Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

mon homme me fait évoluer

! Signaler un contenu abusif

25 ans de vie avec mon mari, vie intense et confortable, mais très conformiste ; tenue stricte et longue, pas ou peu de sexualité, à part des rapports, rapides et très souvent sans plaisir. A 50 ans je me suis retrouvée seule, à la suite de son décès ; je sais que je ne suis pas la seule, mais ce fut une période très difficile, car il m’a fallu me reconvertir professionnellement tout en adaptant ma vie familiale.
Je faisais partie d’une association « solo » où une fois par mois nous nous retrouvions pour un repas, rien que des femmes seules, afin de préparer les activités à venir, (sortie, spectacle, visite diverse). Lors d’une sortie pour un feu d’artifice du 14 juillet, fait exceptionnel, la présence d’un homme, la soixantaine ; nous avons simplement discuter, quand au moment de partir, gros problème : impossible de démarrer, la panne à 50km de chez moi ; il m’a proposé de de raccompagner ; arrivés devant chez moi, il m’a promis de s’occuper de ma voiture le lendemain, puis après une bise sur la joue, il est parti. Pour moi la vie venait de prendre un nouveau visage.
Plusieurs rencontres, cordiales, puis, un jour, le bisou sur la joue, s’est finalement posé sur mes lèvres pour finir par un fougueux baiser ; j’étais, pardon nous étions amoureux et quelque temps plus tard, nous étions ensembles. Pour moi, nos étreintes étaient pleines de découvertes ; doux, attentionné, toujours à l’écoute de mes désirs, avec lui j’ai découvert un autre monde car il n’a eu de cesse de me faire comprendre que j’étais une belle femme pleine de charme. Finie les tailleurs sévères, il m’a encouragé à prendre des tenues plus courtes, m’offrant très souvent de la lingerie sexy, mettant il est vrai ma silhouette en valeur. Petit à petit, il m’a redonné confiance en moi, je me sentais redevenir femme, aussi bien dans la vie civile que dans nos relations amoureuses. De longues conversations, tard dans la nuit pour évoquer nos envies et nos fantasmes ; très difficile pour moi ça c’est un de mes problème : parler . De plus, restant de mon passé, mes jouissances se bloquaient dans ma gorge. Puis une nuit, après de longues caresses et un corps à corps torride, mon orgasme a éclaté, puissant dévastateur, bruyant ; pour la première fois depuis très longtemps, je ressentais un vrai plaisir ; je jouissais sans retenue. Grace à lui, j’avais à nouveau envie de faire l’amour.
Petit à petit, je lui avouais mes envies, entre autre le fantasme de l’exhibition, tout en lui disant que je ne pourrais m’y résoudre ; c’était mal le connaitre. A force de communication, il a réussi à me convaincre d’ aller en boite libertine, habillée très coquine, simplement pour me faire voir ; simplement vêtue d’un corsage très transparent, une porte jarretelle avec des bas, un string le tout recouvert d’une jupe portefeuille très courte, qui en marchant, laissez très souvent découvrir le haut de mes bas.
Quelques bulles , des danses lascives, jean très coquin dans ses caresses, j’ai vite oublié que très souvent les autres danseurs pouvaient découvrir le haut de mes cuisses, et sans doute plus surtout quand nous nous retrouvions sur le canapé, la main de jean jouant avec mon sexe . Plus rien ne comptait que le plaisir qui montait en moi ; je sentais ma cyprine envahir mon sexe et quand il m’a pris la main pour se rendre dans un salon, mon envie de faire l’amour a été plus fort ; très vite je me suis retrouvée la jupe relevée, le string arraché, jean me possédant puissamment ; c’est avec fougue que nous avons fait l’amour ; c’est alors que je me suis aperçus que deux hommes nous regardaient ; un moment de panique avant que jean m’embrasses et me dise « rassures toi, tu ne risques rien ; tu voulais d’exhiber, voilà c’est fait et si j’en crois ta chatte pleine de cyprine, cela ne t’a pas déplut, bien au contraire » il faut reconnaitre qu’il a avait raison, car mon plaisir a déferlé et enfonçant mes ongles sur son dos : « vas-y continue , j’ai trop envie de jouir ».
Grâce à lui, je venais de franchir une barrière . la suite allait m’emmener vers des jeux que je ne m’imaginais pas et que je ne regrette pas aujourd’hui.

9 Commentaires

  • Voilà un récit qui fait rêver !
    Merci pour ce partage.

  • Bonsoir,
    J’aime beaucoup ce clin d’œil de la vie : tout est parti d’un feu d’artifice !
    Votre re-naissance est très sympathique à lire, merci de partager ici.
    Cordialement...

  • Sakura,
    Vous êtes engagé sur un bien beau chemin... Voilà qui donne envie de vous y accompagner, ou tout du moins d’assister à votre "progression"... Je crois pressentir que vous êtes bien partie pour aller loin ! Bonne route, et bien du plaisir !

  • Bonjour candaucandau
    Vous avez raison. Difficile de gommer 25 ans. , c’est grâce à la communication avec mon homme et surtout à sa patience que j’ai pu évoluer. Grâce aussi au site car j’ai pu y lire de rare récit féminin.pour moi ce n’est pas facile de transcrire cette evolution mais j ’espère que cela aidera d’autres femmes

  • Arriver si tardivement a se libérer sexuellement doit être un peut complexe . Je pense que Madame va nous faire d’agréables surprises , a suivre donc .

  • Très beau récit qui laisse présager de belles contributions.
    Un plaisir à lire

  • Bonjour légende mary
    Pour vous répondre, c’est très simple. Avec mon premier mari je n’ai jamais eu ce genre de conversation dans la vie courante,je n’ai manque de rien.au lit c’était très différent, mon plaisir était sans importance pour lui.il me possédait , il prenait son plaisir c ’était le plus important pour lui
    Mais c’est le passé. Pour moi mon jean a été mon révélateur

  • Madame,

    Permettez-moi de vous dire à tel point je trouve votre histoire formidable aussi bien sur la façon dont les événements se sont déroulés en votre faveur pour vous faire ressurgir la femme qui est en vous que sur votre éloquence et votre beau style d’écriture.
    Je vous félicite pour tout et je reste impatient de lire la suite de vos aventures.

    Mais juste un point : vous avez dit que "Petit à petit, je lui avouais mes envies, entre autre le fantasme de l’exhibition". Mais vous n’avez pas mentionné ce détail au début de votre récit. Comment ou quand avez-vous ressenti un tel plaisir ? C’était pendant votre premier mariage ?

  • J’aime beaucoup ce temoignage. Ma femme a avant moi été réduite aux taches ménagères. En huit ans de vie commune elle est devenue une femme qu’elle n’espérait plus. Elle est aujourd’hui une femme désirée et beaucoup la consomment avec plaisir. S’offrir sans réserve est une revanche qui la rend belle et forte.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription