Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Notre histoire

! Signaler un contenu abusif

Difficile de décrire le début de notre histoire. Depuis toujours, j’ai aimé l’idée de laisser toute liberté à ma femme pour qu’elle s’épanouisse, d’une part parce-que je la trouve très belle, et, probablement aussi, parce-que j’ai été pendant un temps le seul homme qu’elle ait connu. Elle a, dans un premier temps été plutôt une mère pour nos enfants ; du coup elle me répondait en souriant, que mon envie ne verrait jamais le jour. Les seules fois où j’ai entraperçu un peu d’avancée à mes envies furent les périodes estivales. Elle acceptait de sortir sans sous-vêtement, et ne portait pas de soutien-gorge et qu’un string l’été sur les plages. Ce furent des années d’espoir. Elle me permettait quand même grâce à cela, de voir les hommes la regarder, et cela renforçait mon envie de la voir aller plus loin dans ses jeux de séduction. Malheureusement, elle s’est un peu lassée de cela, et pendant une dizaine d’année m’a rétorqué que son corps avait pris des kilos, et qu’il n’était plus assez joli pour jouer à se montrer l’été.
Je n’ai cessé de lui dire qu’elle était toujours une jolie femme, et qu’elle avait toutes libertés pour trouver un amant, mais pendant ces 10 ans, rien ; plus de sortie sans culotte, plus de jeux de séduction. J’avais presque cessé d’espérer.
Et puis mes enfants grandissant et quittant le nid, elle est rentrée un jour du travail, et m’a annoncé qu’on lui avait affecté un stagiaire, qu’il était mignon, et un peu timide, mais que manifestement, il n’était pas insensible à ses charmes. J’ai renouvelé ma demande, et lui ai redonné mon accord pour tout ce qu’elle voulait, si elle le souhaitait. Certains parlent de jalousie dans leurs histoires, moi je n’ai éprouvé que de l’excitation, peut-être parce-que cette envie avait eu le temps de mûrir en moi. Toujours est-il qu’elle a accepté ce jeu, et qu’à ma plus grande surprise, elle a joué avec ce stagiaire, au point qu’ils sont devenus amants, 20 ans après mes premières demandes, et elle a enfin découvert un autre homme. Vint deux ans les séparaient, lui en avait 24, elle 46. Cette première histoire a duré presqu’un an, les 6 mois de stage, puis quelques mois, pendant lesquels ils sont partis une semaine seuls en vacances. Jj’étais aux anges. Je vivais enfin la situation que j’avais imaginé presque 20 ans auparavant, le terme candauliste n’était pas encore vulgarisé comme aujourd’hui. Ce fut sa première histoire, et presque la seule puisque suite à la mutation de son amant dans le sud de Paris, les relations se sont espacées puis ont complètement cessées. Depuis, et à ma grande surprise, elle a repris un amant. Mais il est cette fois très diffèrent de l’idée que je me faisais d’un amant pour elle. Il travaille également dans la même entreprise, comme quoi le travail est un lieu propice aux rencontres, au moins pour ma femme. Mais il est cette fois plus âgé qu’elle de près de 10 ans, et vraiment très loin des critères que moi je me faisais d’un bel homme, c’est sa gentillesse et sa douceur qui l’ont séduit. Ils sont ensemble depuis plus d’un an. Cet été, comme avec son premier amant, je lui ai demandé de partir en vacances avec lui, mais, il ne peut se libérer sans que sa femme ne le sache, alors ils feront une pause pour mieux se retrouver plus tard. Cela prouve que la patience paye parfois. Elle m’a récompensé en tout cas et je vis à presque 50 ans les plus belles années de ma vie.

7 Commentaires

  • Déjà un an qu’ils vivent cette aventure, et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, la configuration des locaux est très propice à cela, et le fait qu’il n’y ait pas de lien hiérarchique entre eux y est sûrement pour quelque chose. C’est vrai que le risque existe, mais il est totalement assumé. Après, je comprends tes réticences, mais toute aventure peut déboucher sur des contrariétés, le plaisir que nous y prenons compense cela. Pour son épouse, ils limitent le risque, mais il est vrai qu’il y a tromperie, donc possible culpabilité, je n’ai pas abordé le sujet avec ma femme j’avoue, je préfère laisser libre cours à leur relation, c’est trop bon !

  • Les amants/collègues de travail ça c’est une chose qui me dépasse un peu mais chacun son truc c’est sur. Aucun avantage, que des désagréments parce que le mélange sexe et travail donne par moment un cocktail malsain. Le monsieur est marié ce qui donne un désagrément supplémentaire, pas de liberté, pas de dispo, obligé de se cacher, de mentir à sa femme .. ton histoire est belle, c’est juste cette relation entre sexe et boulot que je trouve dommageable. Surtout que dans une entreprise ce genre de chose ne reste jamais secrêtes très longtemps. Bonne continuation quand même ..

  • Merci pour l’invitation Jupiter, et merci pour ton bravo Kamadeva.

  • Belle histoire et bel encouragement pour la patience (Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage ...)
    Oui, histoire touchante dans un monde candauliste trop loin parfois ( au regard des posts) de l’idéal de respect, d’amour , de partage qu’il est censé représenter.
    Bravo !

  • salut.si tu viens un jour a alger ca m"intresse et ca m’exite que tu seduises ma femme.voici mon skype. blues.paradise je m’appel karim

  • Merci Phil, mais si, il sait que je sais. Je le connais et l’ai déjà rencontré 2 fois. C’est son épouse qui ne le sait pas.

  • C’est vrai que c’est une jolie histoire et qu’il faut toujours espérer mais apparemment son amant ne sait pas que tu sais ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription