Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Paris, capitale plaisir

! Signaler un contenu abusif

PARIS Capitale de plaisirs…

Lorsque je mets sur notre planning un week-end à Paris, je ne sais pas encore à quoi celui-ci va ressembler…..J’ai échangé longuement avec jean jacques, c’est un coquin qui a la classe et qui m’a soufflé de bonnes adresses pour loger dans la capitale….
Nous avons décidé de prendre le train de 18h32, arrivée 20h14 à la gare du nord. Barbara est assise à coté de moi dans le train presque vide…nous discutons de tout et de rien….je lui explique que j’ai commandé un VTC pour notre arrivée à la Gare du Nord….je veux que ce week-end soit féérique…
Durant le voyage un garçon d’une trentaine d’année a remarqué les jambes de Barbara, il regarde ses genoux, ses mollets, remonte vers ses cuisses…il est visiblement très intéressé et cela nous amuse…
« Tu crois qu’il bande ?? Tu devrais lui montrer le haut de tes bas…. » Elle me sourit, m’embrasse, bouge les jambes sans jamais le regarder….si elle veut l’allumer elle va y arriver….le jeune homme rougit, détourne le regard…..Barbara laisse glisser sa main le long de mon corps et vérifie la réaction de mon « cerveau »….lol, il paraît que les neurones des hommes se trouvent dans ces parages….
Nous plaisantons nous amusons et sans doute laisserons un souvenir particulier à ce jeune homme qui ne croisa jamais mon regard et se dit sans doute aujourd’hui qu’il a manqué d’audace…
Peu de temps avant Paris je reçois un texto de notre VTC : « Bonsoir je vous attendrais à l’entrée du quai de gare avec une pancarte à votre attention, Cdt Jean Jacques ».
Barbara me fait remarquer que j’assure….j’ai bien préparé les choses….
Sur le quai Jean Jacques nous attend comme prévu avec une pancarte : « Bienvenue Barbara »…Jean Jacques n’est pas beau….il a du charme et de la classe….il nous souhaite la bienvenue, s’empresse de prendre ma valise à roulette et nous invite à le suivre jusqu’à son véhicule…un SUV dans le coffre duquel il dépose la valise et il nous invite à monter à l’arrière…il monte à son tour et nous propose de nous déposer à l’hôtel pour que nous prenions possession de notre chambre…nous arrivons quelques minutes plus tard et c’est Jean Jacques qui nous accompagne…jusque la chambre…
Il prend congés de nous : « je suis devant l’hôtel, à votre disposition pour vous conduire au restaurant… »
Quelques instant plus tard, nous nous sommes douchés, changés et nous descendons à la réception de l’hôtel…Barbara à une robe sexy, j’ai un jean et une chemise blanche…elle porte un popeline verte des talons hauts….notre serviteur se lève et s’avance vers nous pour se mettre à notre disposition…il nous propose une petite balade pour visiter Paris avant de rejoindre le restaurant….la visite est relativement brève mais Jean Jacques nous dit : ce soir vous êtes mes invités…au restaurant, il nous emmène jusqu’à une table dressée pour trois personnes…Nous prenons place, Barbara est étonnée, son regard m’interroge…ma seule réponse est qu’elle doit se laisser guider…
Jean-Jacques est un convive très intéressant, il nous raconte Paris, sa vie culturelle, sa vie ludique, sa vie nocturne…bref, le repas se passe de manière très sympathique…
A la fin du repas Jean-Jacques nous propose Paris by night….nous sommes assis , câlins, à l’arrière du véhicule et nous échangeons caresses et bisous tandis que notre chauffeur commente notre ballade…son regard se pose régulièrement dans le rétro, Barbara l’a remarqué et en joue, ses jambes se croisent, se décroisent, s’ouvrent, se ferment…..la prenant dans mes bras pour un baiser langoureux, je la caresse passe mes mains sous sa jupe et lui retire sa culotte…..elle est complice, se laisse faire, ce jeu d’exhibition l’amuse, l’excite…..
Elle ressent le besoin de vérifier mon excitation….notre taxi traverse Pigalle, les lumières Bleues, rouges, vertes…..donnent du relief à ce que Jean-Jacques peut apercevoir dans le rétro…..
Après une longue promenade dans Paris, nous revenons à l’hôtel, Jean-Jacques ouvre la portière de Barbara, elle écarte bien les jambes et exhibe sa chatte en descendant du véhicule…..
Jean-Jacques nous salue et nous souhaite une bonne nuit mais Barbara lui dit : « montez-nous donc une bouteille de Champagne !!! »
« Bien Madame, je serais là dans quelques minutes »
« Montez trois coupes !!! »
« Bien sûr, Madame »
Nous prenons l’ascenseur et rejoignons notre chambre….

Toc toc toc – C’est Jean-Jacques…..il entre avec un plateau sur lequel se trouve un seau, du champagne et …trois coupes….
Nous nous asseyons au salon et là, je deviens spectateur…..
Il ouvre le champagne, sert le champagne, nous avance une coupe et trinque avec Barbara…..ils se regardent, se rapprochent, s’embrassent…..bientôt je n’existe plus…..je ne suis que le spectateur de ce rapprochement sensuel…..leurs lèvres se rapprochent, se collent, ils s’embrassent avec beaucoup de tendresse….les coupes se croisent, ils boivent, s’embrassent….quelques gouttes de champagne s’échappent des bouches collées…..je prends mon appareil photo, immortalise cet instant…..
Les coupes sont sur la tables de salon et le mélange des deux corps se poursuit, les nouveaux amants se découvrent leurs mains glissent sur les corps….la jupe de Barbara remonte et découvre son cul….il me provoque….je le flashe, je bande….la chemise de notre chauffeur d’un soir vient de tomber sur le sol, sa ceinture s’ouvre, un bouton, une fermeture éclair et voici le sexe de l’amant qui réclame une douce caresse …..D’abord un bisou, un coup de langue et le gland pénètre entre les lèvres de Barbara, sa bouche entame un va et vient lent et délicat, l’amant apprécie, son corps se détend, son dos s’appuie sur le dossier du divan….il gémit de plaisir….elle sait le plaisir quelle procure et s’applique, accélère, puis ralentit, redouble d’application jusqu’à ce que le corps de son amant se tétanise…. Il râle, prévient ….elle se retire….le sexe expulse, sa semence jaillit sur son ventre…..
Une ou deux coupes de champagne plus tard, il est nu et fait remarquer à Barbara qu’elle est trop habillée….j’ai mis un disque de Shade et j’ai une idée de ce qui se peut se passer…..elle se lève, se met à bouger, à danser avec sensualité…..ses mains remontent le long de ses cuisses….remontent sur son corps…elle ouvre la fermeture éclair et la robe tombe sur le sol….elle caresse sa chatte…. aguicheuse….provoque l’objectif de mon appareil photo…ses mains caressent son corps….montent et descendent jusque ses seins….elle détache le soutien gorge et le fait tomber au sol….elle nous allume du regard et d’ailleurs c’est tout son corps qui nous allume….je suis le seul à être habillé et cela ne semble pas lui convenir…….elle se rapproche, m’embrasse et m’enlève la chemise….nous faisons un selfy … elle me caresse, m’embrasse et peu à peu me déshabille…
Jean-Jacques prend l appareil et Barbara continue son jeu...bientôt, je suis nu…nous sommes tous nus…..nous trinquons à cette nouvelle situation et nous amusons….. Jean Jacques et moi avons envie de caresser ce corps si chaud….nous échangeons des baisers, des caresses, nous nous amusons de la complicité qui n’a qu’un objectif : son plaisir…..elle nous caresse, nous allume, ses lèvres sur nos corps, sur nos poitrines, sur nos sexes….le trio devient fluide, Sophie passe d’un corps à l’autre sans frustrer, sans délaisser…l’osmose s’installe ce n’est qu’un jeu de caresses, de baisers, de coups de langues de doux gémissements….tandis qu’elle suce notre ami, je lui titille le clyto…sa chatte est humide, très humide, je m’abreuve à cette source délicieuse…..bientôt, je propose à Jean Jacques de prendre ma place, et je prend la sienne….le jeu reprend….elle jouit…il insiste…..elle l’inonde….
Une petite pause, une petite coupe et maintenant c’est de pénétration dont elle a envie….elle nous sollicite tour à tour rendant l’autre spectateur….tandis que je la pénètre devant notre ami, elle lui demande de s’approcher …elle le suce, le couvre et lui propose de me remplacer…..il la prend par devant puis par derrière, une levrette qui la rend encore plus belle….la voir prendre son pied est un spectacle chaque fois plus beau, plus excitant….ma queue est si tendue qu’elle comprend l’invitation et me prend dans sa bouche….elle gémit plus fort à chaque coup de queue, je ressens chaque mouvement et bientôt je la retiens, je ne veux pas jouir….mais c’est très fort….et lorsqu’il jouit je ne peux m’empêcher d’exploser à mon tour….
Nous nous retrouvons bientôt sur le divan, les guerriers ont besoin parfois de repos….un peu plus tard, après une douche, nous nous couchons tous les trois dans le grand lit….nous sommes blottis, elle est entre nous…..nos mains la caressent et bientôt nos membres se réveillent, nous repartons dans un moment d’étreinte et de jouissance…..après ce nouvel assaut, nous tombons endormis et nous réveillerons au petit matin, attirés par un rayon de soleil qui éclaire la chambre….

3 Commentaires

  • C’est excellent Mon Ami, réèllement excellent... ca fait réver ça donne... envie... Surprenant de réalisme de douceur de complicité ... On sent la chaleur vaporeuse du desir qui circule, puis celles tout aussi vaporeuse mais plus dense, plus sexe encore des corps soudain lassés de la danse, on sent la griserie du Champagne et des complicités alternées et elles aussi circulantes ; binomes ou trio chaque fois complementaires, la griserie des corps émanant de tous ces acteurs ouverts, libres et bien éduqués...Sache que déjà je vous attend au bout du bout de ce quai de gare... J’aurai bien sur cette pancarte bien en main et au coeur une petite pointe anxieuse à l’idée que peut-etre, je pourrais vous rater... Serviteur mes coquins mes complices. Jean-Jacques

  • Très joli récit ;)
    Le RDV de ma femme a été moins ’performant’ hier soir, mais seule la poésie compte n’est-ce-pas, ici comme ailleurs ...

  • ça me fait penser que j’ai un rendez-vous de ce genre dans 2 semaines ! -))))
    Merci pour ce récit si bien écrit !
    Manu

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription