Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Notre plus excitante et déroutante expérience !!!

! Signaler un contenu abusif

Nous avons probablement atteint le point d’orgue de notre excitation cette soirée-là, la meilleure preuve en étant que nous en parlons très fréquemment entre nous.
A la recherche d’un groupe d’hommes pour Alice, nous utilisons des sites web. La sélection est longue mais nous sommes finalement interpellés par un groupe de 3 hommes bien décidés à nous recevoir, seul bémol, l’un d’entre-eux émet des réserves quant à la présence de John.
Cela nous dérange un peu mais finalement une idée traverse notre esprit, John se montrant convainquant : "et si cela n’était pas justement une belle variante à nos sorties habituelles ?".
Nous voilà partis à 30km de chez nous, excités mais un peu déroutés quand même. Nous nous disions qu’en nous voyant il y aura un changement d’avis et la porte s’ouvrira aussi pour John.
Mais voilà que le comité d’accueil, nos 3 hommes sportifs, nous attend au pied de l’immeuble. C’est sans appel, seulement Alice et Monsieur pourra arriver après le déroulement coquin de la soirée.
C’est Alice à la rédaction ici :
Je regarde mon homme qui m’observe partir avec mes 3 amants, son regard trahissait une extrême excitation, surtout lorsqu’un des 3 hommes a soulevé ma jupe pour me mettre directement la main aux fesses.
Puis je disparais dans les couloirs et suis mes 3 sportifs chauds comme la braise.
J’étais trempée, je pensais à mon homme dehors qui allait imaginer seulement les ébats et en même temps ce regret qu’il ne m’observe pas.
La place était prête, le lit, le canapé, la table de salon, tout était envisagé apparemment !
La boisson des Dieux et 5 coupes sur la table, je me dis que nous avions donc une chance pour que John soit de la partie. Je tente ma chance pour le faire revenir mais il n’en est rien, je me heurte au plus déterminé de tous.
Me voilà avec la coupe dans une main et je me retrouve sans préavis détroussée de ma jupe et de mon string. Je pose la coupe sur la table et voici mes hauts qui disparaissent, nue en quelques secondes.
J’adore cette situation, ils sont habillés et moi totalement nue.
J’en profite pour passer mes mains sur chacun de leur sexe par dessus leur pantalon, tâtant et vérifiant leur degré d’excitation. Pas déçue du tout !
Puis je glisse ma main à l’intérieur de leur pantalon pour toucher leurs sexes sans les voir, j’adore quand ils rentrent leur ventre pour me laisser le passage. Ils ne tiennent plus, ils dégrafent leurs braguettes, quittent leurs vêtements et se retrouvent eux aussi nus.
Je suis entreprise, massée de toute part, je sens des mains impatientes me fouiller déjà en profondeur, d’autres toucher mes seins, caresser ma nuque, que c’est bon d’avoir 6 mains sur soi et d’observer 3 sexes bandés rien que pour soi.
On me renverse en me repliant sur la table, mes fesses deviennent vulnérables. Pliée sur la table ils me font languir, je pensais être prise immédiatement mais finalement ils me fouillent, lèchent mes intimités, me susurrent des mots à l’oreille m’expliquant que j’avais l’air d’aimer ça et que j’allais en prendre pour mon grade pendant que mon homme serait dehors en train d’imaginer ce qui se passe.
Ils se montrent alors plus insistants, plus précis à propos de ce qu’ils veulent me voir faire... Ils me retire de la table, prennent ma tête entre leurs mains et me font me mettre à genoux. Les 3 sexes sont en face de mon visage, bien dressés et gonflés, j’adore cette vision.
Le plus proche de mon visage est une invitation à la gourmandise, je n’ai pas le temps de souhaiter le mettre dans ma bouche qu’il y est déjà. Je le suce pendant que je tiens les 2 autres avec mes mains. Puis c’est à tour de rôle que chacun passe entre mes lèvres, mon sexe est trempé.
Je vous passe tous les détails pour arriver jusque là mais lorsque je me retrouve sur le canapé, un sexe dans chaque orifice et que je commence à partir, j’entends la porte d’entrée de l’appartement qui s’ouvre...
John, c’est lui qui a tout manigancé et il arrive à ce moment-là, me revient à l’esprit la coupe de champagne vide. Je ne peux me retourner ou parler, celui que je suce ayant rapidement pris ma tête entre ses mains pour forcer mes va-et-vient pendant que les 2 autres s’affairent plus violemment encore.
Je suis au bord de l’extase, je veux offrir à mon John cette vision de la triple-pénétration comme il adore me surprendre.
Je suce encore plus consciencieusement mon amant, ma langue et mes lèvres sont mises à contribution pour la meilleure fellation possible. Voilà que la première surprise arrive, moi qui ne le souhaite pas en principe avec des inconnus, je sens le sperme engloutir ma bouche, chaud et abondant.
Tant pis, c’est fait, je laisse le sperme couler un peu de ma bouche, ces 3 hommes ont l’air sains (je me dis quand même que ce n’est pas bien, les 2 autres ont des préservatifs quand même).
Je pense alors à John, il n’a rien dit, ni approuvé, ni désapprouvé, il doit être excité et avec le sentiment de maitriser la situation, tout est under control !
Celui qui a joui dans ma bouche tient toujours ma tête, que va ordonner John maintenant ?
Celui qui me sodomisait se retire, il enlève sa capote devant mes yeux et s’empresse d’engloutir sa queue dans ma bouche. Mon homme est là, il souhaite que je réalise la deuxième fellation totale, que cet homme décharge aussi dans ma bouche, ce qu’il fait rapidement.
Je sens ce goût qui m’affole, mes râles sont sourds car le sexe reste dans ma bouche. ceci ne me facilite pas l’évacuation du liquide de ma bouche...
Le troisième quitte mon sexe, il était couché sous moi et on prend bien soin de ne pas me permettre de me retourner pour regarder mon John me faire sauter. Le dernier sexe arrive dans ma bouche, plus long que les autres à venir il me contraint à plus de caresses buccale, plus de léchages, plus de jeux d’aspiration pour arriver enfin à le faire jouir.
Son sperme est abondant, très abondant, je ne peux faire autrement que d’en avaler beaucoup. Je suis surprise des décisions prises par mon John qui ne m’habituait pas à cela.
Je suçais certains hommes sans protection mais jamais je ne les laissais décharger dans ma bouche et encore moins n’avalais leur semence. Militaires, sportifs, ils prenaient soins de leur santé... on se rassure comme on peut sur le moment...
On tient toujours ma tête, j’entends mon John boire une coupe, il ne dit rien, ne répond pas à mes questions de savoir si il avait apprécié le spectacle, si il était excité de m’avoir vue prendre le sperme de chacun d’eux dans ma bouche.
Puis curieusement je l’entends mettre un préservatif, que veut-il faire ?
Je me retrouve sodomisée par un sexe dont ni la taille (énorme) si les mouvements ne ressemblent à ceux de John. Je me débats, on retient ma tête, je me fais sodomiser et on me demande de dire des mots crus, que j’aime me faire sodomiser mais avec des mots vulgaires.
Mon assaillant ne dit rien mais je comprends que ce n’est pas mon John, est-il complice ou non ? On me laisse tourner la tête vers la droite et on me montre une webcam discrète, on me dit que mon John m’observe en ce moment, qu’il doit être bouillant de me voir sautée ainsi.
On exige ma phrase que je dis tout en étant réservée, et si la caméra n’était qu’un leurre ? "J’aime me faire enc...er, j’aime que vous me baisiez comme une sa..pe, j’aime être traitée de cochonne !".
Mon assaillant est endurant, il s’affaire sans arrêt, a décidé de changer de préservatif pour prendre mon sexe en levrette, puis finalement exige sa part en retirant son préservatif, présentant son sexe devant mon visage qu’il tourne vers la caméra, me demande d’ouvrir la bouche et décharge en poussant un cri de plaisir énorme. Il me rassure juste après en me donnant le véritable prénom de John, il était donc derrière tout cela.
Je suis épuisée mais ces amants sont extraordinairement pourvus de capacités hors norme, ils m’ont alors baisée une nouvelle fois, mon homme arrivant au moment de la seconde triple-pénétration, l’un des 4 mâles présents, mais je ne me rappelle même plus lequel, étant allé le chercher.
Cette soirée c’est donc terminée à 6, j’avais 5 mâles présents rien que pour moi.
Comme à notre habitude, nous concluons nos soirées par le plaisir que je donne à John devant les autres en lui offrant ma bouche, il tient mon visage en pressant mes joues, il prend bien soin que je n’en perde pas une goutte pour finalement montrer à l’assistance que j’avale tout son suc.
Ce soir-là cette disposition prenait une toute autre dimension...
Je dois dire que cette expérience se situe tout de même 5 années après le début de notre quête libertine, 5 ans après la première sortie coquine et en club pour une soirée Gang-Bang... On ne fait pas les choses à moitié.
Ah, juste un détail, mon John ne fait rien d’autre que m’observer tout en participant quelquefois, il ne coquine pas avec d’autres femmes (ni d’hommes, il n’est pas bi).
Voilà mon récit réel, raccourci car nous aurions des tonnes de choses à dire... Je dois compter à ce jour un minimum de 250 à 300 hommes qui m’auraient prise et/ou que j’aurais sucés.

6 Commentaires

  • très excitant ce récit.... merci de votre témoignage !

  • Merci à vous pour ces impressions.
    C’est notre premier billet, nous ne savons pas si nous en mettrons d’autres mais il nous faut avouer que c’est très excitant que de coucher sur le papier nos aventures... Et il y en a quelques unes à notre actif, nous en sommes très heureux.
    Bonne continuation à tous
    Alice et John

  • Que ce texte est riche de la complicité d’un couple qui pratique tout l’art du candaulisme. Une parfaite confiance entre les deux partenaires de ce magnifique couple, John, un homme qui accompagne avec la plus grande imagination, les pulsions animales d’Alice, celle qu’il aime et qu’il offre.
    Quel plaisir ce doit être d’être le partenaire d’une épouse qui a vaincu tous les a priori auxquels elle aurait pu être confrontée, pour être aussi généreuse avec son homme ! Que dis-je avec ses hommes....
    John laisse ainsi à Alice le soin de prendre l’initiative en toute liberté mais non sans en garantir la sécurité malgré tout, pour s’offrir ainsi à cinq complices et nous offrir à nous tous les émotions qu’elle a pu éprouver....
    Merci à vous de nous offrir ce récit qui nous fait partager les sensations éprouvées par l’épouse d’un candauliste averti.
    Je suis très heureux de voir que peu à peu nos épouses prennent la parole comme elles prennent l’initiative dans nos couples respectifs pour notre plus grand plaisir..
    Un grand merci Alice de notre part à tous pour le plaisir de la description que vous venez de nous offrir à travers ce témoignage !
    Un grand bravo à John d’avoir accompagné Alice aussi loin dans son accomplissement et l’épanouissement de sa féminité.
    Nous espérons très vite pouvoir lire une aventure de votre part

  • Merci pour ce beau témoignage et la participation de madame à l’écriture.
    Je vais vite lire vos autres billets !

  • merci pour ce récit complet et très excitant !!

  • R.A.S ......

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription