Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Notre première expérience (Fin)

! Signaler un contenu abusif

Le soir venu, suivant les indications que Georges nous avait laissées avant de nous quitter près de la plage, nous nous sommes rendus chez lui, répondant à son invitation de soirée « entre amis ».

De fait, outre lui-même, il y avait deux autres hommes environ du même âge que lui, bien bronzés et, ce qui ne gâche rien, très sympathiques.

On prit d’abord un « petit apéro » puis, alors que la chaleur de la journée ne s’était pas dissipée, Georges proposa que l’on profite un peu de sa piscine.

Marie objecta qu’elle n’avait pas pris de maillot ce à quoi Georges lui dit que peu importait puisque tous étaient naturistes … Tout comme nous devions l’être aussi puisqu’il nous avait rencontré à une plage de ce type.

Tout le monde se déshabilla donc pour piquer une tête. Les hommes furent nus les premiers et étaient plutôt tous bien membrés même si encore « calmes » pour l’instant.

Marie hésita un peu puis, finalement fit glisser sa robe aussi avant d’enlever son soutien-gorge puis son string. Elle ne s’en apercevait pas mais quand elle se pencha en avant pour ôter le bas, les yeux de tous les hommes étaient fixés sur ses fesses avec envie.

Le bain nous fit du bien et Georges proposa ensuite que l’on se fasse sécher sur une sorte de grand matelas, très confortable, posé près de la piscine.

Pudiquement, Marie s’allongea sur le ventre et nous prîmes place autour d’elle, assis en tailleur. Pierre, l’un des hommes, demanda comment nous nous étions connus et Georges relata nos « petites aventures » du jour. Marie ne savait plus où se mettre.
Je ne sais pas si elle réalisait bien qu’elle était toute nue, entourée de quatre hommes à poil également, pendant que l’un d’eux racontait ses « prouesses sexuelles » avec force détails.

Bien vite, tous les hommes se mirent à bander très dur et les mains commencèrent à s’aventurer sur le dos, les jambes et les fesses de Marie. Loin de les repousser, je la vis avec plaisir se mettre à frissonner et à gémir sous ces caresses. La situation, visiblement tout comme elle, m’excitait au plus haut point.

Je lui proposais alors de prendre sa position préférée : « à quatre pattes » … Ce qu’elle fit sans hésiter … Cela eu pour effet de montrer notre accords à nos « amis » qui ne se privèrent plus avec Marie. Georges s’agenouilla devant elle et lui présenta son sexe à sucer, Pierre derrière elle lui lécha goulûment le sexe et la raie des fesses, tandis que je lui caressais le sexe et que Robert (le 3ème homme) lui malaxait les seins.

Marie savourait toutes ces caresses les yeux fermés, mais la connaissant bien, je savais qu’elle les appréciait. Georges s’éclipsa au bout d’un instant, remplacé par Robert dans la bouche de Marie et revint avec des préservatifs … Je compris alors que l’on allait passer aux « choses sérieuses » … Si l’on peut dire.

Bien préparée par la langue agile de Pierre, Marie mouillait copieusement et après avoir enfilé une capote, celui-ci n’eut aucune difficulté à la pénétrer. Il lui fit l’amour plusieurs minutes tout en la caressant, sous mon regard attentif, puis finit par jouir en elle en soupirant très fort.

Il fut aussitôt remplacé par Robert qui la lima à son tour, plus vigoureusement, lui tirant des soupirs de plaisir vite étouffés par la queue de Georges qui avait repris la place abandonnée quelques instants dans sa bouche. Après avoir joui à son tour, Robert s’allongea tout comme Pierre sur le côté afin de profiter du spectacle … Ce que je faisais depuis le début.

Georges s’allongea alors et demanda à Marie de venir le chevaucher. C’est ce qu’elle fit, la position lui faisant bien écarter les fesses, aidée en cela par Georges qui l’aidait de ses mains. L’invitation était claire et d’autant bien venue que j’avais le sexe en feu.

Je m’agenouillais alors derrière ma femme et la pénétrait sans plus attendre. Excitée comme elle l’était, son anus était bien décontracté et avait été assoupli par la langue de Pierre. C’était la première fois qu’elle subissait une double-pénétration mais elle sembla apprécier. Je sentais son sphincter se contracter autour de mon sexe, m’attirant irrésistiblement vers la jouissance.

Je me penchais alors pour lui murmurer « Je t’aime » à l’oreille. Cela lui déclencha un orgasme fulgurant qui, en cascade entraîna le mien, puis quelques secondes après celui de Georges.

Nous nous détachâmes alors puis nous sommes restés allongés quelques minutes pour récupérer.

Après cela, nous nous sommes tous rhabillés et avons partagé le barbecue préparé par Georges, en discutant comme de vieux copains, sans faire la moindre allusion à la bacchanale qui venait de se dérouler. Nous nous sommes quittés en fin de soirée en nous congratulant tous pour ces bons moments passés ensemble.

C’est ainsi que dans la même journée, nous étions devenus un couple candauliste, que ceux qui ne nous connaissait pas auraient même pu prendre pour expérimenté, que Marie avait sucé plusieurs hommes totalement inconnus, s’était faite prendre à la chaîne, avait connu son premier gang-bang et sa première double pénétration … Pas mal pour un début !

Nous avons eu énormément de chance de débuter avec des partenaires aussi respectueux que ceux que nous avons rencontré ce jour-là. C’est ce qui nous a incités à recommencer par la suite, alors que peut-être nous ne l’aurions pas fait si notre première expérience avait été moins réussie.

En tous cas, le moins que l’on puisse dire est que, loin de nous éloigner, cette aventure à formidablement rapprocher notre couple, même s’il n’en avait pas vraiment besoin.

5 Commentaires

  • je viens de lire ces trois épisodes avec beaucoup de plaisir et je vous en remercie !

  • on lirait bien volontiers une suite.

  • Pour répondre à Candaule, je dirais que c’est un peu des deux. Nous avons effectivement eu de la chance d’avoir pour premiers partenaires (si l’on exclu celui de la plage), Georges et ses amis.

    Ils ont été respectueux tout en sachant être entreprenants mais sans nous brusquer, ni moi ni surtout Marie.

    En ce qui nous concerne, nous fantasmions souvent sur le fait d’intégrer une tierce personne (le plus souvent un homme) dans notre relation mais sans jamais encore avoir eu l’occasion de le faire.

    Il va de soi que nous sommes tous deux friands de sexe, que nous considérons comme l’un des plaisirs de la vie et que nous avons une grande complicité réciproque, ainsi qu’une confiance dans nos rapports.

    Sans cela, nous n’aurions pas tenté cette expérience, qui doit pouvoir s’avérer dangereuse pour certains couples j’imagine.

  • très agréable témoignage à lire
    bonne continuation à vous deux.

  • Merci à vous deux pour ce magnifique témoignage.

    Je suis d’accord avec vous pour dire que lors d’une première expérience candauliste, les qualités d’écoute et d’attentions des complices sont essentielles.

    Vous avez su tous les quatre mettre en confiance Marie, qui a ainsi pu se livrer au plaisir de votre désir, bravo et merci beaucoup pour votre témoignage.

    Je trouve génial, pour une première fois que Marie ait osé se livrer à quatre hommes sans appréhension, certain diront que vous avez beaucoup de chance mon cher Éric, je préfère penser que vous avez découvert et/ou compris des règles de communication essentielles pour avoir une relation aussi belle avec votre moitié, si vous pouviez nous les faire partager, ce serait chouette.

    Je vous embrasse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription