Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

pour mon homme

! Signaler un contenu abusif

Jean ne veut plus écrire, suite à certains commentaires, mais il continue à lire les écrits et je vais me servir de cela pour lui raconter ma journée, faits réels, le 12 sept ; en laissant la tablette ouverte, il pourra lire mon récit, pour lui qui m’a fait découvrir le plaisir caudauliste et que j’aime de plus en plus depuis.

Pour mon homme
C’est la fin de nos vacances et nous passons cette dernière journée dans ce port de l’ile d’Oléron. Hier soir à notre arrivée, un homme nous passe les amarres ; c’est notre voisin de ponton, propriétaire d’une belle vedette. Très courtois, il nous salue, attardant ses regards sur moi ; je suis en short très mini, et une chemisette nouée sous mes seins, laissant apparaitre la naissance de ma poitrine, puis retourne sur son bateau. La soirée se passe gentiment au restaurant et tu en profite pour me taquiner sur notre voisin, car visiblement, toi aussi tu as vu ses regards.
Ce matin, tu es parti à la pêche en mer et moi je flâne au marché ; pour l’occasion, j’ai mis un caraco noué sur mes seins et un jupette qui couvre juste mes fesses ; à mon retour, je croise notre voisin qui après un bonjour, me complimente sur ma tenue, et après avoir appris que j’étais seule ( et oui j’ai osé le placer), il me convie à prendre l’apéritif ; passage sur Solo où coquinement , je retire mon string ; j’ai envie de lui, tu le sais, et je mets tous les atouts de mon côté.
Une coupe de champagne, puis une deuxième et notre conversation devient plus chaude et ses regards se portent très souvent sur mes cuisses, largement découvertes, et quand je croise ou décroise mes jambes, il doit très certainement découvrir ma chatte. Sous prétexte d’une nouvelle coupe, il pose sa main sur ma cuisse et devant l’absence de réaction de ma part, sa main s’aventure un peu plus haut, pour arriver finalement à mes lèvres ; j’écarte mes cuisses et quand son doigt me pénètre, il peut constater que je suis très mouillée ; me prenant par la main, il m’entraine à l’intérieur où, rapidement, il dénoue mon caraco dévoilant ainsi mes seins, les pointes saillantes ; me prenant par la taille, il se serre contre moi et se penchant, il vient me sucer les tétons ; sous la caresse de ses lèvres , je ne peux retenir un gémissement. Me couchant sur la banquette, relevant ma jupe, il plaque sa bouche sur ma chatte d’où s’écoule déjà ma cyprine ; titillant mon bourgeon, il a vite fait de me faire jouir, et c’est moi qui lui demande de me prendre ; le temps de prendre un préservatif, il est vite nu et je peux constater que sa queue est de belle facture et tu sais que j’aime cela ; la capote enfilée, il présente son gland à l’entrée de ma grotte et me cambrant , je lui facilite la pénétration ; une seule poussée et il vient buter contre le fond de ma matrice ; m’agrippant à ses épaules, je m’offre sans réserve à cette saillie ; ses coups de butoirs ont vite fait de me faire jouir, et tu sais que quand ma jouissance arrive , je ne me contrôle plus ; c’est moi qui lui demande de me posséder , ouvrant le plus possible mes cuisses ; avant que je le sente jouir, il m’a possédé plusieurs fois, me faisant mettre en levrette, ou me possédant sur le côté ; quand il s’est retiré, le condom était pleine de sa semence et pour le remercier, j’ai nettoyé sa queue, et tu sais que je suis douée pour les sucettes . Très rapidement , il a repris du volume, ce qui a permis une deuxième séance aussi torride ;
Reprenant mes esprits, je lui ai dit que j’allais le quitter un petit moment pour écrire un petit mot à mon homme. Très étonné, je lui ai dévoilé nos jeux et le plaisir que tu éprouvais quand je m’offrais à un autre homme, et lui assurant que j’allais revenir ensuite, je suis revenue sur Solo pour que tu puisses tout savoir à ton retour. Quand tu liras ce petit mot, tu sauras où me rejoindre pour mon plus grand plaisir, car si je m’offre à ces jeux, tu restes et tu seras toujours celui que j’aime et à qui je dois tout. A tout à l’heure mon cœur

5 Commentaires

  • Merci pour vos commentaires. Moi aussi Caudale, j’aurais aimé qu’il réponde sur le site , mais je n’ai pas réussi à le décider et vous savez pourquoi.
    Par contre je peux vous assurer qu’il a beaucoup apprécié et qu’après nous avoir rejoint, j’ai pu lui prouver mon attachement amoureux tout en profitant de mon amant du jour devant lui.
    Bien à vous nicole

  • Belle audace candauliste et belle initiative littéraire réussie...Vive la liberté des femmes ! Vive le pouvoir des femmes par les femmes pour les femmes !
    Bravo J’ajoute que je trouve superbe l’idée de communiquer votre complicité par le biais des outils modernes (tablette, ordinateur, même si toutes les formes de communication sont aussi intéressantes les unes que les autres) et ainsi de nous en rendre également complice. Merci beaucoup.

  • En effet Belize, tu as su profiter à fond du candaulisme sans restriction et en te donnant à fond. Tu as bien raison d’avoir profité de la situation.
    Le candaulisme c’est exactement ça !! Et tu as tout compris !
    Je vous souhaite plein de plaisir !

  • Magnifique ma chère Belize !
    J’ai pris énormément de plaisir à vous lire !!! Merci beaucoup. Je trouve génial cette idée que vous avez eu de faire découvrir sur le site à votre mari que avez eu une aventure.
    Ce serait bien qu’il nous raconte ce qu’il a éprouvé quand il a découvert votre contribution. Il a dû faire une sacrée tête !!! Son excitation a dû être instantanée.
    Passez une belle soirée.

  • Bonsoir Bélize 79,
    Je crois que tu as tout compris au candaulisme et tu en profites bien, comme tu as raison. Je me réjouis également pour ton homme. Nous sommes aussi des amoureux du bateau et de la mer. Ce serait fantastique si nous pouvions, au cours d’une escale, envisager une discussion entre toi et mon épouse... Ta prise de liberté est un bel exemple d’émancipation féminine et aussi une belle histoire de couple.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription