Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Mon chéri, tu es cocu

! Signaler un contenu abusif

Chéri, voilà !

Ça y est, tu es heureux ? Ce black vient de me pénétrer avec son gros zob et toi, tu regardes béatement. C’est bien ce que tu voulais ?
Oh, j’ai mis du temps avant d’accepter, car je ne voulais que toi. Huit ans ! Il t’a fallu huit ans d’efforts et d’attente. Huit années pendant lesquelles j’ai toujours refusé. Mais aujourd’hui, je prends mon pied et je t’avoue que ton bon plaisir ne m’importe pas. Et oui, si ce black me baise en ce moment, ce n’est pas parce que tu l’as voulu, mais bien parce que j’ai envie de jouir, jouir comme jamais je ne l’ai fait auparavant. Et il me fait beaucoup de bien.
Regarde mon amour puisque cela t’excite !
Regarde comme il me pilonne avec son gros engin. Quand je pense que je me suis toujours cru satisfaite avec toi, avec ton petit zizi. Quand je pense que tu me fatiguais avec tes demandes incessantes et variées. J’aurais dû accepter tout de suite. Je n’ai pas de regret cependant, car vois-tu, je sens que je vais jouir intensément dans quelques instants et quelque chose me dit que cela ne sera pas la dernière fois aujourd’hui.
Ça y est, je jouis. Branle-toi autant que tu veux en regardant mon amour, je m’en fiche. Je jouis.
Comment est-ce possible de jouir autant ? Comment peut-il me faire autant de bien ?
Mon Dieu que c’est bon !
Il va venir lui aussi, je le sens. Il va se vider les couilles dans ma chatte.
Moi qui n’ai connu que ton sperme à ce jour, je vais recevoir la semence d’un autre homme.
Ça y est, il se vide en moi !

3 Commentaires

  • Intéressant récit sur le ressenti exprimé , au nom de la muette qui fait mine d’être juste obéissante envers celui qu’elle considère comme son homme , d’une fille qui s’est refusée pendant un temps plus que certain à s’in conduire . Une fois y ayant gouté , elle a juste envie de se faire s’exploser ; pour elle-même , et non pour satisfaire son mari . A cet instant elle se moque de combler ainsi son homme.
    Dans toute copulation , les partenaires des deux sexes oublient leur commensal coutumier si l’acte en vaut la pine .
    Toute fille, comme tout homme, a envie de cette nouveauté de partenaire.
    Fille laissez-vous convaincre de vous faire vaincre le con.
    Homme , la vôtre non plus n’est pas en sucre , je vous exhorte à vous montrer directif, une fois vautrée, sautée, elle vous en sera alors reconnaissante .

    Ne seriez-vous pas vous même obligé si elle vous procurait la nymphe de vos rêves . ……….
    De l’audace.

    Quant au titre faisant référence au cocufiage, il n’est est rien. C’est lui qui a mené la femelle au mâle. Une soumise qui y prend goût …………………………

  • Quand_on prend de l’âge, on devient plus sage, quand-on s’aime on a plus de rage dans le désir comme dans le plaisir. Votre mari vous offre car il veut tout simplement plus. Belle, forte et sensuelle votre histoire. Voilà une femme comblée et pleine de vie ; bravo !

  • Superbe texte au présent de l’indicatif ! Nous sommes là à vos cotés pour vous contempler. Vous êtes sur le ventre, accoudée devant votre écritoire, l’encre de votre stylo coule sur la feuille. L’homme vous pénètre. Son large membre est présent en vous. Vous devenez sa femelle. Soudain, un jet saccadé du liquide de vie abondant se répand en vous. Il vous inspire. Vous êtes une femme vivante.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription