Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Pierre regarde sa femme danser tendrement avec un ami qu’il vient de lui présenter.

  • e 26 décembre 2015
  • 1

Pierre regarde sa femme danser tendrement avec un ami qu’il vient de lui présenter. Ce qu’il ne voit pas, il l’imagine..

Pierre les regarde danser dans la demi-pénombre de la salle de bal. Ils forment un beau couple : elle dans sa petite robe d’été, laissant ses épaules et le haut de son buste nus ; lui, plus grand qu’elle, chemisette légèrement ouverte sur son torse bronzé et musclé.

Elle a croisé ses mains sur sa nuque ; lui a posé les siennes sur ses omoplates nues puis, en une caresse, il les a pressées pour qu’elle vienne tout contre lui. Il a senti sa poitrine se presser contre la sienne. Ce ne sont pas les fins vêtements qui les séparent qui l’empêchent d’apprécier le galbe et la chaleur de ses seins, peut-il déjà sentir leurs petites pointes durcies ?

Ils ne se parlent pas. Mais lorsqu’elle a levé le visage vers le sien, leurs yeux se sont trouvés et ne se sont plus quittés. Que se disent-ils dans ce regard ? Que se promettent-ils ?

Il a fait descendre doucement une de ses mains sur son dos vers le bas de ses reins et il a exercé une douce pression, comme s’il avait peur qu’elle éloigne son corps. Elle a senti la pression, elle a compris le message. Il n’a rien à craindre, elle ne s’éloignera pas. Elle a déjà senti contre son ventre son sexe, ce sexe qui bientôt grandira et grossira pendant que le sien sera gagné par une douce moiteur. Non ! Elle ne va certainement pas s’éloigner !

Ils dansent lentement au rythme de la musique. Son visage à elle est venu se poser contre sa poitrine dont elle sent les
pectoraux musclés sous le fin tissu de la chemisette. Elle aimerait embrasser la pointe de son sein. Lui a posé son visage dans ses cheveux ; sa bouche s’est-elle déjà ouverte pour lui donner un premier baiser ?

Leurs mouvements sont synchronisés ; leurs corps évoluent lentement au rythme de la musique, serrés l’un contre l’autre. C’est vrai qu’ils forment un beau couple : incarnation du désir de deux êtres qui sont en train de se trouver.

Lui, c’est Jean, un escort boy qu’il a engagé pour séduire sa femme. Elle, c’est Viviane, sa femme.

Pierre les imagine tandis qu’ils s’ éloignent. Le sexe de Jean doit être maintenant tendu contre le ventre de Viviane, comme un hommage à sa beauté. Leurs bassins doivent entretenir cette tension par d’imperceptibles mouvements que favorise le slow. Comme Viviane doit apprécier cette présence tandis que dans son sexe monte le désir !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription