Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Vivre une aventure candauliste >

Modalités de rencontre avec un(e) complice du couple

1. en l’absence de la personne candauliste

Cette version, permet aux deux amants adultérins une plus grande liberté. Un(e) complice qui ne pratique pas le libertinage se sentira ainsi plus à l’aise avec votre moitié.

De plus, si votre partenaire débute dans cette démarche, il/elle se sentira moins jugée par votre regard. Il/elle donnera plus facilement ce qu’il/elle sait donner sans se sentir coupable de prendre du plaisir avec un(e) autre.

Cette situation lui permettra éventuellement d’avoir des attentions qu’il/elle n’avait jusqu’à présent qu’avec vous. Cependant, en rentrant de ses escapades, il/elle se devra de faire partager à son partenaire ses aventures et lui faire part de manière démonstrative de son état d’excitation.

En aucun cas, le candauliste ne doit se sentir exclu de cette relation sous peine d’engendrer des dissensions au sein même du couple. Bien souvent, la personne candauliste prend plaisir à faire à nouveau l’amour avec son partenaire de vie.

Il/elle apprécie tout autant de sentir les effluves du plaisir sur le corps de son/sa partenaire qui, bien souvent les premiers temps, a déjà pris une douche avant de le/la retrouver.

2. Rencontre en présence du mari complice

Ce type de rencontre est du type « candauliste ». Elle peut se faire dans le but de partager l’instant et les émotions. La présence du candauliste peut alors être connue du complice.

Il est alors préférable qu’une complicité ayant pour but d’augmenter le désir de monsieur/madame, naisse entre eux/elles deux.

Cette démarche glisse souvent sur du triolisme avec des phases de candaulisme. Votre présence a aussi une autre vertu, elle participe au sentiment de sécurité dont peut avoir besoin votre partenaire pour se livrer pleinement.

Cependant, le complice de votre couple peut avoir le sentiment désagréable de n’être qu’une pièce rapportée sans prise sur l’affect du partenaire en présence.

Des rapports de force peuvent alors avoir lieu et seule une bonne communication entre les individus peut y remédier.

En effet, pour une personne à la sexualité conventionnelle, si votre partenaire de vie à des aventures extraconjugales, c’est qu’il/elle n’est pas satisfait(e) par sa relation de couple.

Il se sent souvent ainsi riche de sens, désirable, séduisant(e). Lorsqu’il/elle prend conscience que les modalités de couples justifient sa présence mais pas sa personnalité, il/elle se sent dépossédé de la richesse dont il/elle s’imaginait être détenteur.

La recherche d’un engagement fort de votre partenaire deviendra alors plus importante que de partager simplement l’instant de plaisir.

Pour éviter cela, une implication forte de la personne candauliste (que ce soit l’épouse ou le mari) et une intense complicité entre lui et le complice seront instaurées.

Il sera alors nécessaire de bien poser les termes de la relation afin d’éviter tout malentendu de la part de votre complice.

Exposer les modalités de la sexualité du couple seront nécessaires afin qu’une relation à long terme avec un(e) complice attitré(e) s’épanouisse pleinement.

3. Rencontre en présence de la personne candauliste dissimulée

Ce troisième type de relation est une alternative entre les deux précédentes. En effet, ici le/la candauliste peut assister aux ébats de son partenaire sans quele complice n’en soit averti.

Tous les soucis de rivalités sont alors dissipés. Les ébats auront lieu au domicile conjugal, le/la candauliste étant dissimulé(e) dans une pièce avec l’interdiction de révéler sa présence.

Les progrès de la technologie permettent d’assister à distance aux plaisirs que peut prendre votre épouse à l’aide des options proposées par la téléphonie mobile. De petites caméras émettrices sont aussi possibles pour un moindre coût.

Il peut s’agir aussi d’un fantasme à trois : le/la complice sait que le/la candauliste les regarde mais n’interviendra pas.

Il est aussi envisageable que le partenaire de vie d’un candauliste se rende en club ou au sauna avec son/sa complice sans que celui-ci ne connaisse le conjoint.

Cette possibilité donne libre court à la complicité du candauliste sans que le complice ne soit gêné par sa présence.

Cependant cette éventualité n’est possible que lorsque votre partenaire a acquit une expérience certaine et une confiance en vous sans faille.

Inscription