Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

nouvelles histoire avec un couple cuckold

! Signaler un contenu abusif

Je ne résiste pas au plaisir de vous raconter un autre moment de ma relation avec Jeanne et Jacques. Ils ont découvert la relation cuckold avec moi . Jacques était dorénavant soumis à sa femme, elle contrôlait sa sexualité, ses érections, ses éjaculations. Elle aimait qu’il me suce avant mais surtout après que je l’ai prise. Notre relation a duré un peu et nous avons laissé tomber les capotes assez vite après avoir fait un test. Jacques appréciait de gouter mon sperme sur ma queue qui sortait de sa femme, il a aussi découvert qu’il adorait laper le sperme chaud qui s’écoulait de la chatte ou du cul de son épouse adorée. Notre séance devenait de plus en plus hard, Jacques jouant à merveille le rôle de lope soumise prête à satisfaire les caprices de sa femme.
Dans l’histoire que je voulais vous raconter, Jacques n’était pas là, avec nous mais grâce à à facetime, merci la technique moderne, il allait tout voir. J’ai rejoint Jeanne chez eux. Je l’ai trouvé habillée comme je l’exige, sexy, élégante. Jupe, bas, talon, chemisier transparent. Jacques m’a demandé comment je la trouvais, il était fier d’être le mari de cette femme superbe. Pour toute réponse, j’ai attiré Jeanne et je l’ai embrassée en lui passant la main sous la jupe. Je lui ai massé l’entrecuisse, un moment. Elle gémissait et m’a remercié en disant « ça ne n’est pas mon mari qui pourrait m’exciter comme ça…. Viens là… » Jacques s’est approché « assieds-toi…. » il a baissé les yeux, son plaisir était manifeste mais il ne savait pas ce qui allait arriver. Jeanne a pris un sac en plastique noir, en à sorti un plug argenté, un tube de gel lubrifiant, des pinces à seins et une corde.. Debout et penche toi, Jacques a deviné et s’et exécuté et ouvrant son cul. Elle lui a passé une bonne couche de gel et a commencé à l’enculer avec le plug. Le cul bien pris, elle l’a attaché à une chaise, lui a posé les pinces à seins et a allumé son ordinateur en réglant le facetime. Sympa, Jeanne lui a laissé un verre avec une longue paille pour qu’il puisse boire. « On peut y aller » elle m’a lancé ça en embrassant, en remerciant son mari et en lui souhaitant une bonne soirée de cocu.
Jeanne ne savait pas où je l’emmenais. Ni qui elle allait rencontrer…
Nous avons pris un taxi, j’ai caressé Jeanne en disant au chauffeur qu’il pouvait se rincer l’œil si il voulait. Ce qu’il a fait tout le trajet, j’avais sorti les seins de Jeanne et elle avait les cuisses bien ouvertes. Au moment de payer, il m’a demandé si il pouvait toucher « bien sur, c’est une bonne salope… » il a passé la main sous la jupe, lui a doigté la chatte et a léché son doigt avec gourmandise… Jeanne était gênée, troublée, honteuse. « et si je reprends le même taxi, un jour. Il va me reconnaitre et…. » « et tu verras bien… Allez avance, tu es attendue » Nou sommes montés vers le huitième étage, nous avions une vue superbe sur Paris. L’ami qui nous recevait était charmant, un peu trop à mon goût. Je lui ai rappelé que Jeanne était une femme qui aimait le sexe hard et se considérais comme une vraie salope quand elle était avec moi. Elle voulait être traitée comme telle… Je l’ai prise dans mes brais, je l’ai embrassé tendrement en lui arrachant littéralement son chemisier et en pinçant ses tétons. Franck, l’ami, avait préparé son salon, une caméra tournai et nous l’avons branchée pour que Jacques nous voit. J’ai tiré Jeanne par les tétons pour l’amener dans le champ et la présenter officiellement à Franck. « Je te présente Jeanne qui est là pour son plaisir et celui de son mari. Elle ne peut rien refuser, tous ses orifices te sont ouverts du moment que tu as une capote. » je sais que Jacques allait apprécier cette entrée en matière. Nous avons passé la soirée à profiter du corps de Jeanne qui se laissait aller à toutes nos envies avec gourmandise. Elle a gouter pour la première fois à la double pénétration, solennellement, face caméra, elle a annoncé à son mari ce qui allait lui arriver et qu’elle avait envie « de sentir deux queues lui éclater les trous… » Jacques devait bander comme un âne. Pour finir, Franck à pu lui jouir dans la bouche, avant d’avaler sa dose de sperme, elle l’a montré à son mari en ouvrant la bouche et en jouant avec la langue et le sperme dans sa bouche. Jeanne était devenue une vraie actrice porno. Fatigués, nous sommes revenus sagement en taxi. En rentrant, nous avons trouvé Jacques avec le sourire aux lèvres. Il avait jouit sans tout seul, tellement excité qu’il a giclé comme ça. Jeanne a ri, elle a essuyé le foutre avec ses doigts et l’a fait lécher à son mari avant de le détacher. Jeanne m’a proposé de dormir avec elle, ce que j’ai accepté avec plaisir. Jacques est allé préparer son lit dans la chambre d’ami d’où il a pu entendre que je m’occupais de sa femme au réveil. Cette coquine est allé le chercher pour qu’il me suce un peu avant d’aller préparer le petit déjeuner.

1 Commentaire

  • Je ne résiste pas au plaisir de vous raconter un autre moment de ma relation avec Jeanne et Jacques. Ils ont découvert la relation cuckold avec moi http://www.candaulisme.com/rencontre-avec-un-couple-cuckold-mr-soumis. Jacques était dorénavant soumis à sa femme, elle contrôlait sa sexualité, ses érections, ses éjaculations. Elle aimait qu’il me suce avant mais surtout après que je l’ai prise. Notre relation a duré un peu et nous avons laissé tomber les capotes assez vite après avoir fait un test. Jacques appréciait de gouter mon sperme sur ma queue qui sortait de sa femme, il a aussi découvert qu’il adorait laper le sperme chaud qui s’écoulait de la chatte ou du cul de son épouse adorée. Notre séance devenait de plus en plus hard, Jacques jouant à merveille le rôle de lope soumise prête à satisfaire les caprices de sa femme.
    Dans l’histoire que je voulais vous raconter, Jacques n’était pas là, avec nous mais grâce à à facetime, merci la technique moderne, il allait tout voir. J’ai rejoint Jeanne chez eux. Je l’ai trouvé habillée comme je l’exige, sexy, élégante. Jupe, bas, talon, chemisier transparent. Jacques m’a demandé comment je la trouvais, il était fier d’être le mari de cette femme superbe. Pour toute réponse, j’ai attiré Jeanne et je l’ai embrassée en lui passant la main sous la jupe. Je lui ai massé l’entrecuisse, un moment. Elle gémissait et m’a remercié en disant « ça ne n’est pas mon mari qui pourrait m’exciter comme ça…. Viens là… » Jacques s’est approché « assieds-toi…. » il a baissé les yeux, son plaisir était manifeste mais il ne savait pas ce qui allait arriver. Jeanne a pris un sac en plastique noir, en à sorti un plug argenté, un tube de gel lubrifiant, des pinces à seins et une corde.. Debout et penche toi, Jacques a deviné et s’et exécuté et ouvrant son cul. Elle lui a passé une bonne couche de gel et a commencé à l’enculer avec le plug. Le cul bien pris, elle l’a attaché à une chaise, lui a posé les pinces à seins et a allumé son ordinateur en réglant le facetime. Sympa, Jeanne lui a laissé un verre avec une longue paille pour qu’il puisse boire. « On peut y aller » elle m’a lancé ça en embrassant, en remerciant son mari et en lui souhaitant une bonne soirée de cocu.
    Jeanne ne savait pas où je l’emmenais. Ni qui elle allait rencontrer…
    Nous avons pris un taxi, j’ai caressé Jeanne en disant au chauffeur qu’il pouvait se rincer l’œil si il voulait. Ce qu’il a fait tout le trajet, j’avais sorti les seins de Jeanne et elle avait les cuisses bien ouvertes. Au moment de payer, il m’a demandé si il pouvait toucher « bien sur, c’est une bonne salope… » il a passé la main sous la jupe, lui a doigté la chatte et a léché son doigt avec gourmandise… Jeanne était gênée, troublée, honteuse. « et si je reprends le même taxi, un jour. Il va me reconnaitre et…. » « et tu verras bien… Allez avance, tu es attendue » Nou sommes montés vers le huitième étage, nous avions une vue superbe sur Paris. L’ami qui nous recevait était charmant, un peu trop à mon goût. Je lui ai rappelé que Jeanne était une femme qui aimait le sexe hard et se considérais comme une vraie salope quand elle était avec moi. Elle voulait être traitée comme telle… Je l’ai prise dans mes brais, je l’ai embrassé tendrement en lui arrachant littéralement son chemisier et en pinçant ses tétons. Franck, l’ami, avait préparé son salon, une caméra tournai et nous l’avons branchée pour que Jacques nous voit. J’ai tiré Jeanne par les tétons pour l’amener dans le champ et la présenter officiellement à Franck. « Je te présente Jeanne qui est là pour son plaisir et celui de son mari. Elle ne peut rien refuser, tous ses orifices te sont ouverts du moment que tu as une capote. » je sais que Jacques allait apprécier cette entrée en matière. Nous avons passé la soirée à profiter du corps de Jeanne qui se laissait aller à toutes nos envies avec gourmandise. Elle a gouter pour la première fois à la double pénétration, solennellement, face caméra, elle a annoncé à son mari ce qui allait lui arriver et qu’elle avait envie « de sentir deux queues lui éclater les trous… » Jacques devait bander comme un âne. Pour finir, Franck à pu lui jouir dans la bouche, avant d’avaler sa dose de sperme, elle l’a montré à son mari en ouvrant la bouche et en jouant avec la langue et le sperme dans sa bouche. Jeanne était devenue une vraie actrice porno. Fatigués, nous sommes revenus sagement en taxi. En rentrant, nous avons trouvé Jacques avec le sourire aux lèvres. Il avait jouit sans tout seul, tellement excité qu’il a giclé comme ça. Jeanne a ri, elle a essuyé le foutre avec ses doigts et l’a fait lécher à son mari avant de le détacher. Jeanne m’a proposé de dormir avec elle, ce que j’ai accepté avec plaisir. Jacques est allé préparer son lit dans la chambre d’ami d’où il a pu entendre que je m’occupais de sa femme au réveil. Cette coquine est allé le chercher pour qu’il me suce un peu avant d’aller préparer le petit déjeuner.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription