Accueil > Articles candaulistes >

Pourquoi un candauliste ne désire pas d’autres femmes que la sienne ?

L’un des aspects les plus riches d’une complicité candauliste, je dirais même le point d’équilibre, la pierre angulaire de cette pratique, c’est la liberté pour l’épouse d’un candauliste de vivre une sexualité épanouie avec d’autres partenaires que son mari sans craindre pour autant que celui-ci ait besoin lui aussi d’aller voir ailleurs. Un couple candauliste n’est pas un couple libre alors qu’un couple libre peut pratiquer le candaulisme.

"Le" Secret d’une complicité candauliste épanouie

Si votre mari est candauliste, il prendra beaucoup de plaisir à vous voir ou vous savoir avec un autre sans éprouver de désir pour d’autres femmes que vous. Être l’épouse d’un candauliste c’est ne pas avoir les mêmes préoccupations que la plupart de vos amies.

Votre homme peut certes prendre du plaisir à regarder une belle femme passer dans la rue sans pour autant la trouver désirable. Il vous dira :
- " C’est vrai qu’elle est jolie, mais je ne la trouve pas excitante, il n’y a que toi qui sait ce qui m’excites "

Pour les couples qui ont pratiqué l’échangisme, leur orientation candauliste se fait jour quand l’homme prend plus de plaisir à regarder sa propre épouse prendre du plaisir avec un autre que lui, plutôt que de prendre du plaisir avec sa partenaire d’un soir.

Non pas que celle-ci soit maladroite ou physiquement peu désirable, mais surtout qu’ à ses yeux, sa femme, celle dont il partage la vie capte toute son attention parce qu’elle brille par l’expression de son plaisir avec un autre.

Acceptez le fait que vous et vous seule possédez le pouvoir de stimuler son désir.

Il n’y a que vous qui savez ce qui rend une femme désirable à ses yeux. Il n’y a que vous qui savez ce qui l’excite sans condition. Les autres semblent pourtant irrésistibles avec leurs plastiques parfaites mais il n’y a que vous qui comptez à ses yeux. Vous contrôlez son désir, il le sait et il le souhaite.

Servez-vous de ce secret.

Le désir d’autres hommes que votre conjoint renforcera durablement votre confiance en vous. Ce sentiment sera renforcé par l’aspect sécurisant de votre relation. La force de votre union tient au fait que vous et vous seule possédez son désir.

Il y a cependant une mise en garde à formuler. Cette situation ne fonctionne durablement pour votre couple que si votre homme reste satisfait de sa sexualité avec vous, que ce soit en termes de fréquence ou d’intensité.

Les maris candaulistes sont des hommes et comme beaucoup d’hommes, ils ont besoin de sexe. S’ils n’ont pas de relations sexuelles, ils sont frustrés. La frustration peut alors les conduire à chercher d’autres stimulations, comme une autre femme par exemple.

Si vous avez un partenaire candauliste, il n’y a aucune raison que cela se produise. Il est très facile de rendre son mari heureux et attentionné quand il est candauliste, il suffit de prendre du plaisir avec d’autres !

Tout comme vous, la plupart des couples discutent de sexe, ils parlent souvent de pratiques et de fréquences. Si votre couple vit une complicité candauliste, c’est que vous êtes déjà d’accord sur la pratique. Votre unique préoccupation est donc la fréquence de vos rapports et de vos aventures avec le complice qui habite vos désirs. Admettez qu’il peut y avoir plus compliqué dans l’intimité d’un couple !

Une sexualité candauliste peut paraitre plus compliquée à envisager qu’une sexualité plus normative parce qu’il y l’implication d’un ou de plusieurs autres hommes. Ajoutons à cela que toute ou partie de votre satisfaction sexuelle peut aussi dépendre uniquement de tiers partenaires. L’ironie de cette pratique tient au fait que la stimulation de votre conjoint passe elle, par le fait qu’il sache que votre propre satisfaction ne peut pas dépendre que de lui, ce qui accroit sa frustration et par voie de conséquence son désir à votre égard.

Vous découvrirez alors que les moments où votre excitation est au plus haut pour vous deux est le plus souvent liée à une aventure avec un autre. Vous pouvez alors être tentée de feindre d’ignorer son excitation et ses besoins à ce moment-là, une manière de pousser un peu plus haut le curseur du désir. Par contre, laisser votre conjoint insatisfait ne peut être qu’une source évidente de souffrance qui n’est pas recommandée dans nos pratiques.

C’est la raison pour laquelle une belle communication est essentielle pour mieux apprendre et comprendre votre mari. Les maris candaulistes s’épanouissent entre fantasme et réalité, entre imagination et réalisation. Ils prennent particulièrement plaisir à être tourmentés par les désirs extraconjugaux de leurs moitiés tout en prenant un immense plaisir à cela. Le simple fait de les mener de l’un à l’autre est un art que vous devez apprendre à jouer à la perfection pour votre plus grand plaisir à tous les deux.

Trouver cet équilibre est un des secrets les plus importants d’un couple candauliste épanoui. Vous stimulez suffisamment son imagination et il vous laissera carte blanche pour votre plus grand plaisir à tous les deux mais cela ne peut fonctionner que si vous jouez juste sans exagération et sans abus.

Il est important de connaître les désirs les plus secrets de votre homme et son degré d’ouverture d’esprit quant aux pratiques qu’il est capable de vivre. Chaque homme est différent. Certains peuvent passer plusieurs jours voire plusieurs semaines entre deux aventures. D’autres en auraient besoin plusieurs fois par jour.

Vous aimeriez à présent déterminer la fréquence idéale pour votre couple durant laquelle vous pourrez partager une forte complicité candauliste avec votre partenaire, ce n’est pas si simple ! Pas si simple c’est vrai, en effet, s’il en a besoin 5 fois par jour, ne lui en accordez que 3 par jour. S’il en a besoin une fois par semaine, vous le lui accordez cela que tous les 10 jours comme pour le maintenir sous tension sans qu’il souffre de la frustration. Il est bien évident qu’il est très agréable de se sentir fortement désirée par l’homme de sa vie, mais il est tout de même bon de relâcher la pression de temps en temps.

Rappelez-vous que le désir candauliste peut dépendre de beaucoup d’autres facteurs. Par exemple, si vous le chauffez en parlant de vos désirs, de vos amants, du plaisir que vous avez pris avec un autre (ce que vous devriez faire pour votre plus grand bien à tous les deux), il sera plus excité et il aura besoin de vous savoir ailleurs.

Si vous voyez quelqu’un régulièrement, il aura là aussi davantage conscience de ses désirs candaulistes. Sa fantasmatique candauliste sera à son paroxysme lorsque vous serez en train de vivre une aventure candauliste avec votre amant du moment. Plus votre sexualité sera active, plus il éprouvera le besoin de vous voir ou de vous savoir avec un autre.

Parfois, cela signifie avoir un rapport sexuel avec lui à un moment où vous ne vous sentez pas excitée. Vous pouvez toujours avoir un rapport à un autre moment et puis vos besoins sexuels peuvent très bien être faibles.

Vous pouvez aussi vous abstenir d’un rapport avec votre homme pour un autre, à une date ultérieure que vous avez déjà planifiée. Ou vous n’êtes pas du tout excitée pour une tout autre raison. C’est là que vous devez mettre de côté ce que vous voulez et être plutôt à l’écoute de ce dont il a besoin.

Si vous le maintenez dans un état d’excitation sur une durée trop longue, sans une libération rapide de son plaisir, il sera frustré et cela pourrait être contreproductif et affecter votre relation. C’est une astuce ou plutôt une règle d’intimité que l’épouse d’un candauliste doit impérativement appliquer comme n’importe quelle autre épouse à la sexualité plus normative.

Si votre partenaire est trop frustré, il se souviendra de cette frustration qu’il associera à de la souffrance et à la prochaine sollicitation de votre part, il résistera pour ne pas ou moins souffrir. Il sera lui-même contrarié par cette contradiction et votre complicité s’en trouvera affectée.

  • Il regrettera d’avoir choisi ce mode de vie avec vous et d’être candauliste.
  • Il résistera à vos tentatives de contrôle.
  • Il vous en voudra de ne pas lui permettre de sortir, d’avoir son propre plaisir alors que vous êtes sexuellement satisfaite avec vos complices.
  • Partez à la découverte de votre mari et de ses besoins. Ne le laissez jamais atteindre ce point de non-retour. Si vous trouvez ce point d’équilibre subtil entre l’excitation des provocations et la libération explosive dont il a besoin, il sera toujours attentionné avec vous et vous prendrez beaucoup de plaisir à modeler et orienter son désir et son plaisir.

Alors vous serez choyée, il prendra soin de vous, il sera fier de vous et jamais il n’envisagera de s’égarer dans d’autres bras, bien trop comblé par votre savoir-faire.

Votre conjoint a besoin de jouir, d’être libéré de cette tension. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Ce n’est probablement pas ce à quoi vous pensez. En fait, sa délivrance peut être une autre forme de stimulation ! La manière dont il est soulagé ne doit pas être identique à la vôtre. Il n’y a qu’une chose qui doit avoir lieu : son éjaculation. La manière dont il va y parvenir est secondaire, par contre son éjaculation doit impérativement vous être associée.

Il n’y a pas besoin qu’il y ait pénétration surtout si vous n’en avez pas envie. Vous rentrez peut-être d’une aventure avec un complice, ou vous avez rendez-vous avec votre amant très bientôt, vous n’envisagez alors pas du tout d’avoir un rapport avec votre homme.

Non seulement c’est tout à fait compréhensible, mais vous pouvez en plus en faire quelque chose de très stimulant pour lui alors que vous le masturbez. Appliquez-vous à lui susurrer à l’oreille alors qu’il jouit entre vos mains, que quelqu’un d’autre que lui s’occupera bien de votre petite chatte. Excitez-le de cette manière, il va adorer et sa jouissance sera bien plus puissante.

Vous pouvez toujours utiliser votre bouche ou le branler avec vos mains ou vos pieds en lui caressant les couilles. Vous pouvez même lui demander de se branler pour vous, alors que vous le chauffez avec vos propos. J’aime quand elle revient sur ses expériences passées qui lui ont particulièrement plu, ou quand elle me parle de quelqu’un qu’elle a rencontré qui lui plait et qu’elle me raconte comment elle prendra plaisir à se faire prendre par lui.

Vous pouvez aussi vous exhiber devant lui pour le faire jouir. Prenez plaisir à lui exhiber votre chatte, les jambes grandes ouvertes, très impudique et fière de votre sexe si bien sûr vous n’êtes pas trop farouche. Dites-lui comme votre sexe a envie de se sentir rempli par d’autres queues que la sienne. Rappelez-lui, toutes les grosses bites qui viennent se soulager dans votre chatte.

Ce que vous faites avec d’autres hommes est l’élément central de votre complicité candauliste. N’hésitez pas à lui rappeler comme vous attachez beaucoup d’importance à vous soulager avec d’autres que lui. Utilisez vos désirs pour mieux appréhender ses propres désirs. Concentrez-vous sur votre chatte comme il le fait !

Quand vous le faites jouir, et dans le souci de garder un pouvoir sur son désir, cela ne doit pas durer longtemps. À moins d’avoir envie de prendre son temps à faire l’amour avec votre homme il est préférable quand vous avez envie qu’il vous baise de le faire jouir en moins d’un quart d’heure.

Cela peut-être moins ! Après cela votre partenaire est plus apaisé, il devient plus aimant et si vous en avez besoin, osez à nouveau jouer avec son imagination et ses fantasmes pour qu’il devienne bien dur à nouveau.

Je vois cela comme une délicieuse contrepartie à connaitre pour assurer le bonheur d’une complicité candauliste harmonieuse et rassurer durablement toutes ces épouses de candaulistes concernant le plaisir d’être libre de jouir d’un autre. Tant que vous garderez votre partenaire sexuellement satisfait, vous serez libre d’aller et venir (ou d’aller et jouir) comme bon vous semble, quand bon vous semble, avec qui vous voulez et de rentrer à la maison pour retrouver un mari fou de vous, aimant, attentionné et fidèle.

10 Commentaires

  • Je suis candauliste et je l’assume complètement. Cela fait 6 ans que je prends un plaisir incroyable en regardant des hommes prendre possession sexuellement de ma femme, et ce, régulièrement.
    Mais je ne suis pas totalement d’accord avec le texte écrit. Ce n’est pas parce qu’on est candauliste qu’on ne désire pas d’autres femmes. Il nous arrive de rencontrer des couples de temps en temps et il m’est même arrivé de rencontrer, seul, un couple candauliste. Je désire d’autres femmes incontestablement et j’en ai le désir.
    Mais on va dire que chez moi, il y a une échelle des désirs et que je privilégie une rencontre avec un homme pour madame pour assouvir ce fantasme qui est plus fort que d’autres.
    Mais je comprends totalement les hommes qui ne désirent pas rencontrer d’autres femmes. Simplement, la nature humaine est trop complexe pour mettre les gens dans des cases prédéfinies.

  • Très belle réflexion que cette dernière, félicitations, je ferai part de ce texte à mon épouse et je pense que ça l’aidera à mieux comprendre la situation. De plus il est vrai que je ne désire que le fait de la savoir comblée et que nulle autre femme ne saurait avoir pour moi un quelconque intérêt.

  • Et bien grâce a cet article... ma femme vient de réaliser et compris ce qui me motivait. et bien ... elle a sauté le pas vers ce monde là pour son plus grand plaisir (c’est elle qui le dit) et pour le mien ... merci beaucoup

    Marie et alexandre

  • Je me considère comme un candauliste complet et épanoui grâce à la femme qui partage et comble ma vie tous les jours que Dieu fait. J’aime la voir désirée, abordée, caressée par d’autres hommes et femmes, qu’elle prenne du plaisir en ma présence ou de temps en temps sans que je sois là. Malgré tout, je ne partage pas entièrement ce qui est écrit dans le texte proposé.
    Oui je désire d’autres femmes, oui je prends du plaisir avec elles, quelques fois en trio avec ma chérie et quelques fois sans elle.
    Mais jamais nous ne nous cachons nos aventures ! Et la plupart du temps nous nous prévenons et nous nous demandons l’accord.
    Tout cela n’est que physique, aucun sentiment d’amour avec nos partenaires.
    André

  • Encore une fois un merveilleux texte qui nous décrit de belle façon bravo

  • Ma petite chérie vient de le lire, elle me dit que j’aurais pu l’écrire, mot pour mot.

  • Un article plein de bon sens et très bien écrit ! Comme beaucoup d’entre-nous, j’adore regarder mon épouse prendre du plaisir avec d’autres et je n’éprouve pas le désir de faire l’amour avec une autre femme. Je me pose même la question si je serais à la "hauteur" avec une autre...lol

  • Je salue le courage et l ’audace qu’il faut pour exposer ainsi ses convictions... et merci pour le temps passé pour rédiger ce long texte à notre intention...

    Si je partage l’essentiel de la démarche je ne reste pas convaincu que la frustration soit le moteur premier du désir. Faut il effectivement que la Conjointe régule les attentes de son Conjoint en terme de satisfaction sexuelle ? Mon avis est que la sexualité, le désir, la satisfaction, l’envie, au contraire des piles électriques, s’usent quand on ne s’en sert pas... en dehors de toute routine bien sûr..

    Quand au témoignage de Jack1950, je trouve sa question inédite et intéressante...

    J’espère et attends d’autres avis..

    Corps-Dialement

  • Si je partage entièrement le contenu de ce texte, je dois cependant y ajouter une demande ; que se passe t’il (ou pourrait se passer) dans un couple ou les deux (mari et femme) sont candaulistes ? Car dans le cas de notre couple, étant tout deux candaulistes, si j’aime de voir ma femme avoir des rapports intimes avec d’autres hommes, ma femme elle aussi adore de me voir faire l’amour avec son amie.
    Il faudrait peut être aussi développer ce sujet ?

  • Merci pour cet éclairage avisé.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription