Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Nos débuts timides

! Signaler un contenu abusif

Bonjour, nous nous présentons Catherine et Alain, candauliste depuis quelques années, voici notre parcours.
Nous nous sommes rencontrés en 1980 Catherine avait 15 ans et moi 19, elle était vierge et je l’ai initié aux joies du sexe. Jeune, déjà, j’avais beaucoup de fantasmes (j’en ai toujours d’ailleurs) et j’ai trouvé en Catherine la femme idéale pour les assouvir.
Au début je lui demandais de ne pas mettre de sous vêtement pour aller au collège, et quelques fois je laissais deviner ses seins en promenade.
Plus tard lors de nos rendez-vous matinaux avant son travail, elle venait nue sous son manteau, etc. Un ami m’avait prêté un polaroïd, j’ai pris des clichés d’elle à cette époque.
Après nous nous sommes mariés et nous étions beaucoup plus libres et nous fréquentions l’ami qui nous avait prêté l’appareil. Nous avons fait quelques soirées d’exhibition, surtout Catherine, car la femme de mon ami faisait un petit la prude, alors qu’elle était en réalité assez délurée, bref rien de bien important jusqu’au jour où cela a failli basculer en échangisme et là, mon épouse n’a pas voulu.
Ensuite la vie nous a éloigné, nous avons eu des enfants, mais toujours une grande activité sexuelle, exhibitions, photos argentiques cette fois, le plaisir de l’attente du développement de celles-ci était excitante, maintenant avec les appareils numériques on en fait des tonnes, mais il manque la magie du résultat.
Puis un jour j’ai eu le fantasme qu’elle aille ailleurs, sans que je sois présent. Comme beaucoup de femmes dont j’ai lu leurs expériences, elle a d’abord refusé. Puis lors de nos ébats je lui en parlais souvent et petit à petit l’idée a fait son chemin et elle n’était plus aussi catégorique, jusqu’au jour où elle a dit d’accord, mais que serait elle qui trouvera son partenaire.
J’y ai cru, car elle avait eu tout le long de sa vie des propositions, par des collègues de travail, des amis qui venaient à la maison, ou bien des inconnus, de passer des moments agréables avec eux. Elle n’a jamais cédé, bien qu’elle m’ait avoué avoir failli plusieurs craquer.
Mais le temps passait et rien de nouveau à l’horizon, puis un beau jour un collègue de travail avec lequel je parlais souvent de sexe, m’a rendu un menu service et pour le récompenser je lui ai montré une photo de Catherine, seins nus recouverte d’une chemise ouverte à la limite de ses aréoles, que j’avais sur mon téléphone. Il a été enthousiasmé et du coup je lui en montré d’autres dans le même style.
Une fois rentré à la maison, ne voulant rien lui cacher, je lui ai dit que j’avais montré les photos à mon collègue, qu’elle connaissait d’ailleurs, sur le coup cela ne lui a pas plu et elle n’était pas contente. Puis elle dit, « tant qu’à faire je n’ai qu’à aller lui montrer tant que tu y es », alors moi je lui ai répondu, « tu n’en es pas capable » ! « Eh bien tu verras si j’en suis pas capable, demain je vais aller les lui montrer ».
Le lendemain je suis allé le prévenir et lui demandé si il était d’accord, « bien sûr, avec plaisir » qu’il me dit. Catherine est allée le rejoindre sur notre lieu de travail, dans un local, et je les ai laissés seuls. Au bout de 20 minutes Catherine est revenu me voir, en me disant voilà c’est fait, je lui ai demandé de me raconter, et voici son récit : il s’est assis en face d’elle, il l’a regardé enlever son tricot et son soutien-gorge, elle restée une dizaine de minutes en face de lui et lui a proposé de venir les caresser, il a refusé, car je ne lui avais pas dit qu’il le pouvait, préférant leur laisser l’initiative. Je fus un peu déçu que cela n’alla pas plus loin, mais j’aurai dû le lui autoriser, car en vérité je suis son chef de service, et il n’a pas osé. Malgré tout j’étais fou d’excitation, elle avait franchi la première marche de notre montée au 7ème ciel.
Ce fut le début de notre entrée dans le candaulisme et rapidement la situation évolua.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription