Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Moi et lui puis moi et eux- partie 2

! Signaler un contenu abusif

Je revins m’asseoir, mes voisins de table me demandèrent comment j’allais car je m’étais absentée un certain temps et j’avais de jolies couleurs sur le visage....
Prise au dépourvu par cette remarque, je n’ai eu d’autre réponse que :
- " très bien, merci ".
A peine avais je prononcé ces mots que je le vis se pencher vers moi pour me servir une coupe :
- " votre verre est vite ma chère, vous devez être assoiffée, il fait chaud ici ", me dit il avec un grand sourire...
Je me demandais si cela l’amusait de me faire rougir en public, de sentir cette gêne montée en moi.

J’envoyai quelques sms à mon conjoint afin de lui raconter les prémices de ma soirée sans rentrer dans les détails, je voulais m’abandonner à lui lorsqu’il me ferait l’amour, lui raconter et sentir son plaisir grossir en moi au fur et à mesure que les mots sortiraient de ma bouche....

Les plats commençaient à arriver sur la table lorsque je sentis une main sur mon épaule, je n’osai pas me retourner, était ce lui ? si tel était le cas, qu’allait il me demander ? qu’avait il prévu ?
- " Viens de suite ! "
Pas un autre mot, lorsque je me retourna, il s’éloignait déjà vers le bar.
Je le rejoins sans discuter, un sentiment de stress et d’excitation s’apparat de moi, qu’allait il me faire, serait il seul ? mais j’adore lorsqu’on me traite comme une salope ou une p...

Il m’emmena à nouveau dans les sanitaires, il était seul...j’avoue, j’étais déçue....il ferma à clé puis me dit : j’adore ta langue, la chaleur de ta bouche, suce moi, je vais abuser de ton corps ce soir, tu vas avoir des choses à raconter à ton mari Salope !
Il m’attrapa par les cheveux et amena ma bouche à son sexe déjà sorti de son pantalon et dur et gros.
- " Hummm que c’est bon de baiser la bouche d’une salope, et en plus je n’aurai même pas besoin de te payer, tu fais ça gratuitement ce soir....hummmm ça t’excite tellement que je ne vais tout de même pas te payer.... "

Lorsque j’entendis ces mots, un sentiment de honte s’empara de moi mais chaque mot m’excitait encore plus et j’accélérais le mouvement de ma bouche et plus j’acceptais profondément sa bite dans ma gorge....
Soudain son téléphone sonna :
- " Oui, tu arrives au bon moment, elle est chaude, j’ai l’impression que son mari ne s’est pas occupé d’elle depuis un certain temps, pourtant quand on a une salope comme elle chez soi, on en profite...Moi je la baiserai matin, midi et soir, dans le lit, sous la douche, sur la table de la cuisine....n’importe où, prise par surprise par derrière ...hummm j’imagine ! oui je t’ouvre..."
il lui ouvre ? mais à qui ? et allait il me plaire, qu’allait il faire de moi ????
- " lâche ma queue 2 secondes que j’ouvre à mon pote, t’inquiète pas petite gourmande, tu vas avoir de quoi faire et on va bien s’occuper de toi ! "

Durant ces quelques secondes, je pensais à mon conjoint, moi qui ne lui ai raconté que les prémices de la soirée, la vue de mes bas, "vous êtes très sexy madame", je vais rentrer à la maison et lui dire "je me suis faite baiser par le patron du resto puis par son pote....allait il apprécier ? je pense que oui, mais j’aimerai qu’il me punisse en même temps pour ne pas l’avoir tenu informé un peu plus....
Je vis alors un jeune homme black, 30 ans, plutôt bel homme rentrer et dire à son ami - " depuis que tu m’as proposé de passer, je bande", mon pantalon est serré... "
moi j’étais à quatre pattes, ma jupe relevée et j’attendais qu’il revienne baiser ma bouche mais je le sentis derrière moi, il me pénétra d’un coup sec...sans un mot....
- " mais....que fais tu ? "
Ce sont les seuls mots qui sortirent de ma bouche...
- " je t’avais prévenu, ce soir, je te gère alors je te baise et tu vas sucer mon pote pendant ce temps...pour le préparer à ta chatte.... "
Je n’ai pas eu le temps de répondre que j’avais son sexe tout dur dans ma bouche...et c’est le patron qui géra les mouvements de ma bouche, il attrapa mes cheveux et me dit, pas si vite, sinon tu vas le faire partir....comment ça, doucement....maintenant accèlére....il alterna durant quelques minutes, il avait pris le même rythme pour me baiser, ma bouche suivait les rythme de son sexe dans ma chatte....que c’était bon...cette sensation d’être abandonnée, d’être un objet de plaisir....je suis partie dans mes pensées, à mon retour à la maison, mon mari dans le canapé, qui me demande comment s’est passé la soirée....
- "on a abusé de moi mon chéri ce soir, ils ont cru que tu ne savais pas t’occuper de moi, ils m’ont baisé la bouche, le sexe...."
Je serai sur lui, sur sa queue et je lui raconterai fièrement ma soirée.....
les paroles du patron me sortirent de mes pensées "viens la prendre, elle est prête à te recevoir, elle est humide et excitée !"
Il sortit de ma bouche, mes yeux montraient mon niveau d’excitation, je n’attendais que cela... qu’il me prenne en bonne salope, je le savais très gros et dur, ma bouche l’acceptais à peine....ça m’excitait....
- "oooohhhhhhhh", a été le seul son qui sortit de ma bouche lorsqu’il rentra à moi...le patron me dit :
- " je suis certain que ton mari ne te rempli pas autant ! "
- " nan, je ne le sens pas autant, je ne vais pas tenir longtemps, il est gros "
- " mais si, pense à autre chose, et tais toi, tiens suce moi "
J’avais alors 2 gros sexes en moi, je ne pouvais plus penser, que m’arrivait il ?
J’entendais des mots, des phrases :
- " qu’est ce qu’elle est bonne ! Ca se voit qu’elle aime ça ! regarde elle aime ça, elle en redemande, elle bouge son cul pour s’empaler sur ma bite ! Elle a la bouche aussi chaude et humide que sa chatte "
J’avais envie de gémir, de crier de plaisir mais les sons ne sortaient pas, ma bouche était remplie...
Soudain, j’entendis leurs cris à eux, ils ont jouît presque au même moment en moi...
Ils éclatèrent de rire, moi je ne savais que faire, pouvais je me relever ? voulaient ils encore m’utiliser ?
- " Regarde, elle attend qu’on y retourne !!! "
- " Elle va attendre, ce n’est pas elle qui décide, c’est moi, ce soir c’est où je veux, comme je veux et avec qui je veux....le principal est que je vois le plaisir dans ses yeux....l’humiliation qu’elle a vis à vis d’elle, de son mari...le pauvre, s’il savait....j’ai hésité à l’appeler pour lui faire écouter tes gémissements d’extase mais je vais te laisser le soin de lui raconter....quelle honte ! allez, relève toi ".
Il m’aida à me relever, mes jambes flageolaient encore de plaisir...
- " remets toi de tes émotions, on se verra plus tard ! "
Je commençais à me poser des questions, encore ? avec qui ? en ai-je envie ?
et puis j’ai décidé de me laisser diriger, on verra bien....on ne vit pas une soirée comme celle ci tous les jours....t je suis certaine que cela plaira à mon mari...
je m’approchais de lui et lui dit à l’oreille :
- " à tout à l’heure....j’espère que tu seras plus performant ! ", je sortis de la pièce en entendant de loin
- " Salope "....
à suivre....

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription