Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Mon histoire, notre histoire...

! Signaler un contenu abusif

Après avoir, comme beaucoup, rencontres des hommes seuls tout d’abord puis être allés en club avec un collègue de ma femme qui nous a invités à ce genre d’endroit, nous avons finis par entretenir une relation exclusive avec un homme qui est devenu son amant.

Elle l’a " choisit" de part ses performances sexuelles lors d’une sortie en club.
Échange de tel, puis rencontres à l’hôtel puis parfois sans moi.

Aujourd’hui cela fait plus de 5 ans que nous le fréquentons avec des hauts et des bas à l’image d’une vie de couple mais à 3.

Il lui fait toujours l’amour comme un dieu ( ce sont ses mots ) (parfois même trop d’après elle )

Nous avons fait pas mal de sorties ensembles et eux deux de leur côté certains week-end...
Mon seul regret c’est de constater que la "colle" ne prends pas vraiment entre ma femme et son amant.
Il est trop collant à ses yeux, étouffant, insistant à l’excès pour sans cesse la revoir alors que cela ne lui est pas facile à cause de la vie familiale.

Je regrette ce manque d’enthousiasme de ma femme envers lui qui ne sait pas rester léger et joyeux en toute circonstances.

Il est devenu un soucis de plus pour ma femme.
Moi qui aurait aimé qu’il devienne son mâle ayant autorité sur elle et ce par le plaisir qu’elle en aurait retiré mais également autorité sur moi, sur notre couple.
J’aurai aimé pouvoir vivre mon côté cuckold mais je n’ai as le droit d’aborder ma vie intime de couple avec son amant : elle me l’interdit...

Aujourd’hui je ne bande plus, je n’ai donc plus de rapports, mon seul espoir d’avoir encore un peu de sexualité serait de vivre une relation cuckold.

J’espère y arriver un jour...

7 Commentaires

  • Bonjour,
    Je suis dans le même état.J’ai 57 ans et je ne suis excité que par le fait de savoir que ma femme baise avec son amant depuis maintenant 15 ans. Je les ai toujours laissé faire dans notre lit pendant que je vaquait à mes occupations dans la maison. Mais maintenant ma femme ne veut plus le voir. Lui il insiste bien sur. C’est un vrai problème. Il ne cesse de la contacter mais elle ne veut plus. Je ne bande plus, le fait d’être cocu m’est absolument nécessaire. Je ne peux assumer pleinement mon plaisir sexuel qu’à travers le fait d’étre cocu.On en arrive à se disputer à ce propos.

  • Bonsoir à tous...

    Aurais-je dis quelque chose que je n’aurai pas du ?

    Plus aucune réponse ?

  • Tout d’abord merci à tous pour vos réponses.
    Cela fait plaisir de constater que mon récit suscite un tant soit peu d’intérêt...

    Alors par où commencer...
    J’ai depuis toujours été un grand masturbateur compulsif (au moins une fois par jour...) sans problèmes d’érections...au grand désespoir de ma femme.
    J’ai en plus et depuis toujours été attiré pour voir, entendre ou savoir ma compagne prendre son pied avec un autre homme...
    Cela nous a valu de sacrées expériences et souvenirs...
    Avec le temps cela a progressivement évolué au point d’être plus excité à l’idée de savoir ma femme s’envoyer en l’air avec un autre que de lui faire l’amour moi même...tout en continuant mes masturbations frénétiques.

    Elle se plaignait de constater que je prenait plus souvent du plaisir avec mon P.C. Qu’avec elle.
    Puis assez récemment, j’ai découvert le site d’une certaine élise S. Qui prône la domination féminine.
    Je dois bien avouer que j’ai bu les récits avec une gourmandise évidente.
    Aujourd’hui alors que ma chérie se désespérait de me voir un jour arrêter de me soulager, cela est devenu une réalité Grace à cette nouvelle approche de la sexualité.
    Je lui demande désormais de me soulager le moins souvent possible (mais tout de même de temps en temps : il faut bien un minimum prendre soin de sa prostate n’est-ce pas)
    Je pense que mes pannes sont dues d’ailleurs à une hypertrophie bénigne de la prostate qui m’a été diagnostiquée ainsi qu’à un excès peut-être de branlette auparavant ( c’est ce que pense ma femme ) mais aussi à une bonne prédisposition au cuckolding...
    Il ne fait jamais négliger je pense l’impact psychologique que ne manque pas de générer les rapports sexuels avec un amant qui assure puissance dix mieux que vous...!
    Une fois que la démonstration d’une jouissance bien plus explosive de sa femme dans les bras d’un autre, les cartes ne sont plus vraiment les mêmes...!
    Notre relation de couple est plutôt orienté beau fixe ces temps-ci...
    Mon abstinence me rends amoureux, attentif et attentionné ce qu’elle apprécie vraiment même si toujours pas ou peu de rapports.
    J’ai découvert après le plaisir de la branlette, celui de rester en permanence frustré et excité.
    J’essaie d’apprendre à ma reine à découvrir elle aussi les vertues à son avantage de ce nouveau mode de vie...et de devenir si possible une épouse dominante ce qu’elle est mais se défend de l’être en même temps...!

    Voilà, il ne resterai plus qu’une liaison avec son amant qui "colle" ce qui n’est vraiment pas le cas ces temps-ci...
    Il semble s’évertuer à accumuler exactement tout ce qu’il ne faut pas faire pour être séducteur malgré ces multiples actes de générosité envers elle comme nous deux...
    L’amour et l’affection ne s’achetant pas...
    Voilà, pas tout noir et pas tout rose non plus...je suis loin d’être malheureux...tant d’hommes aimeraient être à ma place.
    Je suis loin d’être à plaindre...je pense...!
    Nous sommes amoureux l’un de l’autre après plusieurs périodes très difficiles qui semblent désormais derrière nous.
    On se fait d’ailleurs des petits week-end en tête à tête et elle doit par ailleurs voir son amant sur deux jours prochainement...
    J’ai hâte, j’adore également ses moment là, quand elle devient femme adultère.
    Elle dit toujours passer d’excellent moments en sa compagnie moment sexes comme hors sexe.
    C’est juste que lorsqu’il ne l’a voit pas, il devient dépressif et lui met une pression permanente pour la revoir le plus souvent possible.
    J’y suis un peu pour quelque chose, il est vrai, j’ai souvent espéré moi même les voir se rencontrer de façon régulière et soutenue.
    Chose qu’elle ne peut et ne veut compte tenu de son rythme de vie plutôt assez soutenu.
    Son amant est trop accaparant et possessif surtout par rapport à moi qui lui ai toujours laissé la plus grande liberté, après lui avoir tout demandé et tout fait faire : je n’aspire plus qu’à une chose : devenir à mon tour son objet sexuel et pourquoi pas même mieux son valet...!

  • Coucou Maatkare,
    tu as tout à fait raison ma remarque n’est pas forcément justifiée en l’état, se serait bien que cocucornu nous précise si il n’a plus de sexualité car il ne bande plus ou bien si il n’a plus l’opportunité de bander car il n’a plus de sexualité.

    Je tenais simplement à profiter de l’intervention de Cornucocu pour préciser que la pratique du candaulisme ne peut pas être envisagé comme un palliatif, comme un arrangement pour compenser une relation de couple douloureuse.

    Pour envisager une pratique de couple candauliste ou même aborder le cuckolding avec son épouse, il est préférable que la relation soit déjà riche d’une belle complicité et d’une ouverture d’esprit généreuse.

    Bon dimanche à tous

  • Mais Candaule, on ne sait pas pourquoi il a des problèmes d’érection. Ça n’a pas forcément à voir avec un problème d’entente dans le couple. Ça peut être médical aussi. Donc sans plus d’infos, je trouve ta remarque pas très justifiée. Ou du moins, prématurée.

  • Cher cornucocu,
    J’ai véritablement beaucoup de peine pour vous.
    J’aurais juste envie de préciser, qu’avant de dire "Mon seul regret c’est de constater que la "colle" ne prends pas vraiment entre ma femme et son amant".
    Il serait préférable que ladite colle soit plus efficace entre vous et votre épouse afin avant d’envisager de vivre une relation cuckold avec elle.

    Car si aujourd’hui vous ne bandez plus, que vous n’avez donc plus de rapports, votre seul espoir d’avoir encore un peu de sexualité avec votre moitié n’est certainement pas de vivre une relation cuckold.

    Une sexualité enrichissante se construit sur une relation de couple épanouie. Ce n’est pas la sexualité qui fait la relation mais plutôt la relation qui fait la sexualité.

    Prenez soin de vous même et de votre couple avant de décider d’intégrer, un troisième larron.

    Chaleureusement

  • Bonjour Cocucornu,
    J’ai envie de vous dire... C’est la vie !
    On a tous des envies et des attentes, et ça arrive d’être déçu de la tournure que prend une relation. Celle-ci dure depuis 5 ans, vous dîtes ; je trouve ça déjà assez exceptionnel en soi. Mais si le monsieur est devenu un soucis pour votre compagne, pourquoi continuer ? Si les choses finalement ne sont pas comme vous le souhaitez tous les deux... autant passer à autre chose, non ?

    Je me permets de rebondir sur les dernières lignes de votre témoignage. Votre profil indique que vous n’avez que 49 ans, je trouve ça bien jeune pour être impuissant. Je ne souhaite pas remuer le couteau dans la plaie, mais je voulais juste dire que je compatis.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription