Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Premier rendez-vous avec son amant...Suite 7

! Signaler un contenu abusif

Elle avait tenu parole : Elle me permettait de la lécher. J’avais ce privilège longtemps fantasmé d’être ainsi entre ses cuisses et de profiter de ses parfums intimes après que son amant se soit retiré d’elle après l’avoir baisé et fait jouir.
Mon excitation était au comble, j’essayais bien de maîtriser ma respiration qui se calait sur mes battements de cœur mais sans y parvenir réellement. Elle prenait en effet un malin plaisir à serrer ses cuisses m’empêchant ainsi de respirer me permettant du coup de m’imprégner plus profondément de ses humides senteurs. J’adore déjà la lécher en temps normal ; elle me fait d’ailleurs souvent un petit signe de la main pour que je vienne lui faire une petite douceur durant la journée. Elle sait aussi par expérience que la chasteté forcée qu’elle m’impose de temps à autre par le port de ma cage de chasteté me rend particulièrement gentil, docile et à l’affût de ses moindre désirs ou caprices.
Je ne sais pas combien de temps elle m’a ainsi laissé entre ses cuisses mais je sentais qu’elle ondulait de plus en plus : attitude signant ses désirs et son plaisir. Elle chuchotait, riait et durant les temps de silence, je devinais qu’elle embrassait son amant.
En me pinçant fermement la pointe dressée d’un de mes tétons, elle me fit me redresser, et mettre à genoux ; elle en profita pour inspecter rapidement ma cage de chasteté et nota que je coulais d’envie… « Je crois qu’un rien te ferait gicler à présent mon amour…retiens toi surtout ne te laisse pas aller ! Tu sais que je te ferais un signe en claquent des doigts pour que tu puisses te répandre en orgasme ruiné dans ta cage ! Seul mon désir et mon plaisir compte tu le sais bien n’est-ce pas ? » … J’étais dans un état second, soumis, cocu et amoureux, reprenant mes esprits, avalant ma salive pour prendre un peu d’assurance. « Regarde-moi et réponds moi ! ». En baissant la tête je lui répondis « Oui ma chérie, je t’aime ».
Elle était radieuse et me remercia pour ma dextérité en souriant : « tu es un amour, j’ai adoré te sentir ainsi me lécher et pour te remercier de tant d’attention je te permets de rester là avec nous et de gouter toi aussi comme moi à quelques plaisirs. Allonge-toi là sur le dos là entre nous deux ! »
J’étais au centre, ma femme d’un côté, son amant de l’autre et mon visage s’est retrouvé à hauteur de leurs sexes. Elle prit celui de son amant en le serrant entre pouce et index, gracieuse pose de la main signifiant pour moi « je vais te masturber ». Notre ami aux anges rebandait déjà doucement. Elle me regarda dans les yeux et le branla tout doucement en me disant : « regarde bien tu aimerais être à sa place n’est-ce pas ? Il est délicieux tu sais, il m’a vraiment fait jouir et j’ai envie de le sucer à présent tellement il est bon, regardes comment je fais, j’adore ça tu sais ! ».
Quel spectacle ! Là, juste au-dessus de mon visage ! Le sexe de notre ami dressé et ma femme qui le lèche, le suce, l’enferme de ses lèvres, l’enfonce dans sa bouche, va et vient en me regardant.
Oui c’est vrai, j’avais fantasmé, imaginé, j’en avais rêvé et elle le faisait là devant moi avec un plaisir et audace. Sa bouche toute humide quitta le sexe de son amant. Elle s’approcha de moi et m’embrassa tout en me restituant avec précaution mais détermination beaucoup de salive qu’elle avait pris soin de produire. C’était à postériori un peu comme un passage de témoin. Je perçu alors cette délicieuse sensation d’un breuvage envahissant : mélangé à sa salive l’odeur je goûtais au sexe de son amant et j’en gémissais, je respirais fort comme pour en imprégner toutes les subtilités au plus profond de moi. Tout sentait le sexe, la pièce en était embaumé et nous enivrait
Avec son petit air à ne pas y toucher de bourgeoise très bien élevée, instruite chez les sœurs et son sourire narquois, elle observa avec satisfaction mon plaisir et me dit : « tu as l’air d’apprécier mon amour, je ne savais pas que le sexe d’un homme dans ma bouche allait te faire te tortiller ainsi ; tu voudrais peut être le sucer toi aussi ? Veux-tu goûter ?. C’est un délice tu sais. J’aimerai tant te voir sucer un homme devant moi et te soumettre ainsi encore plus à mes désirs » Elle approcha son sexe dur et dressé de ma bouche « suce le mon amour avant qu’il ne me baise encore et que je jouisse ». Je l’ai léché tout d’abord en partant du gland puis, me surprenant moi-même je l’ai pris en bouche et me laissant aller au rythme des gémissements de notre ami, sous les yeux émerveillés de ma bien- aimée, j’ai sucé l’amant de ma femme. Si elle avait claqué des doigts j’aurais joui, tant j’étais un sommet du plaisir. Un délicieux supplice.

6 Commentaires

  • Merci Frédéric91 pour votre commentaire sympathique...nous publierons probablement d’autres contributions. Il s’agissait là d’un "premier rendez vous"....Au plaisir de vous relire à l’occasion

  • Merci pour votre récit en 7 épisodes
    Dommage qu il n y ait pas un 8eme 9eme et ...
    Je ne vois pas où est l avilissement.
    Chacun trouve son plaisir différemment
    Et donner du plaisir à un autre homme devant les yeux de sa femme est aussi très agréable.
    Surtout quand elle va en profiter dans les minutes qui suivent ....

  • Merci beaucoup Domi et Ours Gris pour vos commentaires.

  • Le candaulisme revêt de multiples formes, le principal étant que chacun y trouve son plaisir. Je ne me retrouve absolument pas dans ce récit, mais il est très bien écrit, plein d’érotisme et de sensualité. Beaucoup de bonheur à eux.

  • Moi je vois une femme qui va au bout de ses désirs, et qui va en plus au devant des envies de son mari qui y prend un plaisir non feint. Merci pour cette fin, j’ai apprécié les 7 récits, qui font, mis bout à bout, une très jolie histoire candauliste. Je vous embrasse tous les deux.

  • Je trouve que c’est de l’avilissement pur et simple. Serais-tu plutôt bi ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription