Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Offerte par son homme

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,
suite a l’excellent article "Yeux bandés" publié il y a quelques jours, voici mon expérience sur ce sujet.

En 2011, j’ai pris contact avec un homme et sa maitresse via internet. Rapidement nous nous sommes mis d’accord sur une expérience : Offrir sa femme les yeux bandés.

Le RDV était pris au parc de vaugrenier dans le 06. Je me gare et ils arrivent ensuite.
Lui et moi descendons et elle reste dans la voiture. Nous échangeons nos places.
Elle était dans la voiture, yeux bandés et vêtue d’un long manteau.

Elle devait lire une enveloppe que lui avait laissé son homme. Mais ne devait pas me regarder puis remettre de suite son bandeau. La lettre disait en substance : "tu appartiens a cet homme pendant la séance. tu lui obéis sans jamais tenter de le voir."

Elle remit son bandeau et je lui demandais d’ouvrir son manteau. Elle ne portait que des bas et des talons aiguilles, ainsi qu’un collier de chienne.
Je la caressais et passais ma main entre ses cuisses : quelle douceur !

Puis a la demande de son homme/maitre, je devais la balader quelques instants en laisse pour qu’il prenne des photos. Je sortis de la voiture et alla de son côté pour l’attacher a sa laisse. je l’aida a sortir (pas facile les yeux bandés) et après quelques pas, je l’amenais au capot de la voiture. Je la plaqua contre celui-ci et souleva son manteau : ses fesses rondes et douces s’offraient a nous deux. Il prit des photos pendant que je la fessais et lui caressait l’entre cuisses.

Puis nous remontames dans la voiture : elle et moi. Lui restait dehors a mater par les vitres. Il m’avait laissé un appareil photo dans la voiture pour que je puisse lui faire part de ma vision. Je pris quelques photos pendant la séance.

Elle, débarrassée de son manteau et toujours les yeux bandés, était maintenant entièrement nue et offerte. Je sentais sa respiration, ses frémissements... quelles agréables sensations !

Offerte à mes envies, je la caressais, léchais ses têtons durs, mordillais ses cuisses, caressais ses jambes... et introduisis un puis plusieurs doigts dans sa fente.
Doucement puis plus vite, ses gémissements vinrent rapidement. Elle dégoulinait de cyprine. Visiblement elle prenait son pied, et moi aussi.

Puis elle suca goulument mes doigts de son odeur, de son excitation...
Avoir les yeux bandés semblait lui décupler ses autres sens. De plus l’avoir en laisse, tirant quelques peu sur celle-ci lui rappelait certainement sa condition d’offrande..

Enfin je la fis se mettre a 4 pattes, me laissant ses 2 orifices a discretion.

Elle portait un plug rouge (je m’en souviens bien). Je jouais avec, lui retirais, le remettais, la caressais avec... son anus offert était a ma merci.
Et en même temps, je continuais a introduire mes doigts en elle. Elle gémissait, était encore toute mouillée.
Un régal pour les sens !

- " Maintenant c’est a ton tour de t’occuper de moi " lui ordonnai-je en l’amenant en laisse a mon pantalon. Je sortis mon sexe et la laissait me prendre en bouche. quelle bouche !!
- " suces mes couilles " lui dis-je. Avide de plaisir, elle s’éxécuta immédiatement. Jamais je n’eu a dire 2 fois les choses : elle était esclave et elle aimait visiblement (c’est le cas de la dire)

Je jouis alors mais ni sur elle, ni en elle - son homme ne préférant pas.
Je m’essuie alors rapidement et lui ordonna de lécher mes couilles. Mais après quelques secondes, elle remonta me lécher le sexe entièrement : elle recherchait le sperme !
Sa langue récupéra quelques gouttes, elle me prit en bouche entièrement : toujours en quête de mon plaisir blanc...

Enfin il était temps de nous séparer. "rhabilles-toi !" lui ordonnais-je. Elle s"éxécuta et je sortis de la voiture. Son homme/maitre et moi échangeames quelques sensations sur cette expérience, sur madame et nous nous séparames.

Jamais sa femme, son esclave, sa maitresse ne me vit. C’était le jeu. Et j’aime a l’idée que peut-etre je les recroiserai dans la rue, et seuls lui et moi saurions !
J’aime a l’idée qu’elle a dû pendant quelques temps se poser des questions sur l’homme qui la posséda quelques minutes. Que l’homme a qui elle parle dans la rue, ou avec qui elle travaille est peut-etre cet homme qui la posséda...

Je ne rêve que d’une chose : réitérez cette expérience.

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription