Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Notre saint Valentin

! Signaler un contenu abusif

Comme je vous l’avais promis, et pour toi Tony qui m’a encouragé, voici le récit de la préparation de ma Saint-Valentin avec Christophe l’amour de ma vie. Ça faisait déjà 15 jours que j’avais Gilles comme amant. Christophe est tout à fait d’accord pour me laisser libre de prends du plaisir avec qui je veux et quand je veux.

Au tout début de notre relation, faire amour avec un autre en son absence me faisait culpabiliser.

Aujourd’hui j’y trouve un intérêt certain ; en effet d’abord ça me permet de saisir les opportunités qui se présentent au quotidien sans culpabiliser et ensuite je veux que Christophe profite pleinement du plaisir que je prends avec mes amants. Des fois ses amants ne sont pas aussi surprenants qu’ils veulent bien l’annoncer, parfois l’alchimie entre nous ne fonctionne pas et puis aussi des fois ils ne m’excitent pas, tout simplement. Je veux que Christophe soit excité à chaque fois, je lui évite ainsi les déconvenues possibles.

J’ai donc pris l’habitude de les rencontrer autour d’un café, dans un lieu public. Lorsque je sens mon désir naître et après quelques échanges de textos, je leur fixe un rendez-vous, soit l’hôtel, soit chez eux. Lors de ses aventures Christophe est toujours informé que je vais rencontrer quelqu’un.

Avec gilles c’est un peu particulier, car je l’ai rencontré à l’endroit où j’ai pris l’habitude de manger à midi en journée. J’aime les hommes grands et bien bâtis, massif et puissant. Gilles est exactement le contraire.

Il est grand certes, mais habillé il ne semble pas massif et n’impose pas de virilité impressionnante. Par contre, intellectuellement c’est un délice, il est joueur, il réagit rapidement aux taquineries, aux jeux de mots, et puis il est très ouvert et n’a pas franchement de tabous.

Au fil des semaines, une certaine complicité pour ne pas dire une complicité certaine est née entre nous. Il me plaisait et j’ai fini par lui confier le secret de notre couple. Dans un premier temps il a cru que je lui racontai une blague. Il avait du mal à imaginer que Christophe ne soit pas jaloux et qu’il arrive à prendre du plaisir à travers des aventures avec mes amants.

Il a fini par se faire à l’idée lorsque j’ai posé mes lèvres sur les siennes, notre premier baiser a été public à la sortie de cette brasserie où nous avions nos petites habitudes. Il m’a serré dans ses bras, je lui ai répondu en me collant à lui.

Dès le lendemain, à la sortie du travail nous nous sommes retrouvés dans un petit hôtel où j’ai mes habitudes. Les deux heures qui ont suivi ont été magiques, la complicité était là et le plaisir aussi. Quand je suis rentré, Christophe n’était toujours pas là. Je ne suis pas allé prendre une douche immédiatement j’ai attendu qu’il rentre.

J’adore quand il sent cette odeur de sexe sur mon visage, je prends un plaisir fou à l’embrasser profondément alors que je viens de sucer une autre queue que la sienne, et je sais qu’il adore ça. Enfin je sais que son petit péché mignon, c’est de venir me nettoyer mon petit abricot, alors que je viens de me faire prendre par Gilles.

Quand il est arrivé, il savait déjà depuis la veille que j’avais me trompée avec une personne qu’il ne connaissait pas. Il était tout excité, d’autant plus que son patron avait besoin de lui en fin de journée et qui ne pouvait pas se précipiter à la maison pour m’attendre ou profiter de moi immédiatement.

Quand il est arrivé, la porte est ouverte et je lui ai sauté dans les bras pour l’embrasser fougueusement. Je sais qu’il adore ça. Il a posé son portable et m’a prise dans ses bras en posant ses mains sur mes fesses. Il a remonté le tissu de ma jupe pour s’apercevoir que mon Tanga avait disparu. Je lui ai glissé à l’oreille :
- « lèche moi la chatte mon amour, passe ta langue là où il a fait rentrer sa grosse queue en moi »

Mon chéri s’est aussitôt mis à genoux devant moi dans l’entrée, il a soulevé ma jupe et a posé sa bouche sur ma chatte épilée et irritée par la largeur du sexe de Gilles. En même temps qu’il me léchait, je lui décrivais le plaisir que j’avais pris à faire amour avec gilles. Plus les détails étaient crus, plus le rythme de sa langue sur ma chatte s’accélérait.

J’ai fini comme toujours par me mettre à couler en gémissant, il sentait bien que j’allais venir, il faisait pénétrer alors deux doigts dans mon intimité. Ces deux doigts parvenaient à coup sûr à me faire éjaculer sur le carrelage de notre entrée. Il savait comment apaiser mes tensions, notre complicité était à chaque fois plus forte.
L’idée de revoir Gilles ne me laissait pas indifférente.

Mais plutôt que de le présenter à Christophe en club, au sauna ou encore à l’hôtel, j’avais six décidés cette fois-ci qu’ils feraient tous les deux connaissances chez nous, dans notre lit conjugal pour la Saint-Valentin.

Je pensais que ce serait le plus beau des cadeaux offerts par son épouse à un candauliste.

J’adore les encouragements, alors si mon récit vous plaît et que vous voulez la suite, n’hésitez pas à m’écrire des commentaires.
On vous fait plein de bisous à tous

7 Commentaires

  • Super texte qui donne envie de lire la suite immédiatement...
    et bravo pour cette superbe photo....
    bises
    Phil

  • super récit, tres joliement écrit et et excitant, merci de votre partage

  • Merci beaucoup madona pour votre message,
    racontez nous vos aventures candaulistes,
    quelles sont vos petits trucs, ceux qui vous font déraper ?
    Avant tout contacts nous préférons découvrir les aventures de nos futurs partenaires, que ce soit des couples ou des hommes seuls et parfois même déjà candaulistes.
    Bisous à vous deux
    Anissa

  • Bonjour, tres joli recit , bravo pour l audace. Oui ENCORE
    BISOUS A VOUS DEUX

  • Merci à vous Tony et Eric
    Et vous ? Racontez moi aussi vos aventures, stimulez notre imagination. Les filles me laissait pas seule, réveillez-vous, exprimez comme j’essaye de le faire que les mots sont parfois de très bons aphrodisiaques !!
    Bisous affectueux à tous les auteurs de ces témoignages érotiques.
    Je veux pleins d’encouragements, c’est très agréable d’être incitée en publique à décrire son intimité.....

  • Superbe récit, quelle belle liberté et confiance... on attend la suite au plus vite...Mme est très belle’ rajoutant plus de plaisir(effets) à la lecture.
    Eric, mari candauliste et très cérébral.
    Bises coquines

  • super et bonne continuation
    bises tendre !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription