Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

TEXTE 1

! Signaler un contenu abusif

L’été touche à sa fin et nous sommes sur la côte d’azur pour le week-end,comme bien souvent .
Nous sortons d’un restaurant de Mougins vers 23 heures, mon épouse en a apprécié le vin et l’ambiance... Dans la voiture, sur la route du retour, je tends à mon épouse une petite nuisette et des chaussures à talons vertigineux.
Surprise,elle refuse par avance d’entrer dans le hall de l’hôtel ainsi vêtue !
- " tu est fou ! "
Mais j’insiste. Elle retire donc sa longue robe sage et blanche de lin, son soutien-gorge aussi, pour enfiler le vêtement hyper sexy en soie, motif léopard coupé à mi-cuisse que je lui impose. Lorsque qu’elle met ses escarpins, nous passons devant l’hôtel et continuons vers Cannes ...

Elle s’en inquiète mais en même temps, les tétons des ses jolis petits seins ont durcis, ils pointent et tendent le tissus de la nuisette. Je lui dit que je vais l’exhiber à de vilains messieurs. Elle avait deviné.
Elle recoiffe son épaisse chevelure ,se maquille de manière plus provocante , me demande si elle doit garder son string sur lequel j’ai déjà posé ma main ...
Quelques minutes plus tard,je la sens bien mouillée et me dit que je dois absolument trouver ce lieu d’exhib Cannois dont on m’a parlé, car son excitation montante pourrait tout aussi vite redescendre.

Pour l’instant,elle se trémousse sur mes doigts, les bras en arrière en soupirant légèrement et je peux caresser la douceur de ses jolies fesses qui apparaissent de plus en plus à la lueur des réverbères ...

Je demande mon chemin à un ou deux passants,qui ne s’émeuvent pas trop de l’aspect pourtant très sexy de ma femme . On apprend que nous sommes très proches de ce parc bien connu des couples et voyeurs de la région.De fait,nous arrivons dans un dédale de petites routes au milieu de chênes et d’oliviers. C’est ici. Mais c’est désert. Zut !

Mon épouse joue avec mon sexe et commence à en lécher la hampe, puis elle s’installe en levrette sur son fauteuil et me suce de façon vraiment gloutonne en cambrant haut ses fesses. mes mains et surtout mes doigts y ont ainsi facilement accès. La sensation est extrêmement douce et soyeuse .Sa salive sur ma bite et la cyprine sur mes doigts réveillent mes sens les plus instinctifs...

Donc,dans la nuit de ce Parking assez sauvage et abrité ,je conduis d’une main , observant le paysage, tandis que ma femme s’affaire avec sa jolie bouche ...On ne s’y ennuie pas ,certes mais j’espère pouvoir vraiment nous y amuser .

Soudain, au détour d’un chemin , deux hommes discutent ,adossés à leurs voitures.Je ralentis afin qu’ils puissent apercevoir les fesses rebondies à travers la vitre ...Effet immédiat ; ils ne tardent pas à réagir, grimpant dans leurs véhicules. Consciente d’un événement nouveau ,mon épouse sort son visage, regarde derrière mon épaule et aperçoit les phares qui nous suivent . Je m’arrête, ouvre ma vitre et le premier conducteur me salue en essayant de se pencher pour en voir un peu plus.Je propose de lui présenter mon épouse ,de manière plus conviviale...Il me double ,puis nous nous garons.
Il est déjà devant la portière coté passager ;corpulent ,la cinquantaine peut- être,brun et avenant .Il engage la conversation d’un très souriant et convenu ;
- " bonsoir madame ", en ouvrant la portière.
Je sors à mon tour de la voiture et vois mon épouse ,tout sourire ,par delà le capot.L’homme lui caresse les fesses sans aucune vergogne et lui parle tout bas à l’oreille...
L’autre monsieur nous rejoint et demande très poliment de pouvoir participer à nos ébats .Il est nettement plus âgé, moustachu et négligé. Néanmoins, mon épouse dans son état d’excitation accepte . Il nous suggère de nous enfoncer un peu dans la forêt car les patrouilles de police ne sont pas rares, ici.
Ces messieurs nous guident donc dans un chemin sombre et soutiennent ma femme qui marche difficilement sur ses talons. Le premier ne quitte plus ses fesses de sa main,subjugué sans doute par leur galbe parfait et l’autre la tient par la taille, titillant ses seins.
Elle évite leurs baisers sur la bouche, ils se rattrapent donc en lui embrassant le cou et les épaules dénudées. Après quelques mètres ils stoppent notre marche et ils la positionnent en avant, écartant ses jambes en compas, cambrant son cul pour le lui caressser,le lécher...Je passe devant pour me faire gober la bite.
Un de nos amis plonge alors des doigts dans la chatte (qu’on entend bien lubrifiée) et l’autre passe sous elle pour lui manger les tétons et les étirer. Leurs silhouettes pornographiques qui s’agitent sous ce clair de lune estival a quelque chose de surréel.
Elle jouit assez vite sous leur caresses en se tenant à ma verge .Elle gémit doucement puis crie son soulagement .
Ils me demandent alors si ils peuvent la prendre , elle me fait signe qu’elle est ok. Mais ,hélas,ils n’ont pas de capotes et moi non plus...
les sucer ne branche pas trop mon épouse ,ce sont des inconnus et elle n’aime pas trop boire le sperme ...
Ils la déshabille donc complètement pour l’admirer et se branler pendant qu’elle prend les positions qu’ils demandent.
- " écarte tes jambes, montre ton cul, met toi un doigt, etc ... " Elle obéit docilement, instinctivement, presque,tant elle a envie de leur faire plaisir.Ces deux types sympathiques ne la laissent pas indifférente .
Finalement ,je me masturbe avec eux en me délectant du moment.
A l’ordre ,lancé par un des deux compère ;
- " sors ta langue ,salope !", une idée me vient ; je m’approche, l’accroupis et lui présente mes couilles qu’elle lèche avidement. Les deux hommes se rapprochent et subissent le même traitement. On se branle donc maintenant au dessus d’elle , nue sur ses talons, qui passe rapidement de couilles en couilles avec sa langue.Elle "travaille" plutôt bien ,ce soir.
Ce traitement efficace nous ravis et nous jouissons à tour de rôle sur ses seins et son visage.Je l’essuies avec sa robe-nuisette en soie . En marchant vers les voitures , les commentaires flatteurs de nos deux partenaires d’un soir touchent mon épouse qui en rit de bon coeur.Ils gardent des mains très baladeuses et les fesses claquent encore un peu dans le sous-bois,jusqu’aux voitures .Une façon de la remercier primitive et sexy me dis-je...

Pendant qu’elle se rhabille de façon "classique", le plus gentleman de ces messieurs insiste pour que je prenne son numéro de portable ; il veut ab-so-lu-ment nous inviter au restaurant,dès le lendemain .
Mon épouse lui plait terriblement et il veut la revoir coûte que coûte. Toutes considérations sexuelles mises à part ; il en est fan !Il la trouve belle et drôle etc...Une drague décalée et super rapide en quelque sorte .Il est étonnant .
J’hésite devant cette demande un peu louche ,mais mon épouse me souffle qu’elle a adoré sa voix, ses mains, ses doigts surtout et que :
- ..."pourquoi pas ? "

Je le rappellerai presque un an plus tard, mais c’est une autre histoire ...

4 Commentaires

  • Génial Merci !

  • C’est du straight ! pas trop de sentiments, du dur et du direct.
    Nous sommes dans le hard-core ! Le candaulisme n’est pas très présent, mais ça détend ! ça change des récits intellectualisés.

  • Certes,je le pourrais si mes souvenirs (nombreux )me reviennent en ordre ...
    Pour l’instant,je raconte nos dernières aventures car"l’amant"actuel de mon épouse en est un personnage principal.C’est donc encore frais et comme ça, je ne mélange pas trop les anecdotes .
    Ps .Mais j’essaierai un jour de vous parler des premières fois ...

  • J’ai cliqué sur votre pseudo pour lire le début de vos aventures mais vous commencez avec cette soirée. Pourriez vous nous faire le récit de vos débuts ? La première fois, c’était comment ?
    Merci

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription