Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Offrir son épouse ou offrir à son épouse...

! Signaler un contenu abusif

Bonjour, nous sommes un couple de la bonne quarantaine et depuis quelques mois, j’ai (monsieur) demandé à mon épouse de jouer les dominantes. En effet, je me suis rendu compte que mes envies de soumission à son égard prenaient de plus en plus de place dans mes fantasmes mais aussi dans mes besoins réels. Suite à cette demande et acceptation de jouer le jeu par mon épouse, elle est naturellement devenue ma Reine, et je suis presque tout le temps "encagé", à la recherche de tous les moyens pour lui apporter de nouveaux plaisirs que mon côté "macho" ne pouvait pas lui offrir. Mes nombreuses recherches sur le net vont souvent dans le même sens et c’est naturellement que j’ai proposé à ma Reine de prendre des amants pour son plaisir et c’est là que je suis très étonné de lire les commentaires de candaulistes affirmés et de pseudo-candaulistes-fantasmeurs qui parlent d’offrir sa femme à un ou des autre(s) homme(s) alors que dans mon esprit, je vois plutôt la chose comme offrir un homme à ma femme. De plus, les termes utilisés comme salope, chienne, pute... pour moi devraient être utilisés dans une relation d/s où l’homme est dominant et où il impose à sa soumise des relations sexuelles avec d’autres mais là, on ne parle plus de candaulisme...
Qu’en pensez-vous, Mesdames et Messieurs ?

8 Commentaires

  • Je suis tout à fait en accord, je pense que c’’est offrir un ou des hommes à ma " reine " et non de l’offrir à d’autres

  • Excellente remarque et excellents commentaires. L’on peut aimer dominer ou être dominer pour l’homme comme pour la femme. Le champ dès possible est infini comme les plaisirs qu’ils procurent... Mon ex femme aimait être dominer, offerte a mon meilleur ami et complice qui en profitait allègrement. Malgré les mots crus et actes torrides, il lui faisait la bise de jour avec un profond respect entre nous trois... comme quoi.

  • Tout simplement "juste" !! merci de remettre les choses à leur place.

  • Pour moi (jack1950) quand j’ai proposé a ma femme de prendre un amant, il n’a jamais été question que je lui offre un amant. Une fois qu’elle a acceptée cette idée, elle s’est mise elle même a chercher l’amant idéal pour elle. Oui je lui ai suggéré quelques hommes dont l’un de mes amis qui je le savais avait envie d’elle. Mais jamais je ne lui ai offert un amant. Elle est suffisamment grande que pour se les choisir elle même, avec mon accord bien sur. La seule exigence de mon épouse, est que j’accepte qu’elle ait des sentiments pour ses amants, car sans cela elle ne pourrait pas s’offrir a ses amants tel qu’elle le vœux. Oui j’ai accepté cette condition car d’un autre coté cela réduit aussi le nombre de ses amants mais lui permet aussi que les connaissant bien elle peut s’offrir a eux sans protection ( ce qui était aussi l’un de mes souhaits) Mais pour moi c’est aussi ainsi la vraie définition du candaulisme, " la femme qui prends son plaisirs avec ses amants avec l’accord bienveillant de son mari " " son mari qui éprouve lui aussi le plaisirs de savoir sa femme entre de bonne mains ".

  • Tout à fait en phase avec cette analyse.
    Au début de notre libertinage nous allions plutôt en sauna libertin pour profiter des installations et si d’aventure elle y croisait un autre mâle, elle s’offrait un "extra".
    Je n’étais là que pour éloigner les importuns et préposé aux préservatifs pour lui éviter une trop longue coupure pour passer des préliminaires à la "chose sérieuse".
    Et le jour elle a choisi de prendre un véritable amant régulier et touts les conditions réunies, le préposé aux préservatifs devenait inutile.
    Je suis donc devenu le préposé de leurs menus plaisir, à leur demande leur apporter un café ou une boisson, un petit en cas, une serviette pour éponger certains débordements, etc.

  • Pour ma part, je pense qu’il ne faut surtout pas enfermer le mot de candauliste dans une catégorie fermée... cette déviance sexuelle est multiforme.
    Il s’agit de ressentir ces émotions exceptionnelles et très particulières en demandant à, partageant, voyant, entendant, sachant : notre compagne dans les bras d’un autre homme.
    Certains pensent que leur vision de la chose est la bonne, si cela leur fait plaisir, c’est leur droit... par contre merci de ne pas dénigrer les approches des autres, quelles qu’elles soient.
    L’approche de « complexite » fait partie des nombreuses possibilités, ce n’est pas la mienne, mais ce sera avec plaisir que je lirai ses récits dès l’instant qu’ils font naitre de l’émotion. Je reconnais que j’apprécie de lire, ou de comprendre, qu’il y a au milieu des jouissances diverses et variées, de l’amour entre les deux membres du couple... soit pendant l’action, soit après... mais après tout, ce n’est pas vraiment indispensable dès l’instant que chacun y trouve son plaisir.

  • Bonjour
    Pour ma part Avis partager nous offrons la possibilite de faire pour unnplaisir commun rien d autre.

  • Je suis en phase avec votre vision des choses, pour moi le candauliste passe par la possibilité pour mon épouse de s’offrir des parenthèses de plaisir, elle le fait à sa guise et avec mon accord.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription