Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Notre première sortie en club libertin.

! Signaler un contenu abusif

Notre première sortie en club libertin.

La toute première fois que nous avons tenté une sortie, nous sommes arrivés devant le club, Les Chandelles, mais juste devant la porte, par crainte, mélangée à de la timidité, nous ne sommes pas entrer.

Notre 1ère soirée, mars 2000, les Chandelles.

Quelques mois plus tard, nous étions bien décidés à aller jusqu’au bout. Après avoir passé le cap de l’entrée de la boite, nous sommes descendus le cœur battant.
Nous avons découvert un décor sympathique, une sorte de cave aménagée.
La clientèle présente semblait correspondre à nos attentes.
Nous avons tout d’abord commencé par une petite visite. Dans la partie principale se trouve le bar et la piste de danse. Puis, parcourant les couloirs, nous avons découvert trois salons plus sombres aménagés avec de grandes banquettes, certaines capables d’accueillir plusieurs personnes allongées.
Déjà quelques couples s’y trouvaient, ils s’embrassaient et se caressaient aux yeux de tous.
Très excités, mais encore intimidés, nous avons décidé d’aller boire un verre. Nous prenions notre temps, mais commencions à sentir la tension monter. Nous nous sommes alors décidés à rejoindre un petit salon.
Il y avait déjà plus de monde, sur la banquette principale qui occupait une grande surface, des couples se mélangeaient déjà.
Marie était très excitée et moi aussi.
Nous nous sommes assis dans un coin, puis j’ai commencé à l’embrasser et à lui caresser les seins au travers de sa robe. Elle portait juste une jolie robe noire très légère, pas de soutien-gorge, avec un joli string à dentelle et des bas.
J’ai passé ma main sous sa robe pour la caresser plus précisément pendant que je la poussais en arrière pour qu’elle s’allonge. D’autres couples et garçons nous regardaient intéressés. J’entrepris alors de remonter sa robe le plus possible pour découvrir et exposer davantage son ventre et sa poitrine, puis j’ai glissé ma main sous sa culotte et commencé à la caresser activement. Sa chatte était déjà terriblement gonflée et mouillée.
Mise en confiance et très émue, elle écartait davantage les jambes, offrant aux regards des autres toute son impudeur.
Très excité, j’écartais largement le fin tissu de son string pour exhiber davantage sa jolie chatte. Deux couples s’approchaient de nous. L’un s’assis à notre gauche, pendant que l’autre se postait debout face à nous et nous regardait. En caressant Marie, j’écartais bien sa chatte toute inondée.
Pendant que le garçon à sa gauche approchait sa main pour lui caresser la cuisse, l’autre homme devant nous était beaucoup plus audacieux. Alors que sa femme lui avait sorti la queue pour le caresser devant nous, il porta ses doigts directement sur le sexe de Marie. Ses mains étaient énormes, et je la sentais frémir sous cette caresse virile.
Décidant de lui laisser le champ libre, je retournais caresser les jolis seins de Marie. Ses gros doigts investirent alors son sexe brûlant, il la malaxait et l’écartait avec énergie. Elle gémissait de satisfaction et me soufflait à l’oreille qu’elle adorait ça. Je ne pouvais quitter des yeux cette grande main en train de jouer avec la chatte de ma femme, j’étais très excité.
Pendant ce temps, l’autre garçon continuait à lui caresser le ventre et la cuisse, l’entraînant à écarter les jambes au maximum. De nombreux regards étaient braqués sur une elle.
Après avoir caresser son bouton et copieusement écarter ses lèvres, le plus audacieux décida alors de pousser plus loin ces investigations. Comme pour la baiser, il glissa, avec fermeté, deux de ces gros doigts au plus profond de Marie. Il commença à la branler énergiquement, en entrant et sortant avec vigueur, mais aussi en remuant profondément ses doigts à l’intérieur d’elle. Marie n’en pouvant plus se laissa aller au plaisir. De mon côté j’explosais dans mon pantalon.
L’immense tension calmée, alors même que le gaillard encouragé par sa femme approchait sa queue, j’ai décliné la proposition. Le garçon n’étant pas très à son goût, j’ai invité Marie à retourner boire un verre.
Après une petite heure, nous sommes retournés dans le même salon, et avons fait l’amour entre deux couples en échangeant, avec eux, juste quelques caresses très chastes.
Puis, l’heure se faisant tardive et la fatigue liée à l’émotion aidant, nous décidions de rentrer.
Sur le chemin du retour, dans la voiture, très excités en pensant à notre soirée, nous avons échangé quelques caresses, nous étions très impatients d’arriver chez nous pour faire l’amour à nouveau.

Frenchcokin

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription