Accueil > Découvrir le candaulisme >Comprendre >Histoire et candaulisme >

Origine historique de la pratique du candaulisme

JPEG - 191.3 ko

Le terme Candaulisme a pour origine l’histoire du dernier roi de la dynastie des Héraclides qui règne sur le royaume de Lydie, le roi Candaule né en 741 avant J.C qui n’est autre qu’un descendant d’Héraclès (Hercule pour les Romains). En effet, tout commence quand, pour punir Héraclès d’un meurtre commis dans l’un de ses trop fréquents accès de fureur, les dieux décident un jour de vendre Héraclès comme esclave.

Hadès, divinité prompte et âpre au commerce, mène l’affaire rondement et vend le bel athlète à la reine de Lydie, Omphale, une des cinquante filles de Thespios, le roi de Thespis (ville proche de Thèbes). Omphale sera une veuve sévère. Héraclès, ravale alors son orgueil sans trop de peine, et accomplit pour sa maîtresse des tâches après lesquelles les Douze Travaux ne sont que douces fanfaronnades. Accessoirement employé à nettoyer le royaume de sa belle, des brigands et autres monstruosités qui l’infestent, il est aussi contraint d’assouvir les passions de la reine, dominatrice chevronnée...

Au terme de plusieurs années de soumission, Héraclès est affranchi par les dieux, qui l’estiment libéré du joug de son agressivité irrépressible et inconsidérée. Il est devenu un être civilisé, conscient de tous ses actes, bref, responsable ! Mais cet affranchissement est devenu inepte, car l’esclave, tombé éperdument amoureux de sa reine, choisit de se lier définitivement à elle et d’en faire son épouse...

PNG - 111 ko

Candaule est ainsi un descendant d’Héraclès. Il succède sur le trône de Lydie à son demi-frère Lamos. Son histoire nous est parvenue grâce aux récits d’Hérodote (480 – 425 avant J.C), voici donc le récit :
Nous sommes en 685 avant J.C, Candaule règne sur le Royaume de Lydie, il est réputé pour son immense fortune, son goût prononcé pour l’art et le luxe. Il aime briller, être reconnu par tous.
Candaule est marié et très épris de son épouse Nyssia qui est une reine d’une exceptionnelle beauté, dont la grâce légendaire ne fait pas ombrage à un caractère fière et déterminé.

Candaule qui cherche sans cesse la reconnaissance de ses proches propose à Gygès (né en 704 avant JC) l’officier de sa garde personnelle qu’il a en haute estime, d’assister au coucher de sa reine. Gygès refuse tout d’abord cette offre qu’il juge incongrue, mais face à l’insistance répétée de son roi, Gygès cède. Alors qu’elle se prépare pour la nuit, Nyssia perçoit la présence de Gygès.

Elle feint de ne s’apercevoir de rien, mais convaincue de la volonté d’humiliation de son mari, elle se promet de se venger. Le lendemain, elle convoque Gygès afin de laver l’affront dont elle a le sentiment d’être victime et elle lui fait l’offre suivante : être exécuté ou bien tuer Candaule et s’emparer du trône afin d’en faire sa reine.

Candaule est assassiné à l’arme blanche par Gygès pendant son sommeil. Une fois sur le trône Gygès fait face à une violente opposition des personnes qui n’acceptent pas son accession au trône. Toute velléité sera effacée par la Pitie de Delphes qui confirmera Gygès dans sa royauté. Pour remercier l’oracle, Gygès fait don au sanctuaire de très nombreux objets d’or et d’argent comme c’est la coutume à l’époque.

Inscription