Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Nos débuts candaulistes

! Signaler un contenu abusif

Je m’appelle Jacques, ma femme Nicole. Elle avait 17 ans quand je l’ai connue, moi 19. Après mes études et trouver un travail, on s’est marié elle avait 20 ans moi 22. Un enfant une merveilleuse petite fille 9 mois plus tard et un splendide garçon 2 ans plus tard. Donc une vie sexuelle bien remplie et épanouie. Puis après 5 ans de mariage, non pas une réelle lassitude mais des autres désirs. On visite des sex shops ; on essaye d’autres positions on se parle plus ouvertement. Moi de mon coté je suis en admiration devant ces hommes qui laissent leurs femmes aller avec d’autres hommes. Ma femme plutôt jalouse, lis aussi mes revues pornos et cela l’excite aussi, mais son éducation rigoureuse l’empêche d’aller vers une ouverture dans le couple. Oui certaines positions sont toujours bannies, le sexe c’est celui de papa et sage. Non moi de mon coté je ne rêve pas d’une autre femme, mais bien de la mienne qui se donne a d’autres hommes.
Le temps passe les enfant grandisse et change d’école. Ma femme est plus libre et je me dis que c’est peut être l’occasion d’essayer d’aller plus loin.
J’avais pris contact avec des couples et hommes seuls et plusieurs d’entre eux voulaient bien m’aider dans mon entreprise de libération sexuelle de ma femme. Moi mon rêve était encore et toujours de la voir elle et elle seule avec un autre homme. Je lui en parlai de plus en plus souvent laissant aussi trainer certaines lettre d’hommes ayant envie de ma femme. J’avais d’ailleurs pris contact plus poussé avec l’un d’un et avec qui j’avais certaines affinités et une même façon de penser. Il était marié lui aussi et avais les même désirs que moi. Je laissé trainer l’une et l’autre de ses lettres et ma femme bien sur les avait lues. C’est donc avec une certaine incrédulité qu’un jour Nicole m’annonça qu’elle avait pris contact avec mon correspondant PIERRE et qu’elle l’avait invité a prendre un café le mardi suivant vers les dix heures du matin ;
Je me doutais bien sur de se qui allais arrivé.
La suite Nicole me la raconté vers 12h30 quand je suis rentré pour la pause de midi.
Quand je suis rentré elle était toujours en nuisette, toute rouge mais souriante. Elle m’a simplement dit ceci : tu voulais être cocu, et bien voila c’est fait je suis la maitresse de Pierre. J’était fou de joie mais aussi super excité de savoir que ma femme avait sauté le pas. Je l’ai donc moi aussi entrainé vers la chambre déshabillé en moins de deux et prêt a la prendre moi aussi. Mon sexe bien raide et dur s’enfonça sans peine dans sa chatte encore toute humide du sperme de son amant. Mais le temps limité de midi m’a empêché de tout savoir, une demi heure plus tard je partais travaillé, mais avec cette idée en tête que j’avais enfin une femme libérée et amoureuse de la vie.
La suite en seconde partie

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription