Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Mon premier vrai gangbang surprise…

! Signaler un contenu abusif

Je vais essayer de vous résumer l’histoire de ce premier gangbang organiser par mon mari… Mon homme qui me connaît que trop bien, évoquait depuis longtemps l’idée de m’organiser un petit gangbang. Certes je l’avais aidé, sans réellement l’encourager dans ce sens, n’oubliant jamais de lui raconter mes rêves impliquant des jeux avec plusieurs hommes, qui je dois l’avouer avais le don d’éveiller en moi une excitation « honteuse »… Dans nos discussion, je lui laissant comprendre que une fois, oui pourquoi pas des jeux à plusieurs…
Un jour arriva un message sur mon portable, dès le matin, bien que nous soyons tous les deux ensemble de mon mari… et oui je l’ai encore, Mon amour : ce soir nous avons des invités qui viennent que pour toi… je t’aime. Mon sang se mit a bouillir et mes joues prirent feux !... « Innocemment », je le rejoignis à la cuisine :
C’est vrai ton message ? - Oui mon amour
Quoi tu as organisé ça dans mon dos ! -Oui mon amour, mais depuis le temps que tu en rêve, non ?...
Ils sont combien ? - Surprise
Qui ? Je les connais ? - Surprise...
Rien de plus, il ne me dit rien de plus si ce n’est que probablement je connaissais certain… Enfin, mais pas pour m’aider il me rappela que depuis quelque temps il m’avais présenté quelques hommes sur un site bien connu… Il est vrai que depuis quelques semaines, il m’avait présenté les fiches de « candidats » pour des soirées à trois… Il m’avoua plus tard que le but était bien celui de l’organisation de cette soirée… Nous déjeunâmes, ayant un WE seul en couple. Je le questionnais, mais lui prenait un malin plaisir à ne rien me dire et me perdre sur des pistes diverses et variées. Il me dits juste que je risquais de reconnaître un ou deux de nos invités… Puis nous nous retrouvèrent tous les deux, lui et moi très excité, moi tout de même emportée dans mes pensées : « que m’avait-il préparé… »
La journée passa et je ne cessais de penser à ma soirée, notre soirée… Mon homme, me parlait de ma tenue, poussait le vice à demander ce que je voulais pour l’apéro, si il fallait prévoir des amuses bouches, des sushis,… Il me dit juste que je devais être prête pour huit heures et demi...
En fin d’après midi, nous choisir ma tenue, simple mais efficace ! Une guêpière rouge, assortie à un tanga rouge, des bas noirs rehaussés d’une bande rouge et des escarpins à semelle rouge ! Il m’autorisa à porter un déshabillé afin de recevoir mes invités (il est trop bon mon amour !). Alors que je me préparais, le cœur battant à un rythme effréné, la gorge un peu nouée. Il s’occupa de l’apéro... Mais sans oublier de venir rassuré sa femme, l’embrasser, la caresser jouant à éveiller mon désir et mon excitation… Ces moments de partage, de complicité et d’intimité qui nous portent et nous donne le courage et l’envie d’explorer nos fantasmes…
Une fois prête, je le rejoins, il y avait 7 coupes de champagne ! Un signe… je le lui fit remarquer et sa réponse fut comme il sait brève et claire : tu sais je te connais ! Signifiant : ne te fie pas aux apparences… Mon cœur battit la chamade...
Mon amour, ils sont combien ?
Tu verras mon amour…
Mon amour, combien, qui ?
Je peux juste te dire que tu en connais très bien deux…
Combien ?
Comme dans ton dernier rêve…
Qui ?
Tu verras…
A cet instant, je ne savait plus si voulais vraiment vivre ce fantasme, lui demander de tout annuler, mais j’en avait envie, et lui savait me rassurer…
Il y avait des amuses bouches, mais il ne manqua pas de me confirmer qu’il avait prévu de quoi ce sustenter si la soirée se prolongeait…
Huit heures et demi arriva, il me proposa une coupe en attendant mes invités… me rappela, que si je le souhaitais on pouvait tout annuler… On sonna à la porte, il me proposa d’aller ouvrir, et d’un doux baiser m’encouragea… J’ouvris… Et je découvris notre ami R tout sourire, qui m’embrassa amicalement sans oublier de passer une main sur mes fesses et me complimenter sur ma tenue. Nous rejoignirent mon homme au salon, commencèrent un verre mais la porta sonna… JP était là lui aussi (mon homme aurais-t ‘il invité que nos ami connu…). Nous prirent l’apéro tous les quatre, parlant de tout et de rien. Ne serions que quatre ce soir… puis abordant le sujet de la soirée, mon homme commença à questionner nos amis sur l’intérêt que la pluralité masculine pouvait avoir pour les mâles… Intéressant de découvrir comme cela semble les exciter, ce que je confirmais en explorant les zones sensible de mon homme et JP… J’interrompais la discussion en demandant si nous étions tous là, JP et R rire et mon homme avoua s’être arrangé avec eux pour qu’il viennent plus tôt… Bien vu, car cela avais permis de réveiller la coquine en moi et surtout de me rassurer… Non nous attendions encore des invités… Les discussions se poursuivirent, on parlais de sexe de pluralité et l’envie de commencer à jouer montait en moi, certainement aidée par les caresses de JP, les baisers et caresses de mon homme.
Puis la porte sonna… Mon homme prétexta devoir aller cuisine (en fait il allais chercher un matelas pour l’amener au salon…) me faisant comprendre que je devais aller accueillir mon invité. En se levant il me glissa, cette fois c’est un terrible inconnu qui te plaisait ! Mon cœur fit un raté ! J’allais ouvrir, Un charmant jeune homme, à la voix douce et chaleureuse me salua, en effet je le reconnu, hier encore mon homme m’avais remontré sa fiche et je lui avais confirmé une certaine attirance… Je l’invitais a entrer et l’accompagnais au salon… Au sourire de R et JP, je compris qu’ils devaient en savoir plus que moi et surtout il me firent remarquer qu’ils avaient aidé mon homme à installer ce matelas qui ne laissait plus de doute sur la suite de la soirée… Je me souvient de leurs mots : tu vois nous avons préparé un petit coin cosy pour toi et nous tous ! Mon mari fit les présentations de L notre invité et lui proposa de s’installer à mes cotés en lui signalant de prendre bien soin de moi… Il ne tarda pas à effleurer de sa main ma cuisse, éveillant quelques frissons. Puis arrivèrent trois nouveaux compères que mon mari alla accueillir lui même, il savais que le désir montais en moi et préférait me laisser profiter de mes charmants compagnons… Nous parlèrent de tout et rien, mais aussi des expériences de nos nouveaux invités, L et F étaient je dirais des experts en gangbang… Puis, mon homme innocemment proposa, cherchant à me titiller, de continuer soit par un apéro dinatoire soit de le garder pour plus tard et d’honoré « l’hôtesse de maison » ! Ajoutant que je le minimum de la courtoisie serais de m’honoré, je rétorquais que je le trouvais bien insistant ! mais il compris à mon regard que ce n’était qu’un encouragement…
Il vint attraper ma main, m’attira vers lui et m’embrassa, ce baiser me fit bouillir, me sentir dans ses bras sachant qu’il allais m’offrir tous ces hommes… nous nous embrassions langoureusement quand il me dit viens mon amour, nos invités sont impatients… Il m’accompagna sur le matelas, m’embrassait, explorait mon corps en se dirigeant vers mon sexe brulant. Il invita alors nos invités à nous rejoindre… Il commençait a effleurer mon bouton de sa langue, et j’observais mes hommes s’approcher. R fut le premier à venir effleurer mon corps, de ses mains, puis aspira mon téton… L arriva son sexe déjà bien tendu que d’une main j’accrochais… Je sentait l’excitation remonter mon corps, mes joue bouillir d’excitation et d’une petite gêne, serais-je à la hauteur… JP vint m’embrasser et je dévorais ses lèvres, sa langue, instant d’oubli, d’abandon sous les caresses buccales de mon homme… le désir de sentir mon homme me prendre montais en moi, être sa coquine au milieu de ces hommes excités, de ces sexes tendus me désirant, voulant jouir de moi… Je pris L en bouche et commençais de l’aspiré, n’oubliant pas le sexe de JP, l’un puis l’autre de ma langue de titillais… Mon mari se remonta mon corp, vint m’embrassé et me sussura : « abuse de ces hommes, il sont pour toi ». Je l’embrassais furieusement, alors que des mains exploraient déjà mes cuisses s’approchant de mon sexe inondé de désir… Mon cœur battait, mon corps brulait, mes lèvres et mes joues étaient en feu... Oui l’envie de sexe, de débauche étaient puissante, enivrante, envahissante… J’aspirais les sexes se présentant devant moi, l’un puis l’autre, puis l’un je ne sais plus qui, quand, mais je les aspirais comme pour retenir le plaisir qui essayait de gagner mon corps. Agrippant la main de mon homme, subissant les caresses, des baisers imprévisibles, une bouche aspirant mon téton, l’autre jouant de mon sexe… un doigt, des doigts, une bouche venant prendre possession de mon antre… Victime consentante de tant d’abus… Résistant au vagues de plaisir venant tendre mon corps, l’envahissant au gré des attaques de mes hommes…
Puis mon homme, s’approchant de moi, m’embrassant, m’offrir une coupelle pleine de préservatif, comme pour me dire profite, leur dire abusez d’elle, offrez lui le plaisir que son sexe quémande… Puis “sadiquement“ me passa un bandeau en me disant : à toi de découvrir qui vient en toi… Il me plaça le bandeau sur les yeux, j’avais alors de la peine à lui caché mon excitation offerte par cette surprise… Les mains continuaient de parcourir mon corps, puis soudain je senti un sexe venir caresser mon bouton brulant, ma vulve… Mon bassin se tendis comme pour l’avaler, affamé… Je le senti me pénétré, me sentant plonger dans l’écume du plaisir… j’agrippais au plus fort un sexe et la main de mon homme, engloutissant se sexe afin d’enfuir la déferlante de plaisir rouler en moi… Rien ne fit, un premier orgasme, puissant, dévastateur emporta mon corps… puis alors que l’écume bouillonnait en moi, je senti ce sexe rythmer les vagues de plaisir, vague réveillant l’écume de cet orgasme… L (mon homme me dit après qu’il fut le premier, mais quel premier…) continuait de rythmer mon plaisir. Puis il laissa sa place, je l’attrapais, j’attrapais son sexe afin de le sucer, je voulais le faire jouir, exploser sentir ses vagues de plaisir éclabousser mon corps. Me venger du plaisir qu’il venais de m’offrir… D’ailleurs il ne tarda pas a recouvrir ma poitrine de sa jouissance, comme une douche de plaisir sur mon corps brulant… Pendant se temps mon sexe explorait le plaisir que peuvent offrir tous ces sexes différents, ces rythmes variés… Ils se succédaient en moi, faisant remonter des déferlante de plaisir, interrompue par la mal que je me donnais à les retenir, comme une enragée en dévorant leur sexe, aidée par un pincement salvateur d’un mes tétons par une bonne âmes occasionnellement (moi qui croyait que je n’aimais pas qu’on les maltraite !)… Mon homme toujours à mes cotés, parfois venais de ses lèvres abreuver les miennes, d’autres venant fougueusement les dévorer alors que leur maitre de son vit éclaboussait la plage de mon sexe… Tous jouirent sur mon corps offert, recouvrant ma poitrine de leur jouissance, je ne puis jouir que des dernières vague de jouissances sur mes seins car l’on tarda à m’enlever ce bandeau que j’avais oublier envahie par le plaisir à l’affut de mes sensations en oubliant mes sens... J’attirais alors mon homme qu’il vienne reprendre possession de mon corps de mon sexe de mon ventre, le sentir en moi, moi qui avais jouit de tant d’hommes, je voulais le sentir venir en moi… C’est alors qu’il explosa en moi, léchant mes seins encore maculé, me faisant défaillir de plaisir, aspirant sa bouche encore salée du plaisir des mes hommes… Un moment rare de plaisir, de plaisir intense, de débauche, en communion… Tous m’embrassèrent, ma bouche, mes seins, mes joues recevaient ces baisers qui remerciaient mon corps, me remerciaient du plaisir partagé…
Nous nous levâmes les uns après les autres, moi bien après mes hommes pour nous délecter de quelques goutte de champagne avant que mon homme aidé de comparse prépare un petit apéritif dinatoire, nos fameux suchis ! Une ambiance feutrée, amicale, voire presque empreinte de romantisme semblait flotter autour de moi, entourée de mes étalons et de mon homme. De petites caresses volées venaient faire frissonner mon corps occasionnellement. Nous parlions, nous revivions les instants passés… Puis la soirée avançant une partie des convives nous quittèrent, nous finir avec JP et R… Je ne vous en dirais pas plus, la suite fut-elle sage ou torride, les femmes savent probablement…
Mais, merci mon amour de m’avoir permis de découvrir des plaisirs nouveaux et si puissants…
Je t’aime.

3 Commentaires

  • Bonjour,
    Très beau témoignage un récit bien d écrit, tresexcitant raconter magnifiquement par une femme .
    Une femme qui s ouvre qui s offre avec la complicité de son homme
    Cela doit être des moments inoubliables.
    Un rêve que tout à chacun aimerait pouvoir concrétiser du moins en si qui nous concerne .
    Bonne continuation
    Au plaisir de vous lire
    Cordialement
    Claudine Et paul

  • Oui très beau récit ...c’est toujours plus existant quand l’aventure est comté par une femme
    Ce sont des moments inoubliables et je suis en train d’organiser une petite soirée gang bang moi aussi pour ma belle
    Bravo et bonne continuation

  • Votre témoignage est magnifique, celui d’une épouse qui se révèle, s’offre librement et naturellement à travers la complicité construite avec son homme.
    Merci beaucoup

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription