Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Notre tout premier threesome

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,
On ne peut pas dire que j’ai posté beaucoup de sujets : un seul dontl vous pouvez prendre connaissance ici : http://www.candaulisme.com/elle-est-ouverte-a-des-experiences-a-plusieurs
Toujours est-il que cette charmante Asiatique et moi-même avons toujours surfé sur ce désir de threesome sans jamais le concrétiser. Elle a souvent émis le souhait de me voir draguer ou être draguée par des femmes en boîte tandis qu’elle se tiendrait plus loin en retrait pour observer la façon dont je danserait avec elles, voire même comment je les peloterait, les embrasserait, ou comment elles, m’exciteraient de leurs mains... C’est une idée qui l’excite au plus haut point, de même que celui de me voir faire l’amour avec deux filles alors qu’elle filmerait la scène. Ce n’est pas particulièrement mon fantasme (à l’instar de nombreux hommes) mais pourquoi pas ?
De mon côté, cela m’exciterait de la voir dans la même situation en boîte, se faire tourner autour par plusieurs types, etc... Bon, pas de soucis, cette situation arrivera un jour ou l’autre bien assez tôt, d’autant plus que la Miss est vraiment très sexy pour peu qu’elle porte ses petites jupes courtes et ses chaussures à talons hauts comme il sied sous ces latitudes à n’importe quel moment de l’année.
Enfin voilà, notre désir de threesome n’étant pas encore assouvi, l’envie commençait à se faire sérieusement sentir, et elle commençait à réclamer notre départ pour la France afin de pouvoir "écumer" les clubs échangistes, bref, avoir une vraie expérience. Car il faut dire que j’ai eu beau chercher, pas de club, pas de sauna pour couples ici et mes recherches Google étaient restées infructueuses. Jusqu’à ce qu’il y a quelques jours je découvre le terme adéquat : swingers. Couple échangistes= swingers. Révélation : deux sites internationaux arrivent sur mon écran, je ne tarde pas à m’y inscrire, tout content ! Il s’agit de sites pour les expatriés ou les voyageurs qui parcourent le monde et veulent continuer à pratiquer leur activité favorite : candaulisme, orgies, rencontres, threesomes, fourthsomes et plus encore.
Bing ! Sitôt fait, je commence à reçevoir moultes réponses et il ne reste plus qu’à piocher. J’en fait part à la Miss, c’est décidé, ce Vendredi soir, rendez-vous est pris à la terrasse luxueuse d’un hôtel ***** connu d’une ville qui ne l’est pas moins. Je ne donne pas de précisions afin de ne pas être éventuellement reconnu. La personne en question est un cuisinier qui oeuvre pour les plus grands hôtels, et qui parcourt le monde au rythme d’un nouveau pays par semaine.
Nous buvons donc un verre sur cette belle terrasse qui domine le quartier chic, je vois que la Miss n’est pas insensible au bonhomme, Australien et moi-même à la première impression, je le qualifierait d’avenant, sympathique et sérieux.
Ca allait être notre premier threesome et il allait de soi que ce qui importerait avant tout, c’était que ma femme ait droit à tous les égards dus à une dame.
Bien. Sur ce, nous finissons notre verre et avec l’acquiescement de ma femme, décision est prise d’aller voir la chambre de monsieur. En fait de chambre, c’était une suite. Nous avons déjà été dans des suites de luxe dans des hôtels ***** mais là, c’était comment dire... luxueux ! Wow ! Donc on visite, puis je dis à la miss d’aller se changer. J’avais choisi parmi tous ses colifichets (on ne peut pas vraiment parler d’habits lorsque le tout doit peser moins de 200 grammes), une paire de bas résille, haut noir semi transparent, collier de cuir avec la chaine avec laquelle je l’attacherait plus tard afin de l’offrir à notre guest.
Nous l’attendons dans le salon, elle arrive. Et là, eh bien c’est le film de cul qui commence. Comment dire ? Il y a bien eu ces quelques minutes où elle se tenait la tête dans les mains en disant : Oh my god ! What are we doing here ? Je lui dit de s’assoir sur le canapé à côté d’Andy, qui en profite pour se pousser, moi-même je suis sur le fauteuil à côté. Andy en profite pour se déshabiller. Moi aussi. Et voilà, l’environnement du film de cul idéal : hôtel de luxe dans une suite superbe, Asiatique craquante en dessous sexy, et deux bonhommes en érection. Vous voyez le tableau ?
Pour faire passer ces quelques minutes de timidité, je propose qu’elle s’occupe de moi tandis qu’Andy, en retrait tient un des deux iPhones qui vont immortaliser cette soirée. L’autre iPhone étant en plan fixe. Effectivement, la bonne humeur qui s’était installée entre nous tous commence à faire son chemin, nous étions déjà tous trois assez détendus après cette prise de connaissance en terrasse et là, eh bien disons que le fait de se retrouver à poil pour faire ce dont nous avions envie depuis longtemps a aidé à passer le cap, genre : quand faut y aller, faut y aller et autant que ce soit avec le sourire et qu’on passe tous un excellent moment ! Je peux vous dire que ce fut le cas...
Au bout de quelques petites minutes, je décide de prendre ma jolie compagne par la main et de l’emmener vers Andy qui, debout, filmait la scène. Elle prend sa queue en main, et entreprend de lui faire, timidement, une fellation. Moi, filmant avec délectation cette scène que j’avais mille fois fantasmé, tourne autour de ce couple, comme pour mieux imprimer la réalité de la situation : ma femme est à genoux en train de sucer quelqu’un devant moi ! La voilà qui entreprend même de mettre toute sa queue dans sa bouche, ça dure quelques secondes, elle reprend son souffle, et je reconnais sa respiration entrecoupée d’orgasmes, ça y est : elle est excitée et est déjà partie !
Vous savez qu’il y a celles qui n’aiment pas sucer mais qui le font pour faire plaisir à leur mari, et celles qui le font d’abord pour elles et qui adorent ça ? Ma femme fait partie de la deuxième catégorie : sucer lui procure des orgasmes, et pour peu qu’on y aille un peu brutalement, ça la fait partir au plus haut point. Ma femme est une multi-orgasmique de la fellation. Et le summum est quand je viens dans sa bouche, elle continue, continue à me sucer, jusqu’à ce que sperme et salive ne forment plus qu’un liquide épais qui dégouline des commissures de ses lèvres jusqu’à ses seins, ses vêtement, elle adore s’en recouvrir le visage, bref : elle aime ça !
Pour en revenir à nos moutons, ça y est, elle est partie ! Nous décidons de rejoindre le lit. Et là monsieur entreprend de lui faire un cunnilingus qui annihilera les derniers remparts d’une pudeur déjà mise à mal ! Il a l’air de raffoler de sa petite chatte toute lisse (madame a fait des séances d’épilation laser qui ont éradiqué tout poil à la surface de ce mont censé être velu). Madame est aux anges, elle le soupire, elle le dit, elle le crie, elle gigote, s’agite, ça gîte, bon sang, Andy a l’air de connaître son affaire et elle n’est plus que stupeur et tremblements !
Afin de faire baisser le volume sonore de cette délurée, je décide de me joindre à eux et de mettre mon engin dans sa bouche, ce qu’elle accepte bien volontiers. Il faut dire que je suis d’une belle taille, sans posséder non plus une poutre, sa forme est assez généreuse et remplit parfaitement son office, ainsi que la bouche délicate de ma moitié, mon tiers devrais-je plutôt dire eu égard à sa taille. Andy quant à lui est assez correctement pourvu, plutôt dans la moyenne, ce qui fera parfaitement l’affaire. Puis après quelques orgasmes bien sentis, je décide qu’il est temps de passer à l’étape n°2 de mon fantasme : je veux voir ma belle avec deux queues en main et en bouche.
Nous quittons le lit pour aller devant le miroir et ma charmante coquine entreprend de faire une fellation à l’un et à l’autre, branlant l’un, suçant l’autre, reprenant son souffle, tentant tant bien que mal de mettre les deux dans sa petite bouche, ne parvenant qu’à y insérer que nos deux glands, c’est pas grave, elle tente et re-tente encore, tout à la joie d’avoir enfin deux queues pour elle ! Andy la prend par les cheveux et la ramène doucement vers lui, elle engouffre le tout en bonne fille qu’elle est, puis elle reviens vers moi, puis je la re-dirige vers Andy en bon mari que je suis...
Andy la remet sur le lit, lui refait un cunnilingue de la mort qui achèvera de réveiller les voisins qui prétendaient encore regarder la TV tranquilles, c’est décidé, elle réclame sa queue, il faut enfin que cette coquine se fasse baiser dans les grandes largeurs. Il prend un préservatif (discret et transparent, il en utilisera quatre lors de cette soirée) Il vient derrière elle en levrette, je me mets devant, et voilà ma petite pute qui imprime le mouvement et donne le rythme à notre carrosse à trois. Est-il besoin de vous dire que je rêvais depuis longtemps de voir un type tenir fermement les hanches de ma femme pour lui donner les secousses inhérentes à une bonne séance de sexe ? Faut-il vous décrire le nombre de fois auxquelles je me faisais ce film, les yeux fermés, tout en me masturbant ? C’est simple, j’y était ! J’ouvrai les yeux, Andy était face à moi, donnant des secousses telluriques à ma femme dont je tenais les cheveux tandis qu’elle avait ma queue en bouche. Le rêve était devenu réalité, bon sang, c’était aussi simple que ça !
Elle, ne tenait plus. Devant la cadence et la persévérance d’Andy, elle lâchait mon sexe pour être tout entière offerte au plaisir qu’il lui procurait. J’en profitais avec fascination pour filmer en gros plan ce sexe qui rentrait et sortait de ma femme, dont la chatte accompagnait le mouvement. L’image est importante mais le son l’est tout autant. Ma femme est une exacerbée, ce qu’elle vit, elle le dit. En l’occurrence, elle le crie ! Wow !
Puis ça part en 69, lui a l’air de se délecter de sa petite chatte, elle de sa bite. Puis il lui intime l’ordre de s’assoir sur son visage, ce qu’elle fait. Il lui lèche le minou, elle respire fort, elle gémit. En regardant ces images, je me dis que j’ai de la chance, et je me dis qu’Andy aussi a eu de la chance ! Qu’elle est jolie ma femme, et en sous-vêtements sexy, quelle bombe !
Tandis qu’ils sont à leur affaire, je vais dans la salle de bains chercher la chaîne pour aller l’enclencher à l’anneau du collier en cuir de ma copine. Puis je profite qu’ils font une pause pour la faire marcher à quatre pattes dans la suite, afin qu’elle montre ses jolies fesses à Andy, et puis aussi car elle adore être soumise. Là, je mets d’autorité ma queue dans sa bouche, Andy nous rejoins, je donne la laisse à Andy et lui dit qu’il peut en faire ce qu’il veut. Il l’attire donc vers lui et l’amène vers son sexe afin qu’elle le suce. Mon adorable coquine à genoux et en laisse au milieu de deux messieurs nus, voilà qui va me faire de belles séances de masturbations quand je regarderai ces films montés.
Tant qu’à être dans le salon, autant que madame s’y fasse sauter ! Il y a une espèce de pouf qui a l’air confortable, elle s’y met sur le dos et il la prend comme ça, moi-même je me mets à son autre embouchure, puis après quelques minutes, nous nous dirigeons vers le sofa où nous faisons les mêmes choses mais dans l’ordre inverse. Elle exécute une belle gorge profonde à Andy. Puis elle nous suce, nous suce et nous suce encore, elle en râle de plaisir. Elle commence à vouloir du sperme, elle veut qu’on en finisse. Andy la prend par la laisse et la ramène vers le lit. Elle nous suce encore devant le miroir et ma petite salope n’est plus du tout timide comme au début, elle réclame du sperme, elle veut de la queue, elle prend nos deux sexes et tente de les mettre d’elle-même en même temps dans son adorable petite bouche, sans succès, mais elle tente encore, sa langue joue de nos glands, des filets de salive se répandent sur ses seins.
Andy annonce qu’il veut la baiser une dernière fois avant de venir, j’approuve. Il la prend en levrette, je me poste devant sa bouche, et c’est parti pour une dernière séance de radada, la chevauchée fantastique, le baroud d’honneur, au triple galop, où tout le monde donne son meilleur, le lit même nous suit et imprime à nos mouvements une élasticité qui nous donne une sensation d’apesanteur, nous y sommes, je ne vais pas tarder à venir Andy également qui lui demande si elle veut qu’il vienne dans le préservatif ou sur elle ? Dans un hoquet de jouissance, elle lui intime l’ordre de venir sur ses fesses, moi-même je suis à deux doigts de jouir, bingo ! Pile au moment où l’iPhone, saturé choisit de s’éteindre. Ah merde ! Grrr, tant pis, je lâche l’affaire et je viens sur son visage, sa bouche, ses cheveux, bon sang, quelle jouissance ! Au même moment, Andy envoie la sauce sur les fesses et le bassin de mon épouse, quelques secondes que j’ai pu capturer grâce à quelques mo supplémentaires que mon iPhone a bien voulu m’octroyer (l’autre s’étant éteint faute de batterie). Nous sommes repus. Ma femme a du sperme partout sur son visage et ses fesses, j’aime ça que c’est beau !
Voilà. Après une bonne douche, nous prenons congé de notre hôte après avoir pris ses contacts pour une prochaine fois, puis nous décidons avec ma femme de nous payer un bon repas de fruits de mer dans la rue vers les une heure du matin. Comme ivres et repus après une longue bataille, nous savourons le goût des crustacées, du thé glacé et nos sens reprennent contact avec la vie alentour. Nous nous regardons,nous sourions, nous nous aimons. Encore plus.
Pas une fois lors de cette soirée ne m’a effleuré le moindre concept de jalousie, pas le moindre pincement, tiraillement. J’étais tout entier candauliste, cette fois j’en étais convaincu !
Bon sang, what else ?!

2 Commentaires

  • Bravo !
    Belle histoire bien racontée avec d’excitants détails...
    J’aime beaucoup le passage ou Monsieur remet la chaîne à Andy et que celui-ci tient Madame en laisse comme une chienne...
    Par contre, à la place de Monsieur, j’aurai envisagé le final différemment.
    Je me serai bien vu faire un 69 avec Madame au-dessus, demandé à Andy de la prendre en levrette pendant que je lui taquine le clito du bout de la langue, et que j’admire en plan rapproché les vas-et-viens de la queue d’Andy dans la chatte distendue de Madame...
    Après qu’Andy l’ait remplie de sa semence, j’aurai débarbouillé le minou béant, tremblant, dégoulinant de Madame en le léchant délicatement et en me délectant de l’aphrodisiaque cocktail de foutre et de cyprine...
    A ce stade de l’excitation je n’aurai pu résister d’avantage à la fellation que me prodigue Madame et aurai déchargé à mon tour dans sa bouche...
    Voilà c’est pour moi le final idéal car il correspond à mon fantasme mais après c’est un question de goût... C’est le cas de le dire ;-))
    Félicitations pour la photo de Madame qui est effectivement très jolie
    Félicitations aussi d’avoir eu le courage de réaliser vos fantasmes et de nous en avoir fait vivre quelques passages...
    Je vous admire et vous envie !
    Encore Bravo à tous les deux !
    Bises...
    Miguel

  • Pas de réaction ? Je suis déception !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription