Corinne pendant qu’Arnaud accélérait la cadence. Voyant mon sperme déborder de sa bouche et les spasmes de ma bite, il déchargea dans un cri de bête son foutre dans le con de Corinne. Elle fit encore des mouvements avec les fesses comme pour bien vider Arnaud. J’étais tellement excité que je continuais à bander. Je n’avais encore jamais connu d’expérience pareille. J’étais comblé et je crois qu’eux aussi. La bite d’Arnaud ressortie du vagin de Corinne était encore dure également. Nous nous échangeâmes des sourires complices. Je tendis à Corinne un mouchoir pour essuyer le reste de sperme qu’elle avait au coin des lèvres. Elle me reprit la bite et y déposa un bisou. Nous reprenions peu à peu nos esprits et nous nous promîmes de nous revoir. Après nous être rhabillés, j’embrassai Corinne et serra la main d’Arnaud en le remerciant d’avoir insisté pour vivre cette inoubliable expérience.

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription