Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Nouvelle expérience (Suite)

! Signaler un contenu abusif

Avec notre expérience au sauna, avec Samir, nous avions franchi une nouvelle étape dans nos « jeux » et cela sembla avoir donné à Marie l’envie d’aller encore plus loin … Ce n’était certainement pas moi qui allait l’en dissuader.

Quelques temps après, elle me confia donc son fantasme suivant (apparemment commun à de nombreuses femmes, si l’on en croit ce que l’on entend souvent) à savoir d’avoir des relations avec un noir.

N’étant pas raciste et déjà excité par sa demande, je lui répondis que cela serait certainement sympa et que je voulais bien rechercher un partenaire pour la satisfaire. Elle m’en remercia avec de petites étoiles dans les yeux.

Trouver un partenaire de couleur ne fut vraiment pas difficile, trouver le bon le fut un peu plus mais, au bout de quelques temps, il me sembla avoir dégoté la « perle rare ». Un Sénégalais, dont j’ai malheureusement oublié le prénom, âgé de 28 ans et finalisant des études supérieures en France.

Il me fit parvenir une photo de lui et nous nous appelâmes au téléphone pour mettre au point une rencontre. Il me questionna, bien évidemment, sur Marie, ses goûts sexuels et son physique. La cambrure et le volume de ses fesses semblèrent notamment l’intéresser au plus haut point.

J’annonçais plus tard à Marie que je l’avais invité à la maison le vendredi suivant et cela me valut une séance d’amour des plus agréables, excitée qu’elle était par avance de la réalisation prochaine de son fantasme.

La veille de la date prévue pour la rencontre, il m’appela ennuyé, m’annonçant que l’un de ses cousins était arrivé chez lui et me proposa, soit d’annuler sa visite, soit, si j’étais d’accord, de venir avec lui. Sans trop hésiter, je pris sur moi d’accepter qu’ils viennent à deux car Marie aurait été trop déçue d’un report, elle qui se faisait une joie de cette rencontre.

Il me remercia et me fit part d’une autre demande (car visiblement lui aussi avait des fantasmes), qui serait que Marie les accueille nue, juste avec des bas et des escarpins. Là-aussi je décidais d’accepter.

Dès la soirée j’en parlais à Marie, que cela excita beaucoup (J’eu d’ailleurs encore droit à une fin de soirée très agréable).

Le soir dit, j’allais accueillir notre invité et son cousin au portail. Tous deux étaient assez grands et, surprise, ils s’étaient vêtus de boubous pour venir. Il me dit qu’ils avaient fait cela pour l’ambiance et je convins que c’était une bonne idée. Puis on frappa à la porte d’entrée et Marie nous ouvrit, dans toute la splendeur de sa nudité. Nos invités semblèrent apprécier le spectacle. Il faut dire qu’elle ne portait qu’une paire de Dim Up noirs qui tranchaient sur la blancheur de ses cuisses. Après leur avoir fait la bise, elle les précéda dans le salon et ils ne purent s’empêcher d’émettre un soupir à la vue de ses fesses … Je la soupçonne d’ailleurs d’avoir accentué son déhanchement à ce moment !

Nous avions disposé un matelas dans le salon et immédiatement, comme nous en étions convenus, Marie s’agenouilla pour sucer nos nouveaux amis. Ils étaient nus sous leurs tenues qu’ils relevèrent, laissant apercevoir des sexes vraiment longs. Marie prit celui de notre invité en bouche et commença à le sucer en fermant les yeux.

Ce qui le fit encore grandir ! Puis elle passa au sexe de son cousin et lui prodigua le même traitement. Cela dura de longs instants où elle passa successivement d’un sexe à l’autre.

Puis, nos invités ôtèrent leurs vêtements et alors que Marie suçait son cousin, notre invité se plaça derrière elle pour la pénétrer en levrette, après avoir enfilé un préservatif. Sa bite était vraiment impressionnante et Marie arrêta de sucer le temps de la pénétration, pour s’y remettre ensuite. Il se mit alors à la besogner … Mais sans rien dire.

Au bout de quelques minutes, ils échangèrent les rôles et ce fut au tour du cousin de baiser Marie, toujours aussi silencieusement. Ils alternèrent ainsi plusieurs fois, puis le cousin s’allongea et Marie vint le chevaucher. Après lui avoir copieusement enduit l’anus de lubrifiant et s’en être aussi mis abondamment sur le sexe, notre invité présenta sa queue à l’entrée de son cul et le pénétra posément.

Je pensais, vu la taille de leurs sexes, que Marie aurait du mal à les accepter, mais cela ne sembla pas être le cas. Ils la baisèrent ainsi un bon moment, là aussi en alternant leurs places de temps en temps, avant de jouir presque simultanément.

Quand ils ressortirent et enlevèrent leurs préservatifs, ces derniers étaient bien remplis ! Ils ne s’attardèrent pas et nous ne fîmes rien pour les retenir. Après les avoir raccompagnés au portail, je rejoignais Marie, après qu’elle eut pris une douche, pour lui demander ses impressions sur cette rencontre que je n’avais pas plus appréciée que cela.

Elle m’avoua aussi avoir été déçue. Non pas par les sexes de nos invités, quoiqu’elle les ait trouvés trop grands. Elle me dit avoir été gênée dans son plaisir car elle devait sans cesse faire attention à bien se positionner pour ne pas avoir mal … ce n’est pas la meilleure façon de prendre son pied ! Mais ce qui l’avait le plus embêtée fût le manque total de communication de ses partenaires (Ce que j’avais aussi remarqué). Elle me dit qu’elle aurait, et de loin, préféré être insultée, même grossièrement, que baisée comme elle l’avait été, sans que le moindre mot ne soit échangé.

Je dois reconnaître que pour moi également cette rencontre n’avait pas été un succès. Si j’avais été, au début, excité de voir Marie aux prises avec ces deux sexes d’ébène impressionnants, très vite je m’étais lassé de cette copulation silencieuse et insipide.

Fataliste, elle me dit :
- "Bon, on aura essayé … Je ne regrette pas … Au moins je ne finirais pas idiote ! ".

Elle est trop forte Marie … J’ai vraiment de la chance de l’avoir pour épouse !!

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription