Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Obsession et frustration

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,

Tout d’abord, super site sur lequel je n’ai pas peur d’être jugé..

Je suis en couple depuis 3 ans avec une femme magnifique dans son corps et magnifique dans sa tête. Nous avons un amour fort et fusionnel l’un pour l’autre et construisons une belle vie de famille.
Nous faisons l’amour régulièrement et de ce côté ci, ras. Bref, tout va bien !

Ce qui m’amène c’est que trottent dans ma tête des pensées régulières voires très régulières dz voir ma femme prendre du plaisir avec un autre homme, voire même plusieurs autres hommes.
Je vais souvent sur des sites porno, rubrique "cuckold" sur lesquels je recherche LA video qui sera le plus en lien avec le(s) scénario(s) de mon fanstasme et dans laquelle j’imaginerai le mieux ma femme.
Lors d’une soirée avec des amis, pour délirer et nous moquer un peu des gens qui se tripote la nouille devant leur ordi, nous avons été sur un Chat rulette. Elle s’est de suite mise devant la cam et a tiré sur son pull décolleté pour le décolleter encore plus laissant apparaitre ses seins généreux. Histoire de rigoler un peu plus... J’ai eu une forte montée d’adrénaline dû à la jalousie ("hey mais qu’est ce que tu fais ?!" Pensais-je). Puis après coup d ’exitation.
Lorsque nous faisons l’amour, c’est aussi présent. J’imagine que c’est pour un autre dès l’instant qu’elle se dresse de lingerie affriolante, j’imagine être un autre dès l’instant qu’elle m’embrasse, qu’elle me touche. Puis quand je suis en elle, je ne peux me contenir lorsque lui caressant le visage jusqu’à effleurer ses lèvres elle se met à me sucer un doigts, puis 2 doigts... Bref, tout un monde que je garde pour moi...
"Parle lui en me direz-vous", c’est ici que mon problème commence. Elle est exclusive et fidèle et me demande le même respect (Pas de problème, je n’ai aucune envie pour d’autres femmes). Elle est attachée à ses valeurs, teintées de féminisme dans lesquels une femme ne peut pas être une femme objet.

J’ai tenté une "percée" un soir où nous étions tous les deux. Un soir où nous buvions du vin. Un soir qui devait se terminer par un gros câlin.
Je lui disais comme je l’aimais et comme je ne voudrais jamais la perdre et elle me rassurait. Puis, de l’amour en général, puis, de fils en aiguille à ce que j’insinu que pourquoi pas un plan à trois, "mon plaisir, c’est de te voir prendre du plaisir" etc... prendre la température quoi. Et bien elle était froide la température.
Sa réaction : "toi ça ne te dérangerai pas de me partager ?! Non je pense que tu ne le supporterai pas non !" "Et puis tu n’as pas peur que je prenne plus de plaisir avec l’autre qu’avec toi ?! Que j’en tombe amoureuse ?!" Elle en avait les larmes aux yeux... :(
Moi, décontenancé : "Si si oui oui, le prend pas comme ça, t’inquiète..." car déjà vu la réaction tendue et puis aussi le fait que je ne sais pas en effet si je serai vraiment si open que ça dans la réalité.
Résultat, elle a mis son pyjama et hors de question de faire l’amour ce soir là. Le landemain,j’ai fait une pirouette en lui disant que ce que je voulais dire c’est que je préfèrai qu’on fasse ça plutôt qu’elle me quitte un jour peut-être... bref je me suis échappé.
Aujourd’hui, bien évidemment, mon fantasme ne m’a pas quitté.

Je n’ai pas vraiment de question du coup car j’ai bien senti le blocage sur le sujet mais j’espère pouvoir lire qques réactions face à ce récit. Et puis j’avais besoin de me confier je crois..

15 Commentaires

  • J’imagine même que nous déciderons tout cela ensemble. Le choix de l’amant, bien sûr je lui laisse. Le but étant qu’elle se fasse du bien

  • Une petite remarque retardataire :
    Il faut tout de même mettre une chose au point : ce n’est certainement pas toi qui va offrir ta femme à un autre homme mais elle qui va accepter de S’OFFRIR à un amant. C’est elle qui décidera : quand, ou et avec qui, devant qui. Si cela ne se passe pas ainsi cela veut dire "qu’elle se sent obligée de le faire". Et là, mauvais plan pour que ça dure.

  • Vous pouvez compter sur moi Monsieur Tyroler ! :-)

  • Il y a aussi la question de son vouloir à elle et des possibilités qu’elle pourrait amener. Commencer très lentement. En parler souvent. Attention de ne pas en arriver au harcèlement, et de ne pas en parler toujours lorsque vous faites l’amour. Elle pourrait en arriver à ne plus désirer le faire de peur de vos insinuations. "Distillez" les moments. Une soirée au restaurant, un tête à tête à la maison, lors d’une promenade en amoureux. Toujours pendant des moments romantiques. Essayer petit à petit de l’amener à faire quelques premiers pas dans l’exhibitionnismes softs puis de plus en plus hards. Voir son degrés d’excitation lorsqu’elle portera un chemisier assez transparent pour laisser deviner des mamelons ou un décolleté assez ouvert sans soutien gorge, ou un jupe courte sans culotte. ...etc. Le plus dur : c’est de rester patient, très patient, même si vous voyez que ça commence à marcher. Sans toutefois lui laisser croire que vous abandonnez l’idée. Distillez de temps en temps une goute de votre fantasme que vous aimeriez la voir faire(jamais la même) : une exhibition légère, un flirt au cour d’une fête avec un inconnu qui ne lui est pas indifférent, une caresse innoportune devant vous de la part de ce même invité.
    C’est à vous de doser les messages et les demandes. Tout doit "être perfusé".
    Après, il faut bien comprendre que pour certaines femme, prendre un amant : MÊME AVEC VOTRE ACCORD OU A VOTRE DEMANDE, C’EST IMPOSSIBLE.
    Et là, ne pas insister.
    f.tyroler2@orange.fr

  • Pas de soucis :-)

  • http://www.candaulisme.com/convaincre-ma-femme-a-un-trio-ou-au-candaulisme

    Hello Maatkare,

    J ai retrouvé la contribution ci-dessus. C’est dans un des commentaires. Par contre, pardonnez-moi mais ce n’est en effet pas vous... Désolé :S
    A force de lire des articles sur le sujet mon esprit louche... :)

  • Euh... J’ai dit ça moi ? Je ne crois pas... Donnez moi un lien ?
    Je partage tout à fait ce point de vue concernant les sentiments. Pour moi il est hors de question que mon homme aime une maîtresse. Je tiens à ce petit privilège ;-)

  • La bienveillance vous caractérise. J’apprécie votre état d’esprit. Merci pour vos messages. J’ai même le droit à un message de bienvenue du proprio ! :)

    Le message de Piers39 me rassure : sa réaction est classique.
    Le message de Tyroler aussi : l’utilisation de sextoy pour instiller ce fantasme en elle. On ne l’a jamais fait mais elle n’est pas contre.
    Le message du proprio qui si j’ose traduire me dit t’inquiète, on est un peu près tous passé par là.
    Maatkare, je ne suis pas tout à fait en phase... Après, tout dépend de comment on aborde le sujet et il y a plusieurs sortes de candaulisme. Le mien sacralise son plaisir mais l’objetise également car je souhaite offrir son corps, le partager et de son point de vue à elle je pense que c’est comme ça qu’elle va le persevoir. D’autant plus que je rejette l’idée qu’elle puisse avoir des sentiments pour ses amants que je souhaite être des amants de passage qu’ils ne soient que des instruments pour son/notre plaisir. Vous l’aurez compris, je ne ferez rien qui puisse détruire notre couple et qu’elle développe des sentiments pour un autre serait destructeur pour moi. Or, arrêtez moi si je me trompe, mais dans les commentaires que vous faisiez sur une autre contribution, vous disiez que les femmes ont besoin d’avoir des sentiments pour les personnes avec qui elles couchent et que c’est comme ça.
    Par contre, je vous le dis tout net, vos messages me conforte dans ce fantasme et j’irai jusqu’à remplir cette piscine au goutte à goutte pour que l’on puisse un jour se baigner dedans. Il ne manque plus qu’à ce que je sois rassurer sur l’issue d’une telle pratique. Une quête peut-être impossible me direz-vous..

  • Tout à fait d’accord avec Maat ! Dans le contexte du candaulisme, s’il doit y avoir objet (de fantasme), ce serait plutôt le complice.

  • Juste une petite remarque... Je ne vois pas pourquoi ce fantasme candauliste devrait être en contradiction avec les principes féministes de Madame. Je dirais même que c’est sans doute la seule pratique qui met la femme en avant, c’est son plaisir, son épanouissement qui est visé, sans aucune demande de contrepartie. Ce n’est pas une "objetisation" de la femme, mais au contraire la faire passer avant soi. Si je poussais un peu le bouchon, je pourrais dire que c’est la sacraliser...
    En tous cas, c’est peut-être une piste pour qu’elle comprenne et accepte la chose.
    Bon courage !

  • Ceci dit cher Tom, vous en parlez ici c’est déjà un progrès.
    Car je pense qu’au début, le plus dur c’est d’avoir le sentiment d’être seul à éprouver ce désir et ne pas savoir quel en est l’origine et puis il faut gérer les contradictions (désirs candaulistes et jalousie), enfin bref c’est jamais simple !!!
    En suite on a le sentiment de ne pouvoir partager ça avec personne car c’est honteux, être excité à l’idée d’être cocu, quel perversion.
    Mais tous ça va se résoudre avec le temps et puis j’ai crée le site pour essayer d’apporter une réponse à toutes ses difficultés qui engendrent de la souffrance.
    Tous les candaulistes qui interviennent ici peuvent t’apporter leurs points de vue et parfois ça fait du bien.
    Alors je te dis bienvenu Tom et n’hésite pas à t’exprimer ici, le fait d’en parler c’est une façon d’apprivoiser ses désirs.
    Bonne soirée

  • On est assez complice sans pour autant discuter de nos fantasmes. C’est un terrain glissant pour moi face à ses convictions féministes/anti femme objet. Le but pour moi c’est surtout qu’elle ne me juge pas et que ce fantasme, peut-être passager ne détruise pas notre couple. C est la prunelle de mes yeux. Comme dit dans mon texte je ne suis pas sûr du tout que je supporterai de la voir prendre du plaisir avec un autre. Paradoxalement, je suis jaloux... quand Tyroler m explique que sa femme ne voulait pas qu’il la voit, moi au contraire, il faudrait que je maitrise tout. Je n assume pas mon fantasme... je culpabilise meme de vous l avoir écrit... La possibilité qu elle tombe amoureuse de l autre m’est insupportable et me freine moi même dans le besoin de réalisation de ce désir sans le faire disparaitre. Aller y en a peut-être un qui vas me dire que j’ai besoin d’aller voir un psy :)
    Je voudrai que ça arrive une fois comme ça, pour voir. En toute sécurité. Parce que je ne saurais vivre sans elle.
    mais je sais que si on vivait vraiment ça ne se passera pas comme ça. j’ai vu pas mal de témoignages de personnes qui se sont sentis pris comme dans un torrent à ne plus réussir contrôler leur fantasme et à le regretter...
    peut-être que celui-ci devrait définitivement rester dans ma tête...

  • Ce n’est pas en une seule discussion que les choses vont se régler… Et la réaction de madame est somme toute assez classique… Il faut juste prendre le temps !
    piers39@icloud.com

  • Je n’ai pas vraiment de solution (celle de Tyroler me semble pas mal), mais je veux juste te dire que je te soutiens. J’ai connu la même situation dans une précédente relation, et c’est vrai que ça tourne vite à l’obsession.

    Vous ne parlez jamais de vos fantasmes, de manière plus générale ? De vos envies ? ça pourrait contribuer à créer un climat propice aux confidences...

    Bon courage en tout cas.

  • A l’époque, j’avais très peur de sa réaction. En plus elle m’avait bien dit que si j’insistais elle me quitterait. Alors j’ai dévié ma proposition : j’ai acheté un godemichet de taille normale et un vibromasseur. Petit à petit, même si elle comprenait le message, non seulement elle s’y habituait mais il lui arrivait de me demander la double pénétration avec le gode. Et elle y prenait un sacré bon pied. A la fin de sa 2ème demande je lui ai simplement dit que ce serait peut être mieux avec un "gode vivant". Sans être en colère (comme les fois précédentes), alors qu’elle était encore sous l’influence de sa forte jouissance elle m’a tout simplement dit : " si je disais oui, je suis sûre que tu ne supporterais pas de me voir avec un autre mec". Elle avait, là, engagé la conversation sur LE sujet. Le retournement à duré plusieurs semaines jusqu’au jour ou elle a accepté de s’exhiber, à moitié nue, puis complètement. Devant mes réactions-de fortes érections-de non jalousie, elle a fini par dire qu’elle était d’accord pour faire un premier essai à condition que je ne la regarde pas faire. C’est le soir ou elle a fait sa 1er fellation à un routier dans les WC pour invalides d’une aire de repos d’autoroute. Peut être t’y prendras-tu autrement, mais pour moi cela nous a amenés à 15 années merveilleuses de candaulisme, triolisme et exhibitionniste.
    Je te souhaite de réussir. Tiens nous au courant.
    f.tyroler2@orange.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription