Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Premier pas.

! Signaler un contenu abusif

Ma femme est l’objet de mes fantasmes, vingt-sept ans, très jolie, brune cheveux mi- longs, les yeux vert, un caractère plein de retenue (trop prude à mon avis !) et un corps de sportive, une poitrine raisonnable qui attire souvent mes mains elle remporte beaucoup de succès auprès de la gent masculine. J’aimerai tant (depuis longtemps) qu’elle soit provocante et impudique, coquine, qu’elle attire encore plus l’attention sur elles. J’aimerai la voir se dissiper et profiter enfin de son corps avec d’autres que moi ; elle accepte de temps en temps de dévoiler à des copains le haut de ses cuisses avec des minijupes ou leur laisser deviner ses seins nus sous des tee-shirts légèrement transparents ou entrevoir avec des corsages bien ouverts, mais rien de plus. J’en veux toujours davantage. Ce weekend, il faisait beau. Ma femme et moi avions invité pour l’apéritif (bien que nous buvions qu’occasionnellement) un voisin que je n’apprécie pas plus que cela, mais qui nous avait rendu service, et que j’avais un peu « chauffé » sur ma femme (par plaisir purement vicieux d’espérer la voir objet de cet « homme allez savoir pourquoi » !). Il était seul ce dimanche sa femme était en cure. C’est un homme de 55ans, bedonnant, à moitié chauve, de grosses lèvres sous sa petite moustache, l’air particulièrement vicieux, les yeux toujours à l’affût d’un coin de chair de femme. Mais bon, il nous avait déjà rendu service en nous fournissant de la viande à prix exceptionnel, étant livreur bientôt à la retraite dans une société de distribution alimentaire. Je fantasmais secrètement depuis longtemps de voir ma femme s’exhiber un peu (et peut être plus ?) devant lui car je savais qu’il fantasmait sur elle, nous en avions déjà parlé ensemble. J’avais convaincu ma femme de ne mettre que sa petite robe courte d’été que j’avais acheté sur le site « adameteve.fr », très légère avec un grand décolleté et d’une légère transparence qui laissait apercevoir ses dessous ! J’avais eu du mal car elle avait remarqué les coups d’œil appuyés du voisin sur son corps. Elle le trouvait vraiment très repoussant. Elle avait quand même accepté sur mon insistance mais à contre cœur ! Depuis le matin je la trouvais un peu énervée. De cette invitation peut être ?quand le voisin arriva, Il la prit dans ses bras et lui fit la bise et je vis qu’il l’embrassait tout près des lèvres. Cela m’excita un peu ! Les banalités d’usage furent échangées et tous les trois réunis devant la table en verre transparent du jardin, nous discutions de choses et d’autres. Je remarquai que le voisin louchait souvent sur les cuisses nues et surtout sur la poitrine de ma femme mais il n’y avait pas grand-chose à voir, elle avait mis un soutien-gorge très sage alors que je lui avais proposé d’en mettre un transparent, ce quel m’avait refusé tout net ! Elle avait remarqué ses coups d’œil et semblait un peu troublée, je lui trouvais les yeux un peu brillants l’alcool peut être…Ma femme et moi allâmes dans la cuisine pour prendre les amuse-gueule. Je la trouvai légèrement fébrile (excitée ?). Alors j’en profitai pour lui dire comment il louchait sur elle. Elle m’a répondu qu’il n’y avait pas grand-chose à voir ! J’ai sauté sur l’occasion, saisissant l’opportunité ! Je lui ai demandé de me faire plaisir, et de retirer son soutien-gorge ! Et de lui montrer ses seins !
Elle me fit la grimace, prête à refuser ; mais je lui dis que ça me ferait tellement plaisir de la voir l’exciter un peu, que nous étions que tous les trois, d’essayer qu’elle ne risquait rien que j’étais là ! Alors aussi surprenant que cela, elle me dit en soupirant « d’accord mais juste ça ! Tu sais, c’est pour toi ». Ravi de cette aubaine, je lui dis de lui montrer en se penchant vers lui, que je voulais qu’elle l’excite pour de bon ! Elle partit dans la salle de bain et je revins sur la terrasse vers notre invité. Un instant plus tard, elle nous rejoignit mine de rien. Je me demandai si elle avait bien fait ce que je lui avais demandé mais à travers la robe légère j’aperçus, ainsi que le voisin d’ailleurs, ses tétons qui pointaient et les petites taches sombres des auréoles de ses seins quand elle se rassit près de nous. Je plaisantai avec notre invité en parlant de la chaleur qu’il faisait pour la saison, que l’on avait envie de ne mettre que peu de vêtements et que l’on pouvait profiter de ça pour en voir plus des corps de jolies femmes !ma femme souriait et nous dit que nous étions des vicelards, que les conversations des hommes tournaient de façon irrémédiable autour du sexe. La discussion du voisin tournait surtout autour de ma femme qu’elle était très jolie, sexy... Elle gonflait ses poumons faisant pointer ses seins fièrement vers lui, comme pour le provoquer. Déjà excité en voyant cela, je dis à mon épouse (pour tester sa bonne volonté) de montrer un peu ses plantations, qu’il pouvait certainement lui donner des conseils !
Elle me répondit : Bien sûr, avec plaisir ! Ils se levèrent et je constatai que ma femme se penchait bien face à lui pour montrer ses fleurs et avec le décolleté ouvert, il devait avoir une superbe vue directe sur les seins nus de ma femme. J’étais heureux de la voir enfin me faire plaisir. Elle restait penchée face à lui en le fixant dans les yeux avec un sourire coquin ! Je me levai enfin et m’approchant d’eux je jetai un coup d’œil à ma femme, je vis ses seins ronds et fermes, les bouts tendus comme des pointes et… surprise, je vis en lui caressant les fesses, qu’elle avait aussi retiré sa petite culotte. Agenouillée, devant nous sa robe ample ouverte laissant apercevoir l’ombre noire de son bas ventre. C’était la première fois qu’elle faisait cela ! Je bandais de plaisir de voir ma femme exaucer mes désirs cachés depuis tellement longtemps ! Le voisin était écarlate, en nage, les yeux fixés sur le corps dévoilé de ma femme, un vague sourire aux lèvres et le souffle court. Cette présentation dura un petit moment, ma femme s’étant laissée, pour la première fois, admirer par des yeux vicieux, et semblant y prendre plaisir. Se relevant elle voulu faire un tour sur elle-même pour lui montrer quelque chose, mais elle se tordit la cheville et s’étalant sur lui, prévenant il la soutenu, elle avança à cloche-pied sous son bras, Il l’a déposée sur une chaise et il a doucement commencé à massé sa cheville, se délectant de la vue imprenable qu’il avait sur ma femme, elle le laissa faire. Je constatai qu’elle avait les joues rouges et respirait rapidement. Elle but très vite son apéritif. Je lui en resservis un autre bien tassé. Elle avait laissé sa robe remonter en s’asseyant et nous voyions ses cuisses bien découvertes. J’en voulais encore plus et sentant que le moment était propice pour qu’elle lui dévoile encore son inimitée d’un regard appuyé vers elle je l’encourageai ; me comprenant, elle croisa les jambes en les écartant un peu, faisant volontairement remonter sa robe, laissant apercevoir son sexe au voisin accroupi devant elle. Lisant sur le visage de ma femme, sa honte.
Il reprit le massage de sa cheville, remontant sur les mollets le creux des genoux puis les cuisses, telle qu’il était placé il avait une vue magnifique sur sa féminité. Lui permettant de deviner l’intérieur des cuisses de ma femme. Elle était vraiment troublée par ce massage, les yeux fermés, elle savourait ses caresses. Son corps dégageait une forte sensation d’érotisme. Mon sexe, tendu d’excitation, commençait à me faire presque mal et laissait s’échapper un peu de liqueur séminale... Au contact de la main de notre invité sur sa toison, elle reprit ses esprit, sursauta sèchement, resserra ses jambes, confuse, lui dit qu’il était fou et d’arrêter, elle se leva pour chercher quelque chose dans la maison. J’eus une terrible excitation, je ne voulais pas que ça s’arrête mais je dis à notre invité de rentrer.
Je me dirigeais donc dans la cuisine, qui a la fenêtre qui donne sur la maison du voisin.
Elle était dans la cuisine à ranger de la vaisselle, m’approchant par derrière elle et passant mes bras sous les siens pour la serrer contre moi et la remercier de l’effort qu’elle avait fait. Elle sursauta mais se laissa enlacer, je lui couvris le cou de petits baisers de la limite de ses cheveux à ses épaules. Elle se trémoussait sous la chatouille de mes lèvres, pendant que mes mains explorent sa poitrine. J’ai fait glisser sa robe à terre et je l’ai contemplé son corps nue.
Nous avons fait l’amour dans la cuisine, avec une intensité jamais rencontrée jusqu’alors, ma femme prenant beaucoup d’initiatives et était très demandeuse, notre fenêtre est grande ouverte le fait que le voisin pouvait nous voir rendait les choses très excitante. Car de là où était placé sa fenêtre, il pouvait voir tout ce qui se passait chez nous…

5 Commentaires

  • C’est un petit scénario très sympa, nous allons prochainement le mettre en pratique mais Flo préfère choisir un homme qui lui plaise.
    Etant habitués du candaulisme et des trios nous ne choisirons pas cette fois un libertin mais allons essayer de faire venir un commercial pour acheter quelque chose.......
    et voir sa réaction !!!!!

  • ça va devenir compliqué le voisinage. J’espère que les plantations sont à distance réglementaire.

  • C’est une histoire très intéressante et très joliment racontée.
    Comme Maatkare, je pense qu’il serait préférable de choisir un homme plaisant à regarder et à toucher. De cette façon, votre femme aura réellement envie de lui et se laissera peut-être aller pour votre plus grand bonheur à tous les 2.
    Je vous souhaite à tous les 2 beaucoup de bonnes et nouvelles aventures.

  • Merci pour ce partage mais il me vient une question. Pourquoi choisir un homme qui a juste l’air abject ? Votre compagne ne méritait pas mieux ? N’avez-vous pas également envie de lui faire plaisir ? Je la trouve bien gentille d’accepter dans de telles conditions.

  • très jolie narration et de merveilleux premiers pas

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription