Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Petit guide

! Signaler un contenu abusif

Petit guide

Conseils pour ceux qui ont la tentation ou l’envie de se jeter à l’eau, afin d’éviter de subir une mauvaise expérience faute de n’avoir pas suffisamment mesuré les conséquences "réels" de leur actes par le dialogue basé autours de la concrétisation et de la mise en situation "réelle" de leur fantasmes... le dialogue, le dialogue, le dialogue.

I - le faire ou non ?

L’envie pour la/le partenaire candauliste doit venir de elle/lui, (le candauliste qui propose doit savoir ne pas insister si il y a un doute chez l’autre, et le moins convaincu des deux doit savoir aussi ne pas tout accepter...
L’important est de toujours prendre le soin et de discuter sérieusement de la concrétisation du fantasme candauliste afin d’en prévoir les limites et les éventuelles conséquences...

II - la règle d’or

L’important est de ne jamais briser l’axe central qu’est le couple dans ce genre de relation, sa relation, ses sentiments...c’est lui le cœur du trio, c’est de lui que vient "l’autorisation" et l’impulsion...surtout pas du candauliste ou du partenaire candauliste et encore moins de l’invité… sinon c’est l’accident sentimentale, qui aboutit inexorablement au sentiment de tromperie...d’abandon...

III - l’invité

au risque de choquer je crois pouvoir dire qu’il est important que la troisième personne invitée incarne dans le jeu du couple qui reçoit "l’instrument" consentant de ses désirs et non de Monsieur ou de Madame seule...
Ce n’est pas une attitude dégradante envers la troisième personne à partir du moment où celle-ci accepte les règles du jeu et les connait. Pour cela les sentiments du couple doivent être clairement affichés et protégés tout au long de l’acte. Le reste n’est qu’un jeu érotique partagé avec quelqu’un que apprécié tous les deux, et que vous avez désiré ensemble...rien de plus ...
Cela n’empêche évidemment pas la bonne entente, le respect, la complicité, l’amitié et tout ce qu’il est absolument nécessaire de partager avec l’invité (e) en question pour que l’expérience se vive dans les meilleurs conditions bien sûr.
Mais le rôle du troisième doit être clairement délimité...et cela se fait uniquement par le dialogue "avant", et "pendant" par le respect d’un code...

IV - le code

1) pour passer à l’acte il est nécessaire d’en avoir très envie ensemble, il n’y a pas d’autres alternatives, il faut être lucide et connaître les limites du couple, parlez-en, fixez des règles...soyez d’accords sur tout ou ne faites rien...

2) il faut être patient. Se sentir prêt, Trouver le bon partenaire c’est parfois très long. Ne pas hésiter à annuler une soirée, un projet si on ne le sent pas...mais il faut le faire tout de même au moins 48H avant la soirée par respect envers l’invité.

3) il faut avoir choisie l’invité "ensemble" et si possible l’avoir déjà rencontré dans un endroit neutre avant (un restaurant, un café)...parfois un feeling au téléphone, sur une photo ou par mail ne fonctionne pas forcement.... pas question de découvrir au dernier moment qui est vraiment "le troisième" le soir de "la" soirée... (Sauf si cela fait partie du scénario a décidé par le couple…)
Une fois de plus même si l’un des deux partenaires le trouve à son goût et que l’autre ne soit pas vraiment du même avis il faut éliminer cette option...seule l’osmose totale des 3 partenaires fera le succès de l’expérience...
Et pour réussir l’osmose à 3, il faut déjà la réussir à 2.

4) Au-delà de nouer une relation de sympathie, d’attirance et de complicité avec le ou la troisième personne il est nécessaire d’être très clair sur les conditions de l’acte par respect envers elle...on ne la laisse pas découvrir en plein vol que la pénétration anal ou la fellation est mal vécue par la femme de Monsieur, ou autre, d’où le grand succès des sites d’annonces qui permettent de poser clairement la demande)...

5) Le grand soir, il faut savoir se mettre en condition "avant", plaisanter, discuter un minimum, boire et manger sont toujours des valeurs sures...il faut savoir qu’une ambiance légère, complice et festive est indispensable pour se mettre en condition...

6) c’est le personne de même sexe que l’invité qui en général donne le signal du début de soirée, car c’est elle qui est en concurrence virtuelle et dont le statut est fragilisé...c’est d’elle que l’autre doit attendre l’assentiment et l’approbation...simple question de ménagement et de priorités affective...

7) il est toujours important de maintenir une communication "privée" dans le couple pendant l’évènement...à base de regards ou bien de signes convenus a l’avances...("tout va bien on continue", "j’ai envie que cela s’arrête", "occupe-toi plus de moi" etc..) cela permet de maintenir une relation privée indispensable au couple pendant l’acte.

8) les gestes et regards d’amour sont exclusivement réservé au couple alors que vis à vis du troisième on s’en tiendra à la douceur, la sensualité et à l’érotisme...
L’importance de ces regards est cruciale ainsi que les petits gestes ... (monsieur ou madame tient la main de sa femme ou de son homme "pendant" qu’il est avec l’autre, ils se regardent fréquemment pour se faire sentir qu’ils sont d’abord et avant tout ensemble etc...)
au-delà de ces points, il est clair qu’il s’agit pour tous les débutants d’un véritable saut dans l’inconnue qu’il faut avoir eu la précaution de pré-visualiser, de limiter et de répéter "avant" par le dialogue, par la mise en place de barrière, de garde-fou, de codes ensembles...
Autant ce genre d’expérience peut être merveilleuse si toutes les conditions sont remplies autant elle peut virer au cauchemar si l’inexpérience doublée d’une mauvaise communication au départ...

Croyez-vous qu’il faut ajouter quelque chose à cette liste ou la modifier ?
Je vous souhaites une heureuse année 2015 à tous ! Osez...vivez...profitez....que l’essence de l’amour soit, cette année encore, votre allié pour réaliser vos idées les plus coquines (et les siennes !).

Amitié
Jules

6 Commentaires

  • Il ne s’agit pas d’afficher un règlement au dessus du lit évidemment, mais je suis d’accord sur le fait qu’il y a des règles à fixer au départ et ces règles pourront être ajustées au fur et à mesures des expériences , assouplies ou pourquoi pas corrigées et c’est normal si on ne veux pas que ces expériences tournent mal. Bien sur on a tous des limites différentes et chacun les fixe selon ses envies et ses tabous c’est normal et pour cela discutez-en ensemble afin d’éviter le clash. La ou je ne suis absolument pas d’accord c’est sur le choix du partenaire qui impliquerait qu’on soit obligés de se rencontrer, de lier une certaine connivence, une certaines amitié etc ... ça NON !! Alors évidemment c’est ma (notre) façon de voir mais pour moi quand on a choisi un partenaire, quelque soit la manière de faire, on se rencontre et on fait connaissance autour d’un verre et on passe à l’acte si tout le monde est d’accord. Ensuite la porte se referme et le partenaire reste un souvenir et rien d’autre. Pourquoi prendre le risque d’installer une certaine habitude, une complicité qui n’a pas lieu d’être ? Le couple c’est VOUS ce n’est pas lui , le partenaire connait la règle, il prend son plaisir aussi et ensuite vous devez retrouver vos repères et votre couple sans que l’ombre de ce partenaire soit toujours présente et si vous ne respectez pas cette règle vous prenez un risque. La meilleurs façon pour moi de pratiquer le candaulisme c’est de cloisonner les choses. Le sexe c’est le sexe et votre couple c’est votre couple, il ne faut pas tout mélanger si on veut garder ses repères de couple.

  • ohlala un reglement administratif pour enfermer les pratiques erotiques dans le couple...brrrr..un reglementde co pro comme ecrit Jolie Belle ... un carcan de plus...
    non merci, quelques petits avis auraient suffit mais pas de conseils en la matière car chaque couple, chaque individu est différent et ressent sa propre approche de la chose, je pense que chaque personne est capable d’établir ds sa tete certains cheminements à ne pas depasser ou aleatoires selon evolution des relations, en progressant au fure et a mesure
    pourquoi vouloir mettre des limites au plaisir ?

  • Bonne initiative -)
    Manu

  • Le titre "petit guide" montre un certain second degré. Je ne crois pas que Jules se prenne si au sérieux que cela et sur le fond c’est plutôt sympa avec beaucoup de choses de bon sens. Après chacun fait le sien à sa façon en y mettant les items de son choix.
    Que Jules mette de l’ordre dans ses idées c’est plutôt bien, ça prouve qu’il en a, ce qui n’est pas si banal.
    Pour revenir sur le thème de l’homme objet, d’accord avec Candaule. Un humain n’est pas un objet, même en fantasme, même pour jouer, même par accord commun... ou alors il y a quelque chose qui dérape quelque part. Lâcher prise sans rien renier d’essentiel, c’est tout un art. L’art est le propre de l’homme (et de la femme) sourire

  • J’aime beaucoup cette initiative de Jules. Merci beaucoup !

    Il faudrait peut-être ajouter que le complice du couple ne doit pas être considéré comme un objet. C’est aussi un individu doué d’émotions.
    J’ai croisé nombre de complices dont nombreux étaient ceux qui avait eu des expériences désagréables car trop directives. Peut-être est-ce là, ce que Jolie-belle suggère.

    Enfin, rédiger un Guide avec les points essentiels à aborder oui, mais il ne faut jamais faire oublier que l’aspect contrôlant d’un scénario ou de règles si ils sont rassurant, restent néanmoins en opposition avec le but de contempler sa partenaire prendre du plaisir à partir d’un véritable lâcher-prise.

    Jules, je vous souhaite une excellente année 2015 !!!

  • Surtout ,n’ajoutez rien ...
    Sont -ce vos bonnes résolutions pour 2015 ou un règlement de copro ?

    Profitez tous et toutes de cette belle année en toute confiance avec votre moitié et vos amis/amants .

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription