Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Notre premier trio (partie 2)

! Signaler un contenu abusif

Depuis quelques jours Léa parlait régulièrement de Lucas, ce jeune qui s’était donné du plaisir en les regardant faire l’amour… Léa avait en tête le souvenir de ce jeune homme qui ne devais pas avoir plus de 25 ans, astiquant avec vigueur son « engin » qui paraissait être d’une tres belle taille… Enfin elle lui semblait être beaucoup plus longue que celle d’Antoine.
Antoine souhaitait depuis longtemps pimenter un peu leur relation avait proposé à Léa d’inviter Lucas à les retrouver dans cette jolie propriété qu’ils avaient louée en bord de mer…
Lucas devant arriver vers 15 heures , Antoine était occupé à remettre en état son VTT en prévision de sa prochaine virée, tandis que Léa, faisait quelques longueurs dans la piscine,,,
Le soleil chauffait déjà quand Lucas arriva. Après un échange de courtoisies, léa lui proposa de venir la retrouver dans la piscine. Lucas qui admirait son hotesse , avait remarqué les jolies formes que le maillot de bain échancré dissimulait à peine.
Alors qu’il enlevait son short, Léa lui dit :
Dis donc Lucas vu la bosse dans ton mail lot de bain, j’ai l’impression de faire beaucoup d’effets… Lucas un peu gêné, ne dit rien, rougit et descendit rapidement dans la piscine.. Il firent quelques longueurs côte à cote, ce qui permis à Léa d’apprendre que Lucas était étudiant à Rennes et venait régulièrement chez ses parents qui avaient une maison non loin de là.
En nageant leurs corps se frôlaient augmentant à chaque fois le désir le Léa. Ils se retrouvèrent dans l espace balnéo aménagé sur un bord de la piscine et Léa décida de prendre l’initiative… Elle ne pouvait quitter le regard de Lucas qui le fascinait de ses yeux clairs… Petit à petit elle s’approcha d’elle et lui dévora littéralement la bouche . Ce baiser intense réveillait leurs désirs respectifs. Lucas l’enlaçât, commençant à parcourir le corps de Léa de ses mains… Elle n’y tenait plus, glissa sa main dans le maillot de Lucas, y découvrant une verge d’une très belle taille comme elle n’en avait jamais eu dans ses mains. Toujours en dévorant la bouche de son amant, elle lu caressait l’objet de son désir, alternant caresses et gestes lents montants et descendant le long de sa queue.
Lucas décida alors de sortir de la piscine et de s’asseoir sur le bord de la margelle, offrant ainsi à léa le spectacle de ce sexe proéminent gorgé de désir.
Léa vint entre ses jambes admirant le corps de son amant, de ses deux mains, elle ne parvenant pas à couvrir sa verge, son gland luisait, laissant perler une petite goutte de désir. Tout doucement, elle approchât sa bouche, puis sa langue entra en contact avec son gland… Tel un bonbon, elle se délectait, jouait autour de cette hampe tendue vers elle… Puis elle décida de le prendre en bouche, elle l’aspira, mais ne parvint pas à l’avaler entièrement tellement son amant était « bien monté »
Elle se démenait sur sa hampe, tandis que lui lui caressait son visage et ses cheveux.
Alors qu’elle entendait du bruit elle releva la téte et remarqua Antoine non loin de là qui l’observait . Ils échangèrent un regard et Léa compris immédiatement qu’elle avait
son approbation . Elle savait qu’Antoine la laisserait continuer, mais elle ignorait qu’elle serait sa réaction…
Léa sentait ce sexe palpiter au fond de sa bouche, mais elle en voulait plus.
D’un bond, elle « lacha » Lucas, sortit de la piscine et le pris par la main. Elle l’emmenait non loin de là sur un espace constitué de matelas de plage,,, Elle s’y allongea, finissant d’enlever son maillot de bain.
Lucas vint s’asseoir entre ses jambes , et nonchalamment il promenait ses doigts sur la courte toison de Léa. Cet air débonnaire renforçait l’excitation de Léa. Ses doigts se promenaient sur sa toison doucement puis s’aventurait sur le haut de ses cuisse en prenant bien soin de ne pas frôler son sexe. Léa cambrait alors son bassin pour venir au devant des doigts de Lucas.. il prit alors possession de se clitoris qui s’érigeait sous ses doigts, jouant avec, alternant caresses rapides, puis douceur..
Léa commençait à respirer fortement sous ces caresse quand elle senti deux doigts s’introduire dans son fruit luisant de désir… Elle aimait beaucoup de sentir ainsi possédée.. Elle pris la queue de Lucas et le branlât avec vigueur ,,
Sentant que le jeune homme ne pourrait se retenir bien longtemps, elle lui dit : Lucas prends moi, je veux te sentir au fond de moi… Le jeune homme pris alors son mat tendu, en main, frotta son gland sur le fruit luisant de Léa puis d’un mouvement brusque du bassin, il la pénétra rapidement. Léa ne pu retenir un cri de surprise, mais elle aimait qu’il la possède ainsi . Elle se sentait envahie pas cette verge beaucoup plus longue que celle d’Antoine qui la possédait beaucoup plus loin…
Lucas accélérait ses mouvement de bassins, pendant que Léa caressait frénétiquement son clitoris rendu hypersensible. Léa haletait sentant qu’elle ne pourrait tenir bien longtemps. Lucas la possédait avec vigueur et précipitation, mais elle aimait ceci…
alors qu’elle l’entendit crier son plaisir le sentant se répandre en elle par le longs jets puissants, elle senti monter son plaisir.
Alors qu’elle criait son plaisir elle captura le regard d’Antoine qui l’observait. Il était resté à les regarder, sans bouger, Il n’avait pas bougé, mais Léa savait qu’il avait pris énormément de plaisir à voir sa compagne livrée à un autre.
Apres avoir tous les trois repris leurs esprits , Antoine avait décidé de préparer un petit repas. Léa et Lucas continuaient à discuter calmement dans le salon.
Léa était détendue, libérée par cette première expérience avec un inconnu, en présence d’Antoine. Pendant le repas, elle avait expliqué ce qu’elle avait aimé dans ce moment, l’inexpérience et la vitalité de Lucas.. Antoine quant à lui avait aimé regarder Léa pendant que Lucas la possédait… Le moment où les amants avaient crié leur plaisir, l’avait électrisé… Il avait voulu ce moment consacré au plaisir de sa compagne, mais il reconnaissait que cela l’avait un peu « laissé sur sa faim ».
Touché par cette révélation Léa leur proposa aux deux hommes de l’accompagner dans la douche. Ils ne se firent pas prier et se retrouvèrent rapidement dans la salle de bain qui offrait une douche à l’italienne de grande taille.
Léa fit glisser au sol sa robe légère lascivement en faisant glisser les bretelles.. Elle laissait apparaître son corps nu au regard des deux hommes . Elle qui avait quelques complexes, à ce moment elle se sentait belle et désirée par ses deux amants, qui avaient abandonné leurs vêtements et arborant tous les deux une belle érection.
Il leur fallut peu de temps pour se retrouver tous les trois nus sous les jets d’eau de la douche.. Léa avait entrepris de savonner simultanément ses deux prétendants. Les corps se frôlaient, se caressaient, un érotisme à fleur de peau se dégageait.
Lucas restait passif un peu surpris, laissant Antoine couvrir le corps de sa compagne de ses mains. Il partait à la conquête de ce corps qu’il connaissait bien. Les seins de Léa s’érigeaient, répondant aux caresses d’Antoine. Puis Léa commença à prendre en mais ses deux amants, doucement jouant à faire mousser leurs sexes tendus avec le produit douche… L’eau chaude coulait sur leurs corps transpirant le désir.
Lucas paraissait très excité . C’est alors qu il demanda à Léa si elle pouvait le prendre en bouche comme au cours de l’apres midi . Elle regarda Antoine, qui d’un regard acquiesça à sa demande. Léa s’agenouilla au pieds de Lucas et pris sa verge en main. Elle venait frotter son gland sur ses lèvres, se délectant de cette première goutte de semence qui y perlait. Antoine se branlait en les regardant,,,
Léa se dégustait la hampe de Lucas, ses lèvres semblaient le dévorer, sa langue venait laper son gland luisant. Elle le branlait dans sa bouche le sentant palpiter sous sa langue,,
Antoine s’approcha de son visage et Léa « lacha » Lucas pour venir le « flatter » à son tour… Elle s’abandonnait à ces deux hampes tendues pour elles, passant de l’une à l’autre, elle se sentait captivée et à la merci de ces deux hommes.
Ni tenant plus elle se relava et leur dit : J’ai envie que vous me preniez tous les deux.
Ils sortirent alors de la douche s’essuyèrent rapidement et rejoignirent la chambre. Léa avait préparé le lit avec des draps en satin pourpre. Une dizaine de bougies d’ambiance éclairaient faiblement la pièce.
Léa s’installa la première sur le lit, offerte, en levrette. Antoine se plaça immédiatement derrière elle, alors que Lucas s’agenouillait devant elle, lui offrant sa verge à dévorer. Antoine, plus calme, plus doux, caressait son gland sur l intimité de sa compagne, le frottant sur cet abricot, luisant qui s’ouvrait sous ses caresses…
Léa avait pris possession de sont clitoris le frottant avec passion.. Son excitation montait de plus en plus. Elle engloutit littéralement Lucas. Antoine la pénètre alors lui extirpant un râle. Léa se démène ondulant son corps tentant d’aller au devant des assauts de ses amants. Antoine admire sa compagne qui fait disparaître le mat de Lucas. Il la pénétre profondément , alternant rapidité et douceur. Puis il sort de ce puits torride pour venir se frotter sur son petit oeuillet sensible à ce frottement , il caresse, puis redescend vers son intimité ouverte.
Antoine accélère alors son mouvement sentant les râles monter de la bouche de Léa. Elle gémit de plaisir,, sous l’effet combiné de ses doigts, de la queue d’Antoine qui la pistonne et de celle de Lucas qui ne tarde pas de se répendre dans sa bouche.
Antoine continue de la fourrager, jusqu’à ce qu’elle hurle son plaisir..
Repus de plaisir, ils s’allongèrent tous trois l’un contre l’autre dans un moment de tendresse partagée

2 Commentaires

  • genial votre rencontre
    on apprécie grandement ce genre de rencontre et quel plaisir de prendre sa femme encore trempée du plaisir de ses amants

  • Tres beau récit . Beaucoup d érotisme.
    La 2ème partie me rappelle une très belle rencontre il y a quelques années
    Merci d avoir ravivé ces souvenirs en moi.
    Frédéric

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription