Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

TEXTE 2

! Signaler un contenu abusif

De cette soirée, il nous arrivait d’en parler souvent aux moment des préliminaires . Ce souvenir mettait ma femme dans des états très très humides ...L’évocation de ces instants sauvages permettait donc de rapides mises en bouche.
Le type qui lui avait caressé les fesses au début de la rencontre et dont je possédais numéro de téléphone la faisait fantasmer au plus haut point. J’évoquais donc souvent avec elle tout ce qui pourrait lui fairelors d’une prochaine rencontre.Elle l’espérait directif et désirait d’avance obéir à ses ordres éventuels :
Elle serait la "salope "de Georges (car c’était son prénom), sa pute qu’il pourrait prêter à ses amis, sa chienne qui aimera le lécher, le sucer...
Et elle me montrait de quelle façon elle allait s’y prendre !
Evidemment pour m’exciter et aller dans mes fantasmes candaulistes,elle en rajoutait, mais ça marchait bien pour nous deux ,en fait. On en riait ensuite, bien sur.

Dix mois se sont écoulés avant que je ne rappelle ce monsieur, qui se souvenait très bien de nous. Voilà donc ce qui c’est passé ce jour là ...

Nous allons vers l’Italie pour un week-end en amoureux. C’est le printemps il fait beau et j’ai réservé un hôtel à Nice pour faire une étape ce vendredi soir.
Dans la voiture, mon épouse m’embrasse, je la caresse ; elle est rayonnante. Aussi me vient vite l’idée d’aller en boite échangiste ou vers d’autres lieux libertins ...
Elle n’y tient pas du tout. Elle voudrait d’abord un restaurant chic et plutôt une soirée douce, juste en couple.
Arrivés à l’hôtel elle passe dans la salle de bain tandis que je m’ennuie devant la télé. Elle est super longue et je passe mon temps en triant les mails et messages de mon portable. Je tombe alors sur le numéro de ce fameux Georges et l’appelle à toute fins utiles...
Par chance,il est non seulement libre, mais aussi très heureux de nous savoir à Nice car il réside à quelques minutes de notre Hôtel.
Rendez vous et pris, il passera nous y chercher dans une demi heure.
Du coup, je demande à mon épouse de se faire vraiment super sexy.
- " pourquoi ça ? "demande-elle derrière sa porte.
- " C’est une surprise !
- " On les connait tes surprises ... je t’ai dit ce dont j’avais envie ! .
- " Ce n’est pas incompatible .
- " OK...Mais après le resto c’est l’hôtel et rien d’autre ".
- " Bien sur mon amour ."
Elle sort de la douche, magnifiquement maquillée et coiffée, le sexe rasé. Je lui propose de la lingerie ; portes-jarretelles, bas, string ..Qu’elle enfile l’air un peu excédée. Elle choisit une robe en soie noire et comme elle ne met pas de soutien- gorges,on devine nettement ses formes ; superbe.
- " Tu est parfaite ! "
- " je te vois venir, mais c’est non . On mange où ? tu as réservé ? "
- " Quelqu’un passe nous prendre ".
- "Un taxi ? des amis ? qui est ce ? "
- " surprise... "
- " Ah,non là , tu m’énerves."
- "Bon ,bon c’est ami,tu l’a déjà vu."La voilà rassurée
Nous descendons de l’ascenseur, sortons de l’hôtel. Sur le péron un homme s’avance vers nous. Ma femme ne le reconnait pas aussitôt et semble circonspecte. Chaleureux et courtois, il lui ouvre la portière passager de son énorme BMW, et là c’est le déclic car sa voix "lui parle"(si j’ose dire )...je me faufile sur la banquette arrière .
Elle sourit et se détend, se tourne vers moi et me souffle :
- " Salaud ".

Nous voilà donc confortablement emmené vers une destination inconnue avec notre "ami" qui discute de choses et d’autres, soulignant la chance qu’il a de revoir ma femme, la gratifiant de sourires, et d’allusions charmantes...

7 Commentaires

  • N’en déplaise à "Jil Daatano" qui semble plus amateur de bridge que de récit candauliste et semble "écœuré" devant le plaisir de chacun des protagonistes, plaisir, joie et bonheur même que nous recherchons, nous autres sybarites et autre épicuriens...
    Merci pour cette si belle soirée...2 !
    Didier

  • jolie-belle dommage que nous n’ayons pas la suite .Concernant les deux derniers commentaire .Euhmmmm il vaut mieux que je ne me lâche pas. .I.

  • Bonjour,
    Je confirme le dernier message de Candaule.
    J’ai, pour ma part, pris grand plaisir à vous lire.
    Je serai déçu et certainement pas le seul, si vous nous ne délivriez pas la suite de vos aventures, de vos sentiments et de vos ressentis.
    Le style de prose ne devant relever d’aucune forme d’uniformité, il serait bon de laisser à chacun le pouvoir de captiver son auditoire. (dans le respect des règles du forum bien évidemment)
    Merci à vous et @ bientôt, j’espère...

  • Cher Jolie-belle,
    Contrairement à ce qu’a pu maladroitement écrire Jil, je trouve (en tant que webmaster et fondateur de ce site) votre texte très bien. C’est une belle introduction qui présente bien les différents protagonistes de votre aventure.
    Alors si, comme nous le précise Jil, le rapprochement physique des corps est souvent le même, il n’en reste pas moins que les émotions éprouvées sont propres à chacun d’entre nous !!
    Alors laissez-nous découvrir la suite de votre aventure sans craindre d’affirmer et partager ce qui vous donne du plaisir et stimule la complicité de votre couple.
    Rassurez-vous, je peux vous affirmer que très nombreux sont ceux qui ont pris plaisir à vous lire ! Nous attendons tous avec impatience la suite de votre aventure.
    Quant à Jil, il pourra découvrir d’autres témoignages qui lui correspondent plus.
    A trés vite Jolie-belle
    Bon partage et bonne journée à tous

  • Vous avez raison ce texte est finalement sans grand intéret et je ne vais pas vous embêter davantage .Mais je ne cherchais pas à passionner des lecteurs ,je ne suis le nêgre d’aucun grand poéte aux jolis jeux de mots...,je relate des faits ,des jeux amoureux dont je me souviens...c’est tout. Après,c’est vrai ,que ,pour moi ,Candaulisme ne rime pas avec du tout avec homosexualité et que notre relation à trois restera somme toute très classique ...
    Merci donc à jil et à Jcherino pour m’avoir remis à ma place .Je lirai desormais de temps en temps vos expèriences amusantes .

  • Jil, c’est parfois difficile à suivre vos raisonnements et vos enchaînements.
    Bon, ok, il lui force la main et on ne sait pas trop qui joue avec qui, dans cette histoire.
    La suite ? on connaît !
    Alors qu’est-ce qui manque à ce texte pour que ce soit intéressant et qu’on ait envie de demander la suite ?
    Hein ? messieurs et mesdames, que peut-il apporter à son propos qui fassent de ce récit quelque chose de candaulistement intéressant ?

  • La suite logique est ... finalement votre femme a tout fait à Georges (‘pute-chienne-salope’) et tout le monde était ravi. Surtout elle. Pas vrai ? Je ne publierai les détails du grand Chelem, turlutes, levrettes, coïts et gerbes… que si vous n’avez pas le temps. J’ai l’habitude. Une poétesse m’appelle son nègre. Je fais sans blanc.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription