Accueil > Articles candaulistes >

Mon point de vue de femme sur les attentes candaulistes

Pour commencer, je dois vous préciser que mon homme a commencé par m’envoyer un lien vers le site de notre communauté candaulisme.com où une dame racontait son aventure avec un autre homme lors d’une rencontre préméditée par son mari.

Ce genre de récit n’était pas nouveau pour nous, mais il posait un mot sur notre pratique. Et puis j’ai fait la connaissance par l’intermédiaire des réseaux sociaux d’un ami de notre age qui vivait les mêmes désirs avec sa compagne.

Discuter avec lui m’a beaucoup éclairé et c’est l’une des raisons pour laquelle j’ai eu envie de partager mon expérience sur ce site, car c’est pour ma part grâce à un échange que j’ai pu mûrir et évoluer sur la question du candaulisme.

J’ai donc pris l’initiative de lister les points qui me paraissent important pour une femme concernant les attentes candaulistes de son conjoint.

Soyez rassurant et réconfortant

Je pense que la première crainte des femmes quand son homme lui dit :
- " cela ne me dérange pas si tu couches avec un autre homme "
c’est :
- " Mais est-ce qu’il m’aime vraiment ? ".

Et oui que voulez-vous, nous sommes à la base très sentimentales et aimons être la « propriété privée » de notre homme. Savoir que quelqu’un nous protège et veille sur nous, et donc que nous sommes intouchables est une « situation » apaisante que nous cherchons. Cette vision des choses est de plus très défendue et médiatisée.

A cela s’ajoute notre petit côté fleur bleue qui fait que nous n’allons pas aussi vite que vous sur des sites érotiques ou sexuels qui pourraient commencer à nous mettre la puce à l’oreille.

Alors quand vous nous dites que vous ne voyait pas d’inconvénient à nous voir coucher avec un autre, notre pyramide s’effondre et on débute à peine le questionnement d’une autre vision du couple.

Cela-dit nous n’y sommes pas fermées ! Loin de là ! Nous avons juste besoin d’être informée et apaisée. Il faut donc rassurer, et encore rassurer sa belle, lui montrer que ce n’est pas depuis que la discussion a été ouverte que votre relation a changé, que vous l’aimez toujours autant que cela ne remet en aucun cas votre couple en question et que tout est comme avant.

Il faut être patient et nous montrer que vous êtes prêt à nous attendre, nous accompagner, à nous écouter sur le sujet. On pourrait presque dire que vous devez nous assister gentiment (dans un premier temps) dans cette nouvelle prise d’initiative.

Pour ma part, (je ne sais pas si cela était volontaire de la part de mon homme) j’ai trouvé ça très judicieux d’avoir amené l’idée du candaulisme en me menant sur le site par une histoire bien écrite. Le site est très bien fait et son design met en confiance pour les filles.

Cela peut donc être une douce façon d’amener le sujet et d’attiser sa curiosité. Demandez-lui si elle est retournée sur le site, quelles histoires lui ont plu … On aime partager et être guidées par vos soins.

On attend plus que vous nous dictiez les règles du jeu pour pouvoir s’y assujettir

Il faut savoir qu’une très bonne balle est dans votre camp : on est prêtes à tout pour vous et on adore quand vous êtes fière de nous. Autrement dit, on attend plus que vous nous dictiez les règles du jeu pour pouvoir nous y assujettir.

Alors dites-les-nous ! Une fois que le cap de la connaissance du candaulisme est acquis, que vos fantasmes se mêlent sur ces sujets vous vous sentez prêts ! Vous monsieur vous n’avez plus qu’une seule envie c’est que votre chère et tendre se fasse « démontée » par un autre ! Alors soyez sur le « pourquoi du comment » ça vous excite, qu’on comprenne bien qu’on peut se « lâcher » sans risque de vous perdre.

Gardez toujours cette attitude ouverte et rassurante au risque sinon de briser la confiance que vous avez installé sur le sujet. Proposez gentiment un club libertin ou autre, puis laissez-lui le temps de mijoter l’idée dans sa tête. Vous verrez, notre envie de vous faire plaisir et si forte qu’on est prête à tout pour vous satisfaire. Nous ne sommes pas des saintes nitouches, surtout quand vous nous ouvrez de telles portes !

En revanche, on veut bien tout mais à condition d’être un minimum guidées. Je sais que vous aimez aussi les prises d’initiatives de notre part, mais elles viendront après. Dans un premier temps on sera rassuré si vous nous aiguillez.

Dites-nous jusqu’où à priori on peut aller avec l’homme qui est potentiellement intéressé, et quelles seront vos exigences sur notre retour. Par exemple, si vous nous laissez carte libre, nous pourrions être tentées d’avoir un amant secrètement et de vous en faire part après le premier ébat.

Est-ce que vous seriez réellement « heureux » si vous apprenez qu’elle est allée jusque-là sans vous en parler ?
Est-ce que ça ne vous bousculera pas émotionnellement, et donc créera une dispute qui fera naître de l’incompréhension ?

Tout cela dépend de vos tempéraments, mais tâchez dès le début de nous dire ce que vous supporteriez plus ou moins bien pour éviter qu’on fasse des « boulettes » qui crisperaient l’acte candauliste.

Guidez-nous pour savoir " ce qui vous ferait bander un max ! " car c’est notre plus grande envie de vous rendre fou de désir grâce à notre propre corps. Comme je l’avais dit un peu plus haut, donnez-nous au début vos « règles du jeu » car nous préférons que la prise d’initiative du candaulisme vienne de votre part en premier lieu et donc que vous ayez plus ou moins la responsabilité de l’acte.

Ainsi nous irons plus facilement et sereinement passer à l’acte car nous saurons dans quelle arène nous jouons et ce qu’on attend de nous. Après tout, c’est vous qui avez initié ce jeu, c’est donc à vous de vous interroger sur vos désirs pour savoir jusqu’où vous pouvez nous laisser faire sans compromettre votre amour.

Des détails, oui … mais pourquoi ?

Quels sont vos exigences en matière de retour sur nos parties de jambes en l’air avec des inconnus ? Un récit écrit, oral, une vidéo, des photos, le maximum de détails ?
Je me permets d’insister sur ce point car comme je l’ai dit plus haut, les retours étaient mon souci. Pendant longtemps j’ai retranscrit mes aventures à mon chéri par des documents textes. Cela dit je sentais que mon copain n’était qu’à moitié satisfait de ces retours. Et pourtant, moi, j’avais l’impression de bien faire ! De faire comme il me disait, c’est-à-dire un retour écrit. Et j’y passais du temps. Et oui, mais … Les DE-TAILS ! Les filles, cela est bon pour vous, les hommes adooorent les détails, c’est ce qui les excite.

Tandis que nous, souvent ce sont eux qui nous mettent mal à l’aise quand on ne comprend pas bien encore le plaisir qu’à notre homme à nous savoir en train de coucher avec un autre.

Et pour cause, on est obligé de lui décrire précisément quelque chose qui est normalement anormal. De quoi donc nous mettre mal à l’aise (si on n’a pas encore compris le plaisir candauliste, j’insiste). Nous allons donc avoir des phrases à rallonge pour planter le décor alors que les hommes veulent du détail sur l’acte même sexuel.
Ainsi, une fois que vous avez compris pourquoi votre homme est excité à vous savoir-faire un acte « adultère », vous serez plus à l’aise à en parler et alors vous pourrez vous lâcher dans les détails !

Dites-vous que pour lui, votre retour est son seul moyen de « visualiser » la scène. Décrivez-la-lui comme un bon film porno dont vous seriez l’actrice. Vous verrez, il sera enchanté ! Et là votre homme n’attendra plus qu’une seule chose c’est que vous retourniez vous faire péter la rondelle pour avoir un nouveau récit croustillant !

Etre votre actrice porno personnelle, notre plus grand désir !

On arrive désormais dans le vif du sujet : ce qu’on pense à l’idée de réaliser concrètement des fantasmes candaulistes de son conjoint. Et bien ma fois, je dirais qu’une fois les bases posées et familiarisée au sujet, nous sommes carrément pour !

Comme je le disais un peu plus haut, que demander de mieux que d’avoir des rapports sexuels avec d’autres hommes qui nous désirent sans compromettre notre couple (et même mieux, en le stimulant) ?

Donc messieurs j’aurais tendance à dire que les femmes de candaulistes sont des chanceuses ! Nous éprouvons encore plus de plaisir à coucher avec un autre homme quand on sait l’excitation que cela vous apporte. On a complètement envie de se lâcher, de jouer ce jeu de salope sexuelle sous vos yeux pour vous faire bander comme des taureaux. On veut saisir cette chance de vous montrer comme on vaut mille fois mieux que les porn star de Youporn. On devient en quelque sorte votre actrice porno (d’ailleurs dites-le nous ! on adore ça !).

Ce plaisir de vous voir en transe grâce à notre corps talentueux est exquis. On se prend même tellement au jeu qu’on en rajoute un peu parfois pour rendre le spectacle encore plus jouissif.

Si des fois vous avez une petite jalousie envers l’homme qu’on est en train de chevaucher comme une vraie salope, dites-vous qu’en fait cet homme est un peu notre jouet sexuel et qu’on se sert de lui pour assouvir votre désir (et le nôtre).

Toutes les femmes rêvent d’être la porn star de son mari, évidemment vu comme elles sont expertes et « belles » sexuellement parlant. Alors si vous nous dites qu’on est votre petite salope avec des étoiles dans les yeux, on est aux anges ! Si vous nous donnez la chance d’être votre actrice porno personnelle, vous ne serez pas déçus car c’est notre plus grand désir !

Je reviens toutefois sur mes dires concernant « l’amant jouet sexuel ». Certes nous jouons un jeu d’actrice mais nous y prenons notre pied aussi ne vous inquiétez pas ! Parfois d’ailleurs notre « script » n’est plus si bien maîtrisé si l’amant est un brin dominateur.

Et alors on peut être aussi bien son jouet que lui le nôtre. Il serait d’ailleurs curieux d’avoir le point de vu d’un homme « baisant » la femme d’un candaulisme, quelles sont ses sensations et quel jouissance ressent-il à réaliser cet acte d’ « inceste » en sachant que c’est au bon vouloir de Monsieur … ?

Il est des choses à éviter…

Un conseil pour vous les hommes, évitez les comparaisons. J’entends par là les questions du genre : « Est-ce qu’il avait un sexe plus gros que le mien ? », « Est-ce qu’il fait mieux les cuni ? » ou « son sperme était-il meilleur que le mien ? ». Nous avons horreur de vous comparer à un autre.

Je comprends que cela puisse vous démanger de faire de vous comparer à l’autre, mais si vous pouvez, évitez car ça ne mène à rien. Cela va en effet seulement nous positionner dans une situation inconfortable et nous mettre mal à l’aise ce qui peut compromettre nos parties de jambe en l’air futures.

Pour vous expliquer un peu « pourquoi ça ne mène à rien », je vous propose un exemple. Imaginions que vous demandiez à votre compagne si son amant avait un plus gros sexe que le vôtre, et qu’il s’avère qu’il avait un sexe plus gros. Et bien deux options sont possibles.

Soit elle répondra que non pour vous préserver mais du coup elle se sentira mal à l’aise de vous mentir (et le malaise n’est jamais bon quand on instaure une relation de confiance telle que le candaulisme), soit elle dira la vérité et qu’il était plus gros et alors elle se sentira également mal à l’aise car elle sera froissée de devoir vous placer dans une position inférieure (et on en a une sainte horreur !).

Et oui ! On se fiche pas mal que son cuni soit meilleur ou ses testicules plus grosses ! ça ne vient même pas bouger d’un poil nos sentiments à votre égard ! Alors pourquoi poser ces questions qui nous mettent mal à l’aise quelle que soit la réponse ?
Une petite anecdote : en général, si le sexe de l’amant était plus petit que le vôtre, et bien elle vous le dira car elle sera trop contente de dire « mon chéri est meilleur que les autre ». S’il n’en est rien, elle vous répondra juste qu’il avait un « un gros sexe » un point c’est tout.

D’ailleurs le sujet de la taille est épineuse car en général les femmes fantasment sur des membres de belle taille tout comme les hommes fantasment sur des gros seins (sans pour autant vouloir les mêmes sur leur conjointe).

Donc si vous commencez à vouloir comparer avec vous, vous allez bloquer le sujet ce qui supprimera des petits détails tels que : « Et j’avalais tout le sperme de cette bonne grosse bite dans ma bouche ». Ça serait dommage non ?

Et pour conclure

Pour terminer cet article, je vais reprendre le commentaire qu’avait écrit ELBUSCON et tâcher de répondre succinctement à chacune des questions :
« il serait nécessaire et légitime d’avoir un point de vue féminin sur les attentes candaulistes. Je lis sur tous les témoignages et les articles des descriptions du glissement progressif vers le candaulisme. Mais qu’attend une femme au moment où elle consent à entrer dans une telle relation ? Qu’elle meilleure attitude avoir pour obtenir ce consentement ? En un mot qu’espère-t-elle ? Peut-être est-ce un mystère vers lequel il est dangereux de s’aventurer... »

Il serait nécessaire et légitime d’avoir un point de vue féminin sur les attentes candaulistes
Je suis tout à fait d’accord, d’où l’écrit de cet article ! Cela dit l’avis de d’autres femmes seraient les bienvenus pour confirmer, infirmer ou compléter mon point de vus très subjectif. Merci en tout cas d’avoir posé cette question car cela m’a permis de mettre les choses au clair par écrit, et d’apporter ma 1er contribution sur ce site.

Mais qu’attend une femme au moment où elle consent à entrer dans une telle relation ?
En trois mot je dirais : rassurée, dirigée et pornstar ! Pour ma part, même une fois les désirs candaulistes à peu près cernés de mon copain, j’ai toujours besoin d’être rassurée avant et après une aventure pour savoir ses émotions de mon copain et m’assurer que notre relation n’est pas chamboulée.

Ensuite, avant d’aller coucher avec un autre, je suis beaucoup plus sereine et à l’aise si les choses ont été bien préméditées avec mon chéri (on en a parlé, j’ai carte blanche, c’est bon !).

Enfin, si ces deux premières choses sont accomplies, alors je peux me lâcher à 200% et faire ma vraie pornstar avec le gars que j’ai entre les mains pour le bon plaisir (et le mien) de mon homme !

Qu’elle meilleure attitude avoir pour obtenir ce consentement ?
Eh bien, je pense avoir tout dit précédemment, mais pour moi c’est se montrer rassurant, nous guider et nous dicter vos règles du jeu comme vous l’imagineriez.

En un mot qu’espère-t-elle ?
On espère être celle sur laquelle vous fantasmerez toujours sexuellement et être votre petite porn star personnelle qui réalise tous vos désirs (dans la mesure de nos limites bien sûr). Autrement dit, on veut rester votre petite femme que vous aimez, et être toujours une bombe au lit. Etre la femme idéale en fait non ? Enfin… si vous le méritez !

Peut-être est-ce un mystère vers lequel il est dangereux de s’aventurer...
Oh non, bien au contraire ! Je pense que vous aimez ce genre d’aventure non ?

Voilà donc la fin de ce petit bilan, à ce jour, de ce qu’il y a dans ma tête concernant ma relation avec le candaulisme au sein d’un couple. Je me considère être loin d’une experte en candaulisme bien que j’ai eu des rapports sexuels avec quelques garçons depuis mes 5 ans de vie en couple. Je tiens à ajouter que je n’ai pas eu la chance d’avoir une « nouvelle » relation avec un autre homme depuis que j’ai soulevé mes interrogations du plaisir candauliste.

D’ailleurs le terme candaulisme est encore un mot « général » mais qui est a adapté à chacun de nos hommes, et je suis encore en train d’apprendre sur les envies et les désirs propres au mien. Le grand saut en avant pour moi serait de passer à l’acte « ensemble » et plus lorsque je suis loin de lui.

Cela est l’une de mes envies depuis que j’ai eu toutes ces révélations. J’ai très envie de lui montrer mes « talents d’actrice » en direct. Mon idéal serait qu’un jour mon homme me prépare une « surprise », les yeux bandés, que je sois sous ses ordres tandis qu’il aura fait venir un inconnu pour mon plaisir.

Mais je me dois d’être patiente à mon tour et d’attendre qu’il soit prêt, car j’imagine que ça ne doit pas être si facile de voir sa chérie se faire prendre sous ses yeux au lieu d’avoir un rapport écrit… !

Merci à tous pour votre lecture, vos commentaires seront lus avec plaisir !

11 Commentaires

  • Pour moi c’est prendre du plaisir et... faire plaisir à mon chéri qui adore me voir et m’entendre jouir, me regarder prendre mon pied. Non pas qu’il ne me comble pas : au contraire... entre hier et aujourd’hui, on s’est tout de même "récupérés" trois fois et avec autant de bonheur et de jouissance à chaque fois. C’est tellement doux de "baiser"... Les rares expériences qu’on a eu (c’est pour ça qu’on est ici : on en veut plus ; on veut aller plus loin encore...), à me regarder pendant qu’un autre me prenait, il ne débandait pas. Evidemment, vu son état, non sans avoir laissé l’autre "mâle" bien profiter de moi comme il le voulait, et en me laissant, moi-même ; pleinement exprimer ma sensualité, mes envies : bien jouir et me donner à ce dernier... A chaque fois mon mari vient me prendre et encore me prendre à son tour ou, souvent, il se joint à mes compagnons de jouissance pour qu’ensemble ils puissent pleinement se satisfaire avec leur "femelle" : ce que je deviens pour eux dans cet état d’excitation extrême, s’en m’accorder de répit pour... me procurer d’intenses orgasmes...

  • merci, je suis plus éclairé ....ça va beaucoup m’aider

  • Pour répondre à Tom et aux deux déraisons de sa femme …..
    Si Tom a envie d’une autre fille il suffit de l’exprimer. C’est parfaitement compréhensible.
    Alors, l’hypocrite de son envie , ne veut pas se céder de crainte que Tom ne folâtre avec une autre . Effectivement une fille acceptant deux hommes se doit de rendre la politesse ; si son amant à ce désir. L’égalité des sexes .
    Mais , selon moi , il y a plus de plaisir dans la complicité de deux mâles à jouer avec une femelle que l’inverse…… selon moi !!!!

    Pour le questionnement de Tom sur son acceptation de voir sa femme avec un autre , le baromètre est simple . Si l’aiguille se tend à cette idée, à cet imaginaire, à cette visualisation, il l’acceptera. Il y prendra plaisir . Elle saura ensuite , à son égard , se montrer sous ses plus belles prestations .

    Sur la question sentiment des deux.
    La solution est de ne voir l’inconnu qu’une fois et dans un hôtel .
    Solution , à mon gout , manquant de parfum .

    Privilégiant des relations suivies, fatalement un attachement, un intérêt (bien au-delà du sexe) existe. Il est normal ; pourquoi en avoir peur.
    Dans un couple , même exemplaire selon la morale institutionnelle , quand la relation est boiteuse , le risque que l’un parte avec un(e) autre est bien réel .
    Mais est-ce un risque ou une chance …..

    Dans une belle complicité sensuelle , aucun des deux n’a envie de perdre cela .
    De plus , une fille sortant des bras d’un amant pour courir voir son mari , il y a là matière à forte satisfaction pour le mari .
    Relisez donc le texte de cfraser , il est très bien et contient tout l’amour d’un couple . Les réponses à vos angoisses y sont en filigranes .

  • Personnellement mon mari m’a avoué ses envies candauliste il y a quelques mois et j’ai essayé de discuté avec d’autres hommes mais le problème est que je n’ai pas envie d’un autre homme et je ne sais pas comment dépassé ce stade. un conseil ?

  • Merci pour ce texte que j’ai lu puis relu.
    Vous parlez de vous comme des femmes en général. Je me demande cependant si toute femme en est capable. Peintre semble dire que oui, et même quand elles se disent offusquées. Une carapace de sucre sur un corps salé... j’ai l’impression d’y croire mais ne me résoud pourtant pas à tenter de réellement y faire entrer ma femme adorée. Quoiqu’elle ne me dit pas en être incapable mais s’y refuse pour 2 raisons :
    Peur que ce soit un pretexte pour moi de coucher avec d’autres femmes. Je dis non mais alors puisqu’elle ne le supporterai pas alors comment moi je pourrai le supporter.
    Peur des sentiments qu’elle serait susceptible de développer à l’égard d’un amant. Et sur ce point je ne vois pas comment la rassurer car c’est aussi une crainte de ma part....
    Ce point n’est pas abordé dans ce texte ou brièvement lorsqu’on parle de l’amant comme d’un sex toy.
    J’ai ici comme un gros doute et cela me semble pourtant être une pierre angulaire dans la décision d’un homme à amener sa femme vers une telle pratique.

  • Le texte initial , suivi par le commentaire de Mina, sont intéressants , par le révélé impudique de la profonde préoccupation des filles ; ces écrits féminins peuvent rassurer les deux sexes .

    Avant, fille ou homme, la crainte est là (gâcher - perdre).
    Parler, communiquer , exposer chacun ses fantasmes et surtout prendre le suprême plaisir à satisfaire son autre .

    Fille ou homme y trouve jouissance en épousant l’outrance sensuelle de l’autre. En incitant l’autre à l’inconduite. Même si parfois cela est surprenant. Un temps pour franchir l’incompréhension pouvant être nécessaire .

    Fille invitée à être offerte ou à s’offrir , à se livrer sans la retenue de la bien séance . L’assurer qu’elle le peut, que c’est ce qu’il attend.

    Homme prêt à offrir , à savoir , à voir , à partager, à outrager .

    Si chacun retire le vernis civilisationnel , si chacun ose libérer ses propres fantasmes , l’Egalite sensuelle complémentaire - femme homme - se révèle bien présente en ce domaine .

    A l’homme : ne la croyez pas en sucre , même si elle fait sa sucrée , elle saura se montrer dessalée . Elle a juste besoin d’être poussée afin de ne pas en avoir la responsabilité.

    A la fille : cessez donc de faire semblant d’être une fille bien. Laissez hurler votre vertical sourire. Les hommes adorent les salaudes. Les hommes ont besoin que vous les encouragiez à vous pervertir.
    Vous en serez bénéficiaire. …….

  • Excellent récit et magnifique talent de narratrice...
    J’adhère complètement à cette approche ... rien à ajouter.
    J’ai commencé également après 2 années sur ce site, à en parler à ma tendre épouse.
    Je compte lui soumettre ce genre d’articles et la laisser faire sa curieuse à sa guise et à son rythme....

    Merci pour ta contribution et je ne manquerai pas de te donner des nouvelles de de la suite...

  • Bonsoir Mina,
    Etre Candauliste c’est prendre du plaisir quand sa partenaire prend du plaisir avec un autre et c’est le cas pour votre homme....

    Vous avez le désir d’être la seule et l’unique qu’il regarde, rassurez-vous si il regarde ailleurs c’est pour mieux apprécier sa Reine. Je vous donne un exemple qui vous parlera certainement : Quand vous venez de vivre une aventure, votre homme n’est-il pas encore plus désirable ? Et bien quand il en regarde une autre je suis certain que cela renforce l’amour et le désir qu’il a pour vous.

    Et puis ne vous faites pas souffrir avec ce type de pensées elles ne vous apportent rien ! Elle ne font que dégrader l’image que vous avez de votre relation et/ou de votre Homme. Et puis ces pensées abime votre confiance en vous.

    Si vous prenez du plaisir à être sa porn star et être la plus belle pour lui alors pensez comme tel et vous agirez comme tel !
    Je vais prendre un exemple un peu hors contexte mais qui est de chez nous :
    Pour être champion de France au rugby il faut penser comme un champion de France !!!! Si je commence à penser comme le club des poussins de Beauzelle je serais jamais champion de France ! Et bien c’est pareil pour vous, la pensée précède toujours l’action...
    A très vite Mina

  • @ MINAGOTH
    Je vais être bref car CFRASER a tout décrit, y compris une possible voie vers le bonheur. D’un point de vue masculin, il semble que l’homme dont il est question n’a pas envie d’être heureux.
    Est-ce grave ?
    À vous d’en décider !
    Est-ce définitif ?
    Sûrement pas : le libertinage est une attitude d’adolescent éternel qui se cherche dans la répétition nostalgique d’une mythique "première fois".
    Or, on finit toujours par mûrir.

  • Pour ma part, la difficulté réside dans le fait que mon homme justement ne me prend pas pour sa pornstar, ne me dis pas que je suis belle ... J’ai accepté son candaulisme récemment mais le problème c’est que j’ai l’impression que ça a ouvert les vannes de son hyper sexualité, et qu’il fantasme à tout va sur tout et n’importe quoi.
    Il entretient une relation "virtuelle" d’ailleurs avec une personne de ce site ... C’est allé assez loin.
    Donc je me demande si on est vraiment dans le cadre du candaulisme lui et moi. Car clairement, même s’il m’aime et est excité que je me fasse baiser par d’autres, je pense que monsieur est plutôt libertin que candauliste puisqu’il regarde ailleurs et fantasme ...
    Ca me rend triste et je ne suis pas la pornstar ou la plus belle pour mon compagnon ...

  • Je salue cette intervention très belle et très authentique et qui répond aux questions que j’avais soulevées. Je ne vois pas grand chose à ajouter, si ce n’est féliciter également ses qualités d’écriture. Un grand bravo !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription